Le président-directeur général de Cafection/Evoca, François Baron, et le directeur de la recherche et du développement, Simon Gagné, ont lancé une nouvelle application qui permet de commander un café sans contact à partir d’un téléphone intelligent.
Le président-directeur général de Cafection/Evoca, François Baron, et le directeur de la recherche et du développement, Simon Gagné, ont lancé une nouvelle application qui permet de commander un café sans contact à partir d’un téléphone intelligent.

Cafetière sans contact : commander son café à partir de son téléphone intelligent

Depuis le début de la pandémie, une peur s’est installée : tout ce qu’on touche peut représenter une menace de contamination à la COVID-19. Soucieux de la crainte que peuvent éprouver les travailleurs en commandant leur café, Cafection/Evoca de Québec vient de lancer une nouvelle application qui permet, d’un simple clic sur son téléphone intelligent, que son café soit versé selon ses goûts sans toucher à la machine.

Lancée il y a deux semaines, l’innovation connaît, pour l’instant, un engouement modeste. Selon le président-directeur général de Cafection/Evoca, c’est parce que la plupart des gens qui travaillent normalement dans les bureaux œuvrent encore à domicile. «Ça va faire partie des nouvelles tendances, croit cependant François Baron. On a de très belles discussions avec notre marché, qui est à 96 % aux États-Unis. L’État de la Californie parle même d’enlever les machines à café qui sont dans les bureaux, à moins qu’elles soient sans contact comme les nôtres. Cette application va nous démarquer. On va passer devant beaucoup de compétiteurs!»

Tout se fait à distance

Cette nouvelle technologie est adaptable à toutes les cafetières fabriquées dans l’usine de Sainte-Foy. Les clients de Cafection/Evoca n’ont donc pas à acheter une nouvelle machine à café. L’ajout de la fonction sans contact se fait à distance. «C’est la beauté de notre technologie qu’on appelle Sophia et qu’on a développée il y a déjà cinq ans pour nos machines à café, explique M. Baron. Avant, on s’en servait pour faire du monitoring, pour placer des appels de service ou à titre préventif.»

«On a plus de 700 machines qui sont installées chez des concessionnaires automobiles un peu partout aux États-Unis et qui ont eu la nouvelle application directement sur leur machine», continue M. Baron. D’ici trois mois, le chef d’entreprise prévoit que 50 000 de leurs machines à café seront dotées de la nouvelle technologie sans contact.

Les principaux clients de Cafection/Evoca sont des torréfacteurs comme Lavazza et Starbucks. L’entreprise compte aussi des gestionnaires de cafétérias et de services de pause-café. Apple, Google et Microsoft figurent parmi ses clients. «Sur le campus de Microsoft à Seattle, on a 1000 machines d’installées», précise le patron.  Johanne Fournier (collaboration spéciale)

Pour visionner une démonstration d’une commande de café sans contact, cliquez ici.