Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Mieux connaître le Portugal

Malgré un territoire relativement petit, ce pays profite de plusieurs climats forts différents. Majoritairement maritime en raison de la proximité avec l’océan Atlantique, certaines régions, éloignées de la mer, sont particulièrement chaudes et sèches. Le nord est plus frais tandis que le sud a un climat plus continental, voire méditerranéen. Tout au nord, la région de Vinho Verde est réputée pour ses rouges et blancs légers, parfois avec un léger pétillant pour ces derniers. Plus dans les terres se trouve le Douro, 80km à l’est de Porto. C’est le territoire du Porto et de plus en plus de vins rouges, avec des vignes plantées en terrasses sur un sol de schiste.

Les origines du porto datent du début du XVIIe siècle, période où les Anglais ne pouvaient s’approvisionner en vin français en raison d’un embargo sous Louis XIV. Ils se retournèrent vers le Portugal, mais le vin supportait difficilement le transport. La solution expérimentée à l’époque consistait à ajouter de l’alcool afin de stabiliser le produit. Vous aurez donc compris que le porto appartient à la catégorie des vins fortifiés, ce qui implique qu’on a ajouté une eau-de-vie de raisin à une étape dans sa fabrication, après la fermentation du vin dans ce cas-ci. Un peu plus au sud se trouvent les régions de Bairrada et du Dão. L’AOC Bairrada est reconnue pour ses vins effervescents, élaborés avec le cépage Baga, qui fait aussi des vins rouges plutôt tanniques. Le Dão est plus en montagne, produisant des rouges plus élégants sur des sols granitiques. Plein sud-est se trouve l’AOC Alentejo qui occupe près du tiers du pays avec des vins d’assemblage, un peu plus rustiques et surtout des rouges, en raison de la chaleur. 

Le Portugal se distingue par sa panoplie de cépages indigènes, plus de 500 différents dont 250 autochtones. De plus, ce qui n’est rien pour nous aider, le même cépage peut porter un nom différent selon la région où il est produit. C’est le cas du cépage Baga, qui a 25 synonymes! Pour la conception du Porto, 5 cépages sont utilisés, soient le touriga nacional, touriga franca, tinta roriz, tinta barroca et le tinta cão. Sachez aussi qu’il existe le Amor-não-me-deixes, qui veut dire «ne me quitte pas mon amour»!

La popularité du Porto s’est essoufflée mondialement et particulièrement au Québec, on parle d’une diminution d’environ 60% comparativement il y a 20 ans. Fort heureusement les producteurs ont, pour la plupart, vu le coup venir en mettant l’emphase sur une production de vins rouges. Récemment, à la Grande Dégustation de Montréal où le Portugal était en vedette, nous avons pu goûter au savoir-faire des producteurs de ce pays. Les Marquez Borba Reserva côtoyaient les Pêra-Manca, tous des vins d’exception. Il faut aussi mentionner que leurs vins d’entrée de gamme offrent un rapport qualité/prix souvent très intéressant.

Voici quelques pistes pour mieux connaître le Portugal:

La distillerie de Stoutridge

Alerte aux « geeks »! Si vous pensez tout savoir sur la production de boissons alcoolisées, attendez de rencontrer Stephen, le fondateur du vignoble et distillerie Stoutridge.

Le domaine est situé en plein cœur de la vallée d’Hudson à 90 minutes au nord de New York City, sur des terres plantées de vignes et arbres fruitiers depuis plus de 200 ans. Ces plantations sont aussi vieilles que les ruines qu’il acheta en 2001 avec sa femme avec le projet d’ouvrir un vignoble de vins naturels. Le but était de reconstruire les bâtiments brûlés en 1988 et d’en faire une installation aussi éco consciente que possible. Leurs systèmes de chauffage et de refroidissement sont les plus éconergétiques sur le marché, les opérations sont positionnées de façon à utiliser la gravité pour déplacer les charges lourdes et les toitures exposées au Sud sont entièrement recouvertes de panneaux solaires pour produire la quasi-totalité des besoins en énergie.

Portugal: La région de Vinho Verde

On connait tous le célèbre vin de Porto, mais le Portugal produit d’autres excellents vins tant rouges que blancs. La Vinho Verde est une de ces autres régions un peu moins connues cependant. Son nom lui vient de la couleur verte qui la démarque dans son paysage avec ses montagnes, ses vallées, ses cours d’eau et ses vignes à perte de vue. Bordée au nord par la rivière Minho au sud par le Douro, à l’est par le parc national Peneda-Gerês et à l’ouest par l’atlantique. Elle se retrouve au beau milieu d’un environnement des plus enviables.

