Zone

Avant de remettre les clefs

Si remettre les clefs au prêteur hypothécaire était monnaie courante lors de la crise financière des années 1980-1990, lorsque les taux d’intérêt ont grimpé de manière fulgurante, dépassant même les 18 %, la situation est plutôt rare ces années-ci.

Le contexte économique est différent et le marché de l’emploi se porte bien.

Zone

Les nouvelles règles des hypothèques

À ce temps-ci de l’année, bien des locataires changent de statut pour devenir propriétaires. D’autres vendent leur maison pour aller vivre en condo ou dans une nouvelle propriété. Dans, la majorité des cas, il faudra un hypothèque.

Depuis le début de l’année, les règles modifiées du fédéral amène une nouvelle dynamique pour ceux et celles qui contractent une première hypothèque ou une nouvelle. Il y aura une simulation pour prouver la capacité des emprunteurs de continuer leur paiement si les taux d’intérêts se mettent à grimper.

Zone

La mise de fonds

Parmi les options de mise de fonds pour l’achat d’une propriété, outre ses propres fonds, il y a l’aide de la famille que l’on qualifie de «love money».

Il y a aussi le régime d’accession à la propriété (RAP). Le propriétaire éventuel ou les copropriétaires peuvent utiliser 25 000$ par personne dans leur Régime enregistré d’épargne retraite (REER). Le remboursement de cette somme dans le REER se fera sur 15 ans. C’est l’équivalent de se prêter à soi-même. Et cet argent sera disponible au moment de la retraite.

Zone

Quelques étapes avant l’hypothèque

Alors que le marché immobilier semble plutôt en croissance et que les gens songent à acheter une propriété, Luc Monarque, conseiller principal offre et financement chez Desjardins donne quelques conseils aux futurs acheteurs et des étapes à suivre avant de négocier l’hypothèque.

«La première étape, souligne M. Monarque, sera de faire son budget pour connaître l’état de ses finances et décider des sommes qui seront consacrées au projet d’achat d’une maison. Il y a le paiement mensuel de l’hypothèque, mais aussi les taxes, l’électricité, l’entretien de maison et du terrain, les améliorations à faire dans la nouvelle résidence.»

Zone

Évaluer sa capacité de payer

Au moment de magasiner une première propriété, et surtout avant de faire une offre d’achat, Louis-François Éthier, directeur des produits hypothécaires à la Banque nationale, conseille aux futurs emprunteurs de rencontrer un planificateur ou un conseiller de leur institution prêteuses=.

La rencontre permettra de valider leur capacité de payer et obtenir aussi préqualification hypothécaire.

Zone

Plus de retraités que de finissants

Alors que la profession de comptable arrive à un point de bascule dans la pyramide des âges où les CPA (comptables professionnels agréés) seront plus nombreux à prendre leur retraite que le nombre de finissants. De plus la révolution numérique dans le monde des affaires vient chambouler toutes les méthodes de travail.

Pour faire face à une pénurie dans les rangs de l’ordre et dans les entreprises, le recours à l’immigration est l’une des solutions. Selon Geneviève Mottard, présidente et chef de la direction de l’ordre des comptables professionnels agréés du Québec, il y a déjà des mesures qui facilite l’arrivée de comptable de pays étrangers, notamment ceux des pays du Maghreb, de pays européens et des États-Unis, car leur formation correspond aux standards internationaux auxquels adhère l’Ordre des CPA.

Zone

La valeur ajoutée aux opérations financières

Comptable, c’est bien plus que l’analyse de colonnes de chiffres ou la vérification des états financiers d’une entreprise.

Le titre de CPA (comptable professionnel agréé) ouvre des portes sur différentes entreprises où le comptable devient une valeur ajoutée qui permet la croissance d’une compagnie ou la réalisation d’objectifs.

Zone

Un métier adapté au monde des affaires

Fini le comptable qui passe sa journée sur un tableau Excel et une calculatrice. Le métier de comptable est désormais au cœur des stratégies d’entreprise.

« On a souvent en tête l’image du comptable habillé en brun, qui mange son petit sandwich pas de croûtes à son bureau… Ça, je vous dirais que ça relève du cliché ou de la caricature », dit Jean-François Audet, un comptable de 36 ans plein d’assurance, récemment nommé associé chez FL Fuller Landau.

Zone

Une formation à revoir

Les lois et les règlements régissant la formation universitaire de manière hyper précise pour l’attribution du titre de CPA seraient loin de correspondre à la réalité actuelle.

«Il faut modifier les lois et les règlements de l’Office des professions», clame Geneviève Mottard, présidente et chef de la direction de l’ordre des comptables professionnels agréés du Québec.