Le restaurant H4C

Chic concept

Le chef Dany Bolduc a longtemps mijoté son concept. Inspiré par un séjour au Japon, il a voulu faire de son restaurant du quartier Saint-Henri un cocon où le client vivrait un moment d’exception.

Le chef Dany Bolduc a longtemps mijoté son concept. Inspiré par un séjour au Japon, il a voulu faire de son restaurant du quartier Saint-Henri un cocon où le client vivrait un moment d’exception. 

Dans un décor épuré où les matériaux nobles sont mis en lumière par de larges fenêtres, tout est pensé, dans le menu détail. Jusqu’à l’éclairage stratégiquement orienté au-dessus de chaque table pour créer un peu d’intimité. Des panneaux acoustiques ont aussi été installés au plafond pour diminuer le bruit ambiant afin que les clients n’aient pas à parler fort.

« Chacun a sa bulle, son espace, et on ne bouscule pas les clients pour qu’ils cèdent leur place à une autre tablée. Pour vivre une expérience, il faut prendre le temps. On laisse les gens goûter le moment », résume Dany Bolduc. 

Le menu n’a pas 60 items. C’est voulu. « L’abondance de choix ne signifie pas nécessairement la qualité dans l’assiette », explique le chef.  

L’offre est donc un brin mystérieuse. Les aliments en vedette pour chaque service sont déclinés, sans plus de précision.  

« On fait le pari du menu dégustation. On fait vivre quelque chose de différent aux gens, qui choisissent de venir ici pour manger ce qu’on a. Nos plats varient selon les saisons, on a vraiment plusieurs services, mais toutes les assiettes sont pensées et équilibrées en fonction les unes des autres. »  

Dans tous les cas, c’est l’authenticité et la fraîcheur des aliments qui priment. Fermentations, conserves maison, fruits dans le sirop : tout est fait sur place, selon les arrivages et l’offre des producteurs locaux avec lesquels le restaurateur fait affaire.

« On s’approvisionne essentiellement dans le garde-manger québécois, mais bon, j’aime l’huile d’olive, le chocolat, les épices. Ce sont des ingrédients qui trouvent aussi leur place dans nos mets. » Un brunch est aussi servi le week-end, suivant cette même formule où il faut un peu (beaucoup) faire confiance au chef. 

Ça vous intéresse? leh4c.com