Cette région est la plus au nord du Portugal, elle bénéficie d’un climat moins favorable à la production de vin rouge c’est pourquoi on ne se bat pas à faire quelque chose qui ne serait pas à la hauteur… On y fait par contre, un grand nombre de vin blanc et du très bon par surcroît. Quelques vins rouges viennent tout de même couronner la production dans son ensemble.

Vinho Verde qui veut dire « vin vert » ou fait de raisins verts est donc reconnue pour sa production de vin blanc. Les conditions météorologiques, le climat très variable, la forte présence d’humidité, venant du brouillard régulier et de la pluie pendant presque toute l’année, sont les éléments qui font que le raisin vert prédomine. Le rouge étant plus exigeant côté constance. Même chose pour le vin biologique. Il est plus ardu de produire du bio avec cette forte présence d’humidité constante. Contrôler les maladies que génère ce type de climat est un enjeu trop important et trop risqué auquel plusieurs producteurs préfèrent ne pas s’adonner.

À la vôtre

Vigneronne en herbe : le mot de la fin

CHRONIQUE / C’est un dénouement pour Vigneronne en herbe! Voici la 25e et dernière chronique de cette série abordant le travail et la passion que nos artisans d’ici déploient pour mettre dans nos verres des cuvées locales avec tout ce que notre climat nordique implique. Et, à boire cette semaine, deux rouge bio remarquables!

Chinon 2018, La Cuisine de ma mère, Grosbois
22,55 $ • 12 782 441
12,5 % • 2,1 g/l

Magnifique expression du cabernet franc sur l’appellation chinon, en Loire. Nicolas Grosbois travaille ses vignes en bio et parvient à façonner des cuvées parcellaires distinctives et fringantes. La Cuisine de ma Mère est un rouge vibrant et juteux aux notes de cassis et de poivre. Un cab franc aux tanins très souples et à l’acidité modérée qui a tout pour plaire. Mention à la texture veloutée à souhait. Un bon vin de plaisir!

Distillation artisanale dans le Maine

Comme à peu près tout le monde qui a commencé dans le milieu de la distillation, il y a entre 5 et 8 ans, nous n’avions accès qu’à très peu d’information et encore moins à des formations. Donc comme tout le monde, nous devions apprendre par nous-mêmes en lisant tout ce que nous trouvions sur le sujet et tester ce que nous pouvions, de façon légale (ou pas), afin de parfaire nos connaissances.

Un autre moyen était de partir à la découverte de distilleries existantes et assaillir leurs propriétaires avec toutes nos questions. Une de ces visites m’a mené à Portland dans le Maine, il y’a 5 ans de ça. Luke Davidson m’y accueillit à bras ouverts dans un vieux bâtiment industriel de la banlieue de Portland. Luke est un passionné de tout ce qui touche à la distillation et un homme très curieux de nature. Après lui avoir avoué que je voulais travailler dans l’industrie, il prit un plaisir certain à me montrer sa distillerie.

De précieux conseils

Nous parlerons cette semaine des conditions optimales de la conservation du vin. Sans trop se prendre la tête, il faut quand même respecter certaines règles si on veut conserver de façon optimale nos précieux flacons. De mauvaises conditions peuvent amener des défauts au vin, rendant plus périlleuse leur consommation ou sinon, rendre anodin un vin qui devrait vous charmer.

Humidité et température, deux facteurs clés de la conservation

Même si votre bouteille sera consommée sous peu ou que vous avez la cave à vin nec plus ultra, il ne faut pas sous-estimer les conditions climatiques de notre quotidien.  Oublier une caisse de vin dans votre voiture à -20° ou encore à +30° laissera une marque sur le liquide. Le point de congélation varie selon le taux d’alcool contenu et pour un vin ayant 13%, il gèlera aux alentours de -5 et -6°. Vous avez peut-être vécu le drame, voulant refroidir plus rapidement une bouteille, sans oublier la fameuse bière égarée dans le congélateur le soir de Noël…

Dans votre espace dédié à l’entreposage de vos bouteilles, assurez-vous que les changements de températures ne soient pas brusques. Une douce variation selon la saison n’est pas très grave, tant que vous restez dans un intervalle entre 10° et 15°.  Plus chaud, le vin aura tendance à vieillir plus vite. Trop froid, le bouchon durcira et ce manque d’élasticité le rendra moins étanche d’où un contact possible avec l’air, qui oxydera le vin. On ne veut pas que l’air entre en contact, c’est aussi pour cette raison que vous devez conserver vos bouteilles couchées. Le bouchon aura moins tendance à sécher de cette façon. Pour ce qui est des capsules à vis, la bouteille peut être debout sans problème! Sachez aussi qu’il existe la possibilité, pour certains grands vins, de changer le bouchon (re-corking). Parfois sous forme de cliniques itinérantes ou directement au Domaine, des experts retirent l’ancien bouchon, s’assurent de la qualité du vin, comblent avec le même millésime si le niveau est bas, puis remettent un bouchon neuf. Une contre-étiquette est alors apposée pour informer de la date du changement de bouchon. La bouteille sera ainsi prête pour un autre 30 ans!

