Zone

La certification forestière : une assurance qualité

Les populations du monde entier réalisent de plus en plus que leurs habitudes de consommation ont des incidences sur la façon dont les ressources naturelles seront exploitées. Le Québec n’y échappe pas. Par conséquent, tant les intellectuels, les dirigeants d’entreprises que les élus comprennent l’importance de promouvoir la certification forestière.

«C’est une assurance qualité, estime la vice-doyenne aux études de la faculté de foresterie, géographie et géomatique de l’Université Laval à Québec, Nancy Gélinas. La qualité est associée à l’aménagement durable des forêts. Le client a l’assurance de savoir que le produit qu’il achète provient d’une forêt qui est bien aménagée.»

Zone

Pour une forêt accessible à tous

MATANE — Au Québec, 90 % de la forêt est publique. Par conséquent, elle est accessible à tous. Il y a donc de multiples utilisateurs qui, en soi, peuvent être en compétition par les activités qu’ils pratiquent en forêt. Pourtant, tous ces gens arrivent à vivre en harmonie.

Les utilisateurs de la forêt québécoise sont nombreux. Il y a les industriels forestiers qui récoltent le bois et le transportent. Il y a les communautés autochtones qui utilisent le territoire pour différentes activités liées à leur culture, à la récolte de produits forestiers non ligneux ou à la chasse et à la pêche. Il y a aussi les chasseurs, les pêcheurs et les villégiateurs. Plusieurs de ces usages ne sont pas compatibles. Par exemple, on ne peut pas concilier la récolte forestière avec la chasse au cerf de Virginie.

Zone

Des revenus à planifier

Lorsque le contribuable a beaucoup de placements dans les REER et autres régimes à report d’impôt, il a tout intérêt de bien planifier les décaissements pour ne pas perdre des avantages des revenus comme la pension du Canada et des crédits gouvernementaux, car en plus de rembourser les montants reçus en trop, il devra payer une pénalité.

En 2018, si le revenu net est supérieur à 75 910 $, le contribuable devra remettre une partie des sommes reçues du régime de pension de sécurité de la vieillesse. 

«Si le revenu net excède 122 843 $, il devra rembourser la totalité des sommes de la pension de sécurité de la vieillesse, explique Mme Karine Précourt, directrice, planification fiscale et successorale de Placements Mackenzie. «Il faudra faire les remboursements entre juillet 2019 et juin 2020. Il faudra remettre 0,15 $ sur chaque dollar dépassant le seuil de 75 910 $.»

Par exemple, la somme à rembourser entre 122 843 $ et 75 910 $ pourrait représenter un montant de plus de 7000 $.

«S’il a un revenu supérieur au seuil maximal de récupération (en 2018, il est de 122 843$), il doit rembourser la totalité de la PSV qu’il a reçue. Ce remboursement partiel ou total pour l’année 2018 se fera entre juillet 2019 et juin 2020», précise Mme Précourt.

Zone

Redécouvrir la métropole

En tout début d’année, une campagne sous le titre «J’ai changé» a attiré l’attention sur Montréal.

Un élan de séduction qui s’est inscrit dans la foulée de l’année faste du 375e anniversaire de la métropole et dans l’intention de faire savoir à tout le Québec que Montréal change.