Les vidéos rappellent l'importance d'orienter la discussion vers l'adoption de saines habitudes de vie plutôt que la perte de poids.
Les vidéos rappellent l'importance d'orienter la discussion vers l'adoption de saines habitudes de vie plutôt que la perte de poids.

Comment aborder la délicate question du surpoids avec un enfant

Une équipe interdisciplinaire a mis au point des outils d'intervention destinés aux parents et aux professionnels de la santé
Ce contenu est produit par l'Université Laval.

Au Canada, 1 jeune sur 3 est en surpoids ou obèse. «Cet excédent de poids peut avoir des répercussions graves et persistantes sur la santé physique et psychologique des enfants et des adolescents. C'est pourquoi il est important que les professionnels de la santé engagent la discussion sur le sujet avec les jeunes et leurs parents», avance Julie Bernard-Genest, pédiatre au Centre mère-enfant du CHU de Québec et chargée d'enseignement à la Faculté de médecine de l'Université Laval.

Bien des professionnels de la santé hésitent toutefois à s'aventurer sur ce terrain miné. «Ils se sentent mal outillés, ils manquent de confiance dans leurs moyens, ils craignent de briser le lien de confiance qui les unit à leurs jeunes patients et ils ont peur de déclencher des troubles alimentaires», résume la pédiatre. Les parents d'enfants en surpoids peuvent éprouver les mêmes doutes et les mêmes craintes.

C'est pour les aider à engager le dialogue que Julie Bernard-Genest et une équipe interdisciplinaire de Toronto ont créé des outils d'intervention simples et concis qui peuvent les guider dans cette démarche. «J'ai participé au développement de ces outils pendant une double formation à Toronto, l'une en médecine bariatrique pour enfants et l'autre en enseignement des sciences de la santé», signale la pédiatre.

Il en a résulté deux courtes vidéos qui résument les conclusions des études scientifiques consacrées au sujet de même que les préférences exprimées par les jeunes eux-mêmes lors de séances de consultation. Le tout est présenté sous forme d'animation sur tableau blanc avec des commentaires dépouillés de termes techniques. On y retrouve les grands principes à respecter lorsqu'on engage le dialogue avec un jeune en surpoids.

Julie Bernard-Genest et ses collaborateurs de Toronto ont testé l'efficacité de la vidéo destinée aux professionnels de la santé auprès d'un groupe de 70 personnes. Leurs conclusions, qui viennent de paraître dans la revue Clinical Pediatrics, montrent que cette intervention produit des résultats substantiels et durables.

La majorité des répondants disent avoir acquis de nouvelles connaissances sur la façon de communiquer plus efficacement avec les enfants, les adolescents et leur famille. Ils se sentent plus compétents pour engager le dialogue et ils estiment que le contenu de la vidéo va influencer leur pratique. Environ 75% des participants recommanderaient fortement ou très fortement cette vidéo à leurs collègues. Une seconde évaluation effectuée six mois plus tard montre que ces acquis se maintiennent.

«Il s'agit de retombées très intéressantes pour une vidéo de moins de sept minutes, et ce, même si la plupart des participants travaillaient déjà auprès des enfants en surpoids. Les effets pourraient être encore plus marqués chez les professionnels de la santé qui ont moins d'expérience dans le domaine», avance Julie Bernard-Genest.

La vidéo destinée aux parents s'inspire de la même approche que celle destinée aux professionnels de la santé. Pour le moment, les deux vidéos ne sont disponibles qu'en anglais, mais des versions françaises sont en préparation.