La lumière, cet ennemi insoupçonné

Vous avez peut-être déjà entendu l’expression qu’une bouteille ait un goût de lumière.  Ces arômes de chien mouillé ou de chou bouilli sont causés par une interaction entre la lumière et le vin. Les vins rouges sont un peu mieux protégés que les blancs et champagnes en raison du phénol contenu dans les tanins. La solution? Procurez-vous un verre à cellier conçu pour couper les longueurs d’onde néfastes ou utilisez un éclairage rouge, il ne pourra affecter vos précieux nectars. Fluorescents à proscrire!

Pour plus de détails, je vous invite à lire un de nos blogues de 2015 rédigé spécifiquement sur les effets de la lumière par Guy Doucet.

Vibrations et odeurs

Réservoir à mazout et caveau à légumes ne sont pas bons ménages avec vos bouteilles. Le bouchon de liège, permettant un échange d’air, pourrait ainsi transférer des parfums indésirables à votre vin. Quant aux vibrations, elles peuvent affecter la conservation et le goût de vos bouteilles, en lien avec les sédiments présents.

En respectant cette base de conservation, vous optimiserez le vieillissement de vos bouteilles et réduirez le risque d’être déçu lorsque vous en ouvrirez une!

Voici quelques suggestions pour cette semaine :

Porto, la ville

Qui dit Porto pense tout de suite au délicieux vin un peu liquoreux qui se prend si bien en fin de repas. Pourtant Porto est surtout une ville du Portugal de 237 591 habitants et environ 1,2 million pour le Grand Porto (chiffres 2011). La portion urbaine quant à elle, compte près de 1,8 million d'habitants, ce qui en fait la seconde ville d’importance du pays après Lisbonne. Les deux villes ont d’ailleurs souvent rivalisé par le passé. Porto est la capitale de la région nord du Portugal.

Elle est connue pour la commercialisation de son fameux vin de Porto, ses monuments et ses 6 ponts sur le fleuve Douro, ses petites rues animées et escarpées.  Dans l’histoire on parle de négoce du vin avec le Royaume-Uni et il semble que ce commerce ait influencé le pays à une activité commerciale importante. Un adage évoque le caractère des différentes villes portugaises: « Pendant que Lisbonne se fait belle, Coïmbre étudie, Braga prie et Porto travaille ».

On visite Porto comme bon nombre de villes, à pieds. Elle se marche très bien surtout que ses trottoirs en petite mosaïque noir et blanc lui donnent un cachet unique! En 3 jours, on en fait le tour. On y voit l’essentiel des différentes attractions touristiques. Que vous partiez de n’importe quel point de la ville, la marche en vaut la peine. Pour ma part, j’ai pris pour ma première journée de marche de 11 km le chemin vers le Jardins do Palácio de Cristal.

À la vôtre

Que se passe-t-il après les vendanges ?

Une page se tourne au Domaine Bergeville. Les vendanges sont enfin terminées! Mais est-ce la fin pour autant pour la vigneronne en herbe?

Le Cidre Original, Cidrerie Hemmingford
13 $ • 5,5 % • 4 x 355 ml
SAQ & dépanneurs et épiceries sélectionnés)

Nous attendions avec grande impatience le retour de ce couple qui nous a fait découvrir le cidre de glace sous toutes ses facettes au cours des 20 dernières années. Après avoir perdu leur cidrerie en 2018, François Pouliot et Stéphanie Beaudoin, pionniers du cidre au Québec, sont un modèle de résilience, et démontrent qu’il est possible de se relever des épisodes les plus difficiles. Ils lancent ainsi deux premiers cidres pétillants en canette : Le Cidre Original (14250174 | 18 g/l) et Le Cidre Framboise (14250182 | 21 g/l). 

Élaborés avec la McIntosh, les cidres sont faciles à boire, désaltérants et légèrement doux. L’acidité vive contrebalance bien les sucres résiduels, ce qui en font de bons candidats pour l’apéro. L’effervescence est maîtrisée avec de fines bulles. Du « prêt à boire » pour nous tenir en haleine en attendant la sortie de leurs nouveaux produits au printemps 2020!

