Amoro ou les amers d'Italie

Ma famille étant dispersée autour de la planète, on se réunit une fois par année dans un pays différent. Cette année était en Italie. Ayant grandi dans les Alpes françaises, j’ai passé le plus clair de mon temps libre entre la France, la Suisse et l’Italie, mais le sud de l’Italie était une première.

Venant d’une famille très épicurienne, nous avons passé le premier jour à ramasser les provisions de nourriture et alcool en visitant les marchés locaux, les boucheries, fromageries et vignobles. Malheureusement pour moi, toutes les belles distilleries d’intérêt sont situées dans le nord de l’Italie, mais je me suis rattrapé en dévalisant les cavistes locaux tout en me frayant un chemin à grands coups de « Buongiorno », « por favor amigo», « Ça là », « I’m begging you » et « Grazie Mille ».



« Aujourd’hui je vous parle d’Amaro. »
Baptiste Gissinger

Amaro (Amari au pluriel) veut dire « Amer » en Italien. Vous pouvez trouver toutes sortes d’amers à travers l’Europe comme le Genepi, Chartreuse, Vermouth, etc. L’Empire romain a donné naissance à l’Amaro sous forme de vin infusé d’herbes médicinales. Au 19e siècle, ce sont les moines qui ont pris le relais en concoctant des recettes secrètes à base d’alcool neutre cette fois et de sucre. Ces concoctions étaient généralement utilisées pour  « soigner » certains maux comme l’était le Gin à la base, le grog de rhum ou le Tonic.


Aujourd’hui, l’amaro est fait à base d’herbes, racines, fleurs et agrumes infusés dans de l’alcool neutre et mixé avec du sirop de sucre. Les goûts vont du sucré et léger au très amer et sec. Mais cet alcool fait beaucoup de sens en Italie avec ses forêts alpines dans le nord, son climat sec et chaud dans le sud parfait pour les oliviers et les herbes méditerranéennes sans oublier les collines de la Toscane où tous les fruits de l’Italie poussent. Ce vivier est parfait pour s’amuser autour de recettes pour des décennies.

J’ai essayé l’Amaro Gariga, infusé de 43 herbes et goûtant beaucoup le thym avec une belle amertume sans trop de sucre. J’aurai aimé un peu plus de notes citronnées, mais je comprends leur démarche de vouloir mettre en avant les herbes méditerranéennes.

Le Vermouth Macchia était un blanc et comme tous les vermouths blancs, comparativement aux rouges ou secs, celui-ci était très sucré avec de belles notes citronnées. Il fut dégusté avec beaucoup de glace en faisant des pizzas au soleil ; perfection.

L’Amaro fait un projet à la maison, parfait pour l’hiver. Infusez séparément de l’écorce de quinquina, armoise, lavande, amandes, ginseng, écorces de citron et orange dans des pots Masson avec de la vodka pendant 2 à 7 jours. Goûtez 2 fois par jour et filtrez quand le résultat est à votre goût ! C’est là qu’arrive la partie la plus plaisante : le mélange des saveurs. Mélangez petit à petit les ingrédients avec du sirop en goûtant régulièrement jusqu'au mélange parfait. Mon secret : je fais mon sirop avec l’armoise dans lequel je mélange mes infusions.

Santé.


Ce contenu a été produit par Alfred, expert en gestion de celliers et de caves à vin.