À la vôtre

Vin: brix et cie

CHRONIQUE / Une vendange, ça se planifie. Comment les vignerons s’y prennent-ils pour déterminer la date de la récolte? Puis comment partent-ils leurs fermentations en levures indigènes? Petite incursion dans un vignoble québécois biodynamique.

Touraine 2018, La Java des Grandes Espérances
Domaine des Grandes Espérances
16,70 $ • 13 087 547
13 % • 1,9 g/l • Conversion bio

Arnaud et Laurent Saget décrivent leur cuvée Java comme un « vin de copains ». À ce prix et avec une telle personnalité, je ne chercherai pas à paraphraser les vignerons, puisque c’est exactement ce qu’il est. Mais si vous cherchez absolument un sens à ce blanc, sachez que faire le java signifie « faire la fête ». Ça fait plaisir. Avec ses arômes de limes fraîches et de pamplemousses, ce sauvignon blanc aux accents exotiques est à la fois accessible et rafraîchissant. Un profil prévisible pour un sauvignon, mais réconfortant, notamment avec des tacos, un guacamole, des nachos… bref, plus que convenu pour votre prochain party mexicain.

Le toast de Marie-Michèle

Un automne festif!

CHRONIQUE / Pour mettre un peu de lumière dans cette saison parfois grise, j’avais envie de souligner l’automne avec quelques suggestions effervescentes. Parce qu’il n’y a pas juste à Noël qu’il faut sortir les bulles, voici trois coups de cœur qui vous inviteront à célébrer.

Crémant d’Alsace 2016, Brut nature, Barmès-Buecher (code SAQ: 10985851, 27,50 $)

Le toast de Marie-Michèle

D’excellentes notes pour la vallée du Rhône

CHRONIQUE / Grâce à ma collaboration au Guide Phaneuf, la période estivale est pour moi un vrai marathon : dégustations, rédaction et correction. Tout se passe entre juin et septembre. Bien que je ne fasse que le tiers du travail de l’auteure Nadia Fournier, je peux vous affirmer que c’est un redoutable chantier ! Cette année, la vallée du Rhône a particulièrement retenu mon attention et plusieurs de ses vins ont remporté quatre étoiles.

Avec une grande production de vins rouges (81 %), principalement à base de grenache, de syrah et de mourvèdre (le fameux assemblage appelé GSM dans notre jargon), la vallée du Rhône offre des vins très polyvalents et accessibles qui se consomment à l’année. Voici trois rouges qui seront parfaits pour accueillir l’automne à bras ouverts.

Le Toast de Marie-Michèle

Pour que l’été s’étire…

CHRONIQUE / L’arrivée du mois de septembre signifie pour plusieurs, le retour à un quotidien plus routinier. Afin d’étirer l’ambiance estivale, je vous présente ici trois vins qui vous laisseront, en bouche, l’impression que la saison des barbecues est encore à nos portes.

Unlitro 2018, Ampeleia (code SAQ : 14 110 500 ; 26,90 $)

À la vôtre

Doux août

CHRONIQUE / Tandis qu’une petite accalmie s’installe au vignoble, je vous propose de vous désaltérer avec un grüner veltliner autrichien biodynamique disponible pour la première fois en SAQ, un rouge pour les BBQ de grandes occasions et un pinot noir abordable!

Wagram 2018, Am Berg Grüner Veltliner, Bernhard Ott
23,80 $ • 12646520
12 % • 1,4 g

S’il y a un cépage qui me fasse saliver, c’est bien le grüner veltliner. Sa fraîcheur et sa minéralité semblent avoir été conçues sur mesure pour accompagner la saison estivale. Je découvre ce grüner pour la première fois, comme la plupart des Québécois d’ailleurs. Après avoir résisté aux avances de la SAQ pendant nombre d’années (me raconte l’agent qui représente le domaine au Québec), le talentueux vigneron Bernhard Ott a finalement accepté de partager quelques caisses de ses précieux avec les Québécois. C’est donc le moment ou jamais de mettre la main sur cet arrivage de cuvées biodynamiques convoitées de la région de Wagram, en Basse-Autriche. 

C’est évidemment cultivé et vinifié de la manière la plus naturelle possible. Tant et si bien que le vigneron est devenu un véritable maître reconnu des vinifications aux levures indigènes. Comme vin de patio, on pourrait difficilement mieux faire. C’est frais, minéral, sec, et, en prime, on a une texture ronde et enveloppante. Aie-je besoin d’en rajouter? Ah, vous allez adorer sa jolie finale saline! Sortez les coquillages, les pâtes au pesto ou les chips sel et vinaigre, selon l’envie du moment.

Actualités

Les multiples facettes du pinot noir

CHRONIQUE / Cultivé en Gaule avant l’arrivée des Romains pour sa finesse et ensuite raffiné en Bourgogne, le pinot noir est aujourd’hui produit à travers le monde où il se révèle sous différents profils. En rouge, cette variété est une excellente candidate pour la consommation estivale. Voici quelques suggestions pour vous faire découvrir ses multiples facettes.

Pinot noir 2017, Willamette Valley, Cloudline (code SAQ : 11 334 161 ; 24,55 $)

Le toast de Marie-Michèle

Trois blancs rafraîchissants

CHRONIQUE / Depuis quelques semaines, la chaleur est au rendez-vous et c’est tant mieux ! Mais avec cette température, l’envie de boire des rouges corsés et charnus est mise de côté au profit des vins blancs frais et rassasiants. Voici trois suggestions qui plairont autant au bord de la piscine que sur les terrasses, autour d’un bon repas.

Prémices d’Automne 2018, IGP Vin du Québec, Les Artisans du Terroir (code SAQ : 742 429 ; 13,95 $)

vins

Opération écimage

Penedès 2016, Tuvi (or not to be), Sumarroca

15,35 $ •  13574687 •  12,5 % •  < 1,2 g •  l • Vinification vegan

Le toast de Marie-Michèle

Accords pour le BBQ

CHRONIQUE / Pour réussir un accord mets et vin avec une cuisine sur le barbecue, il faut opter pour un vin goûteux, doté d’une belle structure. Des arômes fumés, épicés ou grillés sont un atout. Voici trois vins pour accompagner vos grillades estivales.

Chardonnay 2016, Niagara Peninsula, Tawse (Code SAQ : 11039736 18,95 $)

Le Toast de Marie-Michèle

En mode rosé!

CHRONIQUE / Il s’est fait attendre au printemps, mais le beau temps semble bel et bien installé pour la saison des vacances! Et pour célébrer l’été, voici quatre rosés coups de cœur :

Pinot noir 2018, Bicicleta, Cono Sur (Code SAQ : 11959348; 10,60$)

À la vôtre

À vue d’œil

CHRONIQUE / Je vous parlais justement des Jeunes Vignes de xinomavro du jeune Apostolos Thymiopoulos dans ma dernière chronique. Tendance obsessionnelle avec le vigneron ou le cépage? Si l’histoire ne le dit pas encore, une chose est sûre, je fonds pour cette bouteille qui est fort probablement mon rosé « découverte » de l’été! Oubliez tout ce que vous connaissez du rosé et préparez-vous à sortir des sentiers battus. Ce 2016 a séjourné 12 mois en fûts de chêne de plusieurs passages, ce qui est de prime abord assez inhabituel pour un rosé. Inspiré de la biody, sans collage ni filtration, qui plus est. Le nez interpelle la tarte à la fraise, et le point culminant de ce vin réside dans sa texture voluptueuse. Goûteux, gourmand et pertinent. Bref, un rosé qui est loin d’être beige!

Macédonia 2016, Rosé de Xinomavro, Domaine Thymiopoulos
19,90 $ •  13567524 •  
13 % • 5,1 g/l   •  

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du jeudi 11 juillet

Cette semaine, Sébastien Légasse, chef sommelier d'Alfred, vous présente un vin biologique espagnol de caractère relevé par une forte présence de prune et un soupçon de fumée. Par la suite, destination le Chili avec un Viña Vik! Ce vin rouge issu de 5 cépages, dont le cabernet sauvignon, s’associera idéalement avec un morceau d’agneau au barbecue! Son invité, Guillaume Saint-Julien, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, vous recommande un éclatant mousseux de Champagne, qui une fois en bouche, bercera délicatement votre palais. Il vous est par la suite proposé un vin rouge, du Domaine Thymiopoulos, sublimé avec des aromatiques vibrantes et élaborées, qui saura accompagner vos plus belles grillades! Bonne dégustation!

Celler Acustic Ritme Priorat 2016

Les impressions de Sébastien Légasse:
Albert Jané a travaillé jusqu’à l’âge de 33 ans dans le vignoble de son père dans la région du Penedès en Espagne. Malgré sa formation comme vétérinaire, il a décidé de quitter le giron familial pour acheter ses propres parcelles où se trouvaient de vieilles vignes, entre 20 et 80 ans d’âge, dans les appellations Montsant et du Priorat. Sa philosophie est de comparer ses vins à une musique “acoustique”, mettant en valeur le terroir avec une signature d’agriculture biologique. La robe de cette cuvée est de couleur violette de bonne intensité. L’été 2016 fut très sec et les raisins en ont profité, développant des arômes d’épices douces et de prunes, pour cet assemblage de carignan et de grenache.  Les tanins sont serrés et l’acidité bien balancée. La prune est présente de même qu’une note de fumée. Franchement délicieux, il accompagnera une viande rouge et des légumes grillés.

Prix régulier: 29 $
Cote: 4 étoiles/5
Catégorie: Vin rouge
Pays: Espagne
Appellation: Priorat
Producteur: Celler Acustic
POD: 2018-2021
Code SAQ: 14013224

***

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du 4 juillet

Cette semaine, Sébastien Légasse, chef sommelier d'Alfred, vous présente un vin rouge biologique de l’appellation Pays d’oc fait avec passion et amour du terroir languedocien. Comme la semaine dernière, et pour souligner cette fois-ci la fête états-unienne, Sébastien vous embarque en Californie avec un chardo 2017 aux arômes de zeste de citron et de pêche blanche. Pour le dernier vin, on reste en Californie, pourquoi la quitter ? Il vous est suggéré un vin mature et séduisant tant à sa couleur qu’à ses arômes, qui saura vous rappeler les vertus des vins Californiens !

Son invité, Philippe Danon, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, vous présente une éclatante syrah du producteur Leeuwenkuil, aux aromatiques jeunes et fruitées qui saura accompagner le classique gigot d’agneau. Il vous est également proposé un authentique vin rouge italien de Barbaresco discret, fidèle et complexe. Bonne dégustation!

Le toast de Marie-Michèle

Débuter l’été avec du Vinho Verde!

CHRONIQUE / Aromatiques et rafraîchissants, les vins du Vinho Verde sont un incontournable pour accueillir l’été. Riche d’un savoir-faire datant de deux millénaires, cette région au nord du Portugal produit principalement du vin blanc et une petite quantité de rouge et de rosé. Avec des taux d’alcool allant de 8,5% à 14%, une quarantaine de cépages autorisés dans l’appellation et neuf sous-régions de production, il est juste d’affirmer que les vins du Vinho Verde offrent une palette de dégustation très étendue. Il n’y a qu’à mettre les vins suivants côte à côte pour le constater.

Vinho Verde 2018, Aveleda (code SAQ: 5322; 10,95 $)

À la vôtre

À la rescousse de la pollinisation!

CHRONIQUE / Cette semaine, ça bourdonne dans le vignoble et on fait sauter des corps morts! À boire : un rouge grec sensationnel, un cava brut nature à mini-prix et un chianti classico des grandes occasions.

Naoussa 2017, Xinomavro Jeunes vignes, Domaine Thymiopoulos
18,30 $ • 12212220
13,5 % • 3,2 g/l
Vinification vegan

Depuis qu’il a repris les rênes du domaine familial, le jeune Apostolos Thymiopoulos a su redonner un véritable élan à sa région et au cépage xinomavro. À Naoussa, contrée continentale et montagneuse du nord du pays —

rappelant le Piémont à certains égards —, les vignes sont exposées à un climat plus frais, et donnent des cuvées possédant une identité propre. C’est composé à 100 % de xinomavro — un cépage similaire au nebbiolo (tiens donc!) — issu d’une culture suivant les préceptes de la biodynamie (non certifié). Côté cave, l’approche se veut minimaliste avec fermentation aux levures naturelles, sans collage, ni filtration.

Au nez, les arômes de confiture de fraises maison et d’herbes fraîches s’enchaînent et font saliver. Les tanins sont à peine perceptibles et le fruit est jeune, fougueux. Non, mais quelle candeur! Un rouge de grandes soifs pour « s’abreuver » généreusement lorsque le thermomètre atteint des sommets. Top!

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du jeudi 27 juin

Cette semaine, Sébastien Légasse, chef sommelier d'Alfred, vous présente un savoureux rosé de l’appellation Sancerre fait à 100% de pinot noir. Ensuite, direction Paso Robles en Californie avec un assemblage rhodanien en blanc vinifié par Austin Hope. Nous terminons avec un splendide vin de l’AOC Pessac-Léognan, un peu plus cher, et certains diront que ce n’est pas sérieux, mais comme disait Jean Cocteau: «Rien de plus sérieux que le plaisir...» Son invité, Guillaume Saint-Julien, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, vous offre un rosé du Château Vignelaure qui accompagnera vos journées estivales de belles fragrances rafraîchissantes. Nous terminons ensuite avec un Rioja du millésime 2006 qui vous rappellera les plus grands! Bonne dégustation!

Domaine Vincent Delaporte à Chavignol Sancerre 2018

Les impressions de Sébastien Légasse:
Le Domaine Delaporte est constitué d’une mosaïque de parcelles sur 33 hectares de l’appellation Sancerre. Les générations se succèdent depuis le 17e siècle et c’est désormais au tour de Matthieu Delaporte d’y laisser sa trace. Aux commandes depuis 2010, il a radicalement changé l’approche en diminuant les rendements, en instaurant l’élevage en barrique et en vendangeant manuellement comme autrefois. La robe est rose avec des reflets orangés. Le nez est floral avec une présence de petits fruits rouges, typé pour cette cuvée de pinot noir à 100%. En bouche, ce vin a du corps et l’acidité amène une tension parfaite pour la gastronomie. La longueur est persistante et la gourmandise nous invite à nous servir de nouveau. À boire avec un poulet à la broche ou une paëlla accompagnée de chorizo.

Prix régulier: 29,55 $
Cote: 3,5 étoiles/5
Catégorie: Vin rosé
Pays: France
Appellation: Sancerre
Producteur: Domaine Vincent & Delaporte
Taux de sucre: 2,9 g/l
POD: 2019-2022
Code SAQ: 13314199

***

À la vôtre

Soif d’ici

CHRONIQUE / Cette fin de semaine, le bonheur est dans les vins québécois. Voici trois vins locaux pour remplir vos verres du savoir-faire d’ici!

Québec 2018, Chardonnay, La Cantina
23,95 $ • 13835841
13 % • 1,5 g/l

Le propriétaire du Vignoble Rivière du Chêne a fait le pari du vitis vinifera en 2015 et en 2016, en plantant 20 hectares de vignes. Avec ce nouveau millésime 2018 tout en éclat, nul doute que le vigneron avait vu juste. Pur coup de cœur pour ce chardonnay exotique dont le nez divulgue de vibrants arômes d’ananas et de poires séchées. Finement boisée, la trame est ample, presque ronde, énergique et généreuse. Un jeune fringant au fort goût de revenez-y, idéal pour vos grillades!

Son seul défaut? N’être disponible que dans quelques SAQ sélectionnées. Il devrait toutefois être éminemment distribué dans le réseau. Heureusement, vous pouvez le dénicher dans une poignée d’épiceries fines de la province et au Vignoble Rivière du Chêne, à Saint-Eustache. Rendez-vous sur le site web de vignoblelacantina.ca pour connaître les points de vente.

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du jeudi 20 juin

Cette semaine, Sébastien Légasse, sommelier en chef d'Alfred, vous partage 3 découvertes à ne pas manquer! Un vin blanc grec à base de malagousia qui saura titiller vos papilles, suivi d’un rouge de l’appellation Moulin-à-Vent pour lequel vous aurez un coup de cœur assuré. Nous terminons avec un travail d’orfèvre, un Barbaresco encore jeune, mais ô combien délicieux! Son invité, Philippe Langelier, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, commence quant à lui avec un vin blanc de l’Australie d’un cépage peu commun dans la région: le gruner veltliner. Ensuite, deux rouges, l’un d’eux est la cuvée La Clape de Raul Perez suivi d’un vin du Barolo déclassé en Langhe. Bonne dégustation!

Domaine Messenicolas Moi Je m'en Fous! Malagousia 2018

Les impressions de Sébastien Légasse:
À la vue de l’étiquette, j’étais un peu sceptique. Disons simplement que je me méfie des opérations marketing dans le domaine du vin. Ce vin, composé à 100% de malagousia, est cependant très bien fait et fort savoureux. Ce cépage aromatique a d’ailleurs été sauvé in extremis au début des années 80. George Karamitros est de la cinquième génération de vigneron à travailler sur les coteaux de l’Agrafa: un massif montagneux en plein centre de la Grèce. Le résultat est splendide avec des arômes de fruits du verger et d’agrumes. En bouche, on reconnaît la pêche et le zeste de pamplemousse, soutenu par une délicate note végétale. L’acidité amène une fraîcheur qui accompagnera à merveille une salade de fruits de mer ou un ceviche de poisson.

Prix régulier: 19,40 $
Cote: 3,5 étoiles/5
Catégorie: Vin blanc
Pays: Grèce
Appellation: Karditsa
Producteur: Domaine Messenicolas
Taux de sucre: 1,3 g/l
POD: 2019-2021
Code SAQ: 13693791

***

Actualités

Consommer local pour la fête nationale!

CHRONIQUE/ Les 23 et 24 juin prochains, plusieurs Québécois seront réunis autour d’un feu de joie, d’une guitare et, bien sûr, d’un produit d’ici à la main. Voici mes découvertes locales pour souligner la fête nationale.

Un vignoble d’ici

L’automne dernier, j’ai eu la chance de visiter le Domaine du Fleuve, situé à Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal. Un magnifique endroit où il faudra vous arrêter en road trip cet été ou lors de votre prochaine balade à vélo. Depuis quelques années, Louis Thomas poursuit le rêve de sa mère de gérer un vignoble sur les terres familiales. La particularité du domaine : des cépages alsaciens (riesling, gewurztraminer et pinot gris) en sol québécois. Au moment de ma visite, j’ai aussi dégusté, pour la première fois, un cabernet franc d’ici. Les amateurs de ce cépage seront heureux d’apprendre que le résultat est concluant ! Profitez donc de la longue fin de semaine qui s’annonce pour aller faire des provisions au Domaine du Fleuve, afin de pouvoir apprécier une ou deux bouteilles à l’occasion de la
Saint-Jean !

À la vôtre

Toute autre tâche connexe

CHRONIQUE / Cette semaine, je vous invite à mettre la fraîcheur dans votre verre avec un rosé de caractère, un effervescent pour le paternel et un blanc du Sud-Ouest. Côté vignoble, l’heure est au dérochement et à la plantation de chardonnay dans les Cantons-de-l’Est!

Tavel 2017, La Dame Rousse, Domaine de la Mordorée
31,25 $ • 12376881
• 14,5 % • 1,3 g/l •

Le Domaine de la Mordorée est un incontournable à Tavel. Ce vignoble de la Vallée du Rhône méridionale travaille en bio avec une approche biodynamique très respectueuse de l’environnement. Madeleine et Ambre Delorme mettent la main à la vigne avec instinct, ressenti et passion, et ça se perçoit dans leurs cuvées. Comme elles le soulignent si bien elles-mêmes : « La meilleure qualité possible est évidemment notre objectif, mais pas à n’importe quel prix : il n’y a pas que le résultat qui compte. » 

Reste qu’ici, la finalité mérite toute votre attention. Le quatuor grenache, syrah, clairette et cinsault possède une bonne dose de caractère, mais n’est pas pour autant dépourvu de finesse. Le fruit est beau, c’est ample et bien bien sec. Oubliez l’apéro, sortez plutôt les couverts du dimanche, car c’est du grand rosé de gastronomie!

Vin

Les précieux conseils d'Alfred du jeudi 13 juin

Cette semaine, Sébastien Légasse, sommelier en chef d'Alfred, vous présente deux vins blancs et un rouge. Pour débuter, la Grèce saura vous charmer avec un assyrtiko frais et complexe. Les amoureux de riesling seront ensuite emballés par un Grand Cru de Julien Schaal. Le rouge quant à lui, provient du nord du Rhône, de l’appellation Cornas. Un vin d’exception qui se mérite une note parfaite! Son invité, Guillaume Saint-Julien, sommelier au Coureur des Bois Bistro Gourmand, vous propose deux vins rouges ainsi qu’un riesling. Le premier, de la région de Bordeaux, vous surprendra même s’il s’agit du second vin. Ensuite, un excellent Chianti-Classico qui saura vous séduire à coup sûr. Nous finirons avec l’un des meilleurs vins autrichiens, obligation absolue d’y goûter! Bonne dégustation!

Kir-Yianni Assyrtiko 2017

Les impressions de Sébastien Légasse:
Produit dans la zone IGP Florina, au nord-ouest de la Grèce, ce vin nous apporte une solide dose de fraîcheur. L’assyrtiko pousse à une altitude de 700 m dans un sol sablonneux et bénéficie d’un climat continental modéré, notamment en raison de la présence de 4 lacs à proximité. La robe est de couleur or avec des reflets verts. Le nez est charmeur et complexe avec des arômes de fleurs, de bonbons anglais et de fruits du verger. La bouche nous révèle une acidité rafraîchissante, appuyée par les parfums de fleurs blanches et de poires. La finale est d’une bonne longueur et nous amène d’agréables notes végétales et de levure. De la classique salade grecque au poisson grillé sur votre BBQ, fermez les yeux et vous aurez les pieds dans la méditerranée!

Prix régulier: 18,00 $
Cote: 3,5 étoiles/5
Catégorie: Vin blanc
Pays: Grèce
Appellation: Florina IGP
Producteur: Kir-Yianni
Taux de sucre: 1,4 g/l
POD: 2018-2021
Code SAQ: 13990592

***

Le toast de Marie-Michèle

Quoi boire avec papa ?

CHRONIQUE / Après les quelques bières qui s’ouvriront certainement autour d’un BBQ dimanche prochain à l’occasion de la fête des Pères, voici mes suggestions vinicoles à partager lors du repas qui suivra!

Chardonnay 2017, Reserva, Valle de Uco, Terrazas de Los Andes (code SAQ:13030786; 19,95$)