Sports

La Classique hivernale de retour à Saint-Tite

SAINT-TITE — Personne ne pourra jamais accuser les Cataractes d’avoir froid aux yeux. Pour une deuxième fois en quatre ans, ils se lancent dans la tenue d’une Classique hivernale, qui se tiendra en février 2019 aux Grandes Estrades Coors Banquet de Saint-Tite. À la recherche d’un événement de marque pour marquer le 50e anniversaire de naissance de la franchise et de la LHJMQ, deux matchs à l’extérieur ont été programmés les 8 et 9 février, face à l’Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec.

«On veut recréer la magie de 2015. Les gens avaient adoré la première expérience, et la question qu’on se faisait poser, ce n’était pas si on allait répéter l’expérience, mais bien quand ça allait se produire», a expliqué le président des Cataractes, Roger Lavergne. «Pour nous, le 50e anniversaire représentait le meilleur scénario. On vous réserve des surprises, on veut carrément rehausser le standard pour un événement du genre, comme on vient de le faire avec le repêchage en juin.»


Tennis

Raonic passe au deuxième tour à Cincinnati

CINCINNATI — Le Canadien Milos Raonic n’a eu aucune difficulté à se tailler une place en deuxième ronde du tournoi de tennis de Cincinnati, alors qu’il a défait le Serbe Dusan Lajovic 6-3, 6-3 mardi.

Face à un rival issu des qualifications, l’Ontarien de 27 ans, 29e au monde, a réussi 13 as et gagné 18 points sur 19 après avoir logé sa première balle en jeu. Il a également réalisé trois bris de service en cinq opportunités sans en offrir une seule à Lajovic.

À sa première sortie depuis qu’il est redevenu le Canadien le mieux classé, Raonic n’a eu besoin que de 57 minutes pour vaincre Lajovic.

Lors de son prochain match, il affrontera le Tunisien Malek Jaziri, «perdant fortuné» (lucky loser) des qualifications. Jaziri a été inséré au sommet du tableau et a hérité d’un laissez-passer au deuxième tour à la suite du désistement de l’Espagnol Rafael Nadal après son triomphe à Toronto dimanche.

L’Australien Nick Kyrgios (15e) a dû effacer un déficit d’un set à zéro pour vaincre l’Américain Denis Kudla 6-7 (2), 7-5, 7-6 (9), le Sud-Coréen Hyeon Chung est venu de l’arrière pour éliminer l’Américain Jack Sock, 2-6, 6-1, 6-2, et le Néerlandais Robin Haase a défait le Serbe Filip Krajinovic 4-6, 6-2, 6-3.

Le Belge David Goffin (11e) a prévalu 7-5 et 6-3 face au Grec Stefanos Tsitsipas, finaliste à la Coupe Rogers, dimanche.

Le Français Lucas Pouille, classé 16e, s’est incliné 7-6 (7) et 6-4 contre Leonardo Mayer, de l’Argentine. En début de soirée, le Suisse Roger Federer a atteint le troisième tour en écartant l’Allemand Peter Gojowczyk, 6-4 et 6-4.

Il s’agissait du premier match de Federer depuis sa défaite en quarts de finale de Wimbledon, contre le Sud-Africain Kevin Anderson.

Après avoir obtenu un laissez-passer au premier tour, Federer a porté à 11 sa série de victoires en Ohio depuis un revers contre Rafael Nadal en quarts de finale en 2013.

Federer, la deuxième tête de série, est devenu le favori à la suite du retrait de Nadal dimanche soir.

Chez les dames, la Tchèque Karolina Pliskova, 9e tête de série, la Belge Elise Mertens, (15e), et l’Australienne Ashleigh Barty (16e) ont atteint le deuxième tour.

En soirée, la huitième tête d’affiche, Petra Kvitova, a défait l’Américaine Serena Williams 6-3, 2-6 et 6-3. La Tchèque a eu le dessus 4-3 pour les bris.

La Française Caroline Garcia a disposé de la Bélarusse Victoria Azarenka 6-4, 7-5.

Maria Sakkari a surpris la championne d’Indian Wells Naomi Osaka, 6-3 et 7-6 (8). Ekaterina Makarova a vaincu la qualifiée Ana Bogdan 6-3, 6-2.

Tennis

Des laissez-passer pour Wawrinka et Azarenka aux Internationaux des États-Unis

NEW YORK — Stanislas Wawrinka n’a jamais eu la chance de défendre son titre de champion des Internationaux de tennis des États-Unis de 2016 à cause d’une blessure à un genou qui l’a fait chuter loin au classement mondial. L’Association de tennis des États-Unis s’est assuré qu’il y aura une place en 2018.

Wawrinka, de la Suisse, et l’ancienne numéro un mondiale Victoria Azarenka, du Bélarus, ont obtenu des laissez-passer en vue du dernier tournoi du Grand Chelem de 2018. C’est aussi le cas de la Russe Svetlana Kuznetsova, ancienne championne du tournoi.

Wawrinka a glissé du 3e au 151e échelon au classement mondial, alors qu’il a eu besoin de deux opérations au genou gauche qui l’ont limité à 21 matchs sur le circuit cette saison. Triple champion en tournois du Grand Chelem, Wawrinka a atteint les huitièmes de finale à la Coupe Rogers la semaine dernière à Toronto. Il a amorcé le tournoi de Cincinnati sur une note positive en défaisant Diego Schwartzman, 12e tête de série, lundi.

Azarenka a remporté les honneurs des Internationaux d’Australie à deux reprises, et a été finaliste aux Internationaux des États-Unis en 2012 et en 2013. Elle a cependant été incapable de se présenter à Flushing Meadows l’année dernière en raison d’un litige familial avec le père de son enfant.

Azarenka occupe la 87e place au classement mondial, un rang devant Kuznetsova, championne à Flushing Meadows en 2004.

Olympiques

35 recrues débarquent à Guertin

Après avoir subi l’élimination au premier tour des séries éliminatoires de la LHJMQ pour une deuxième année consécutive, l’été a été trop long au goût des Olympiques de Gatineau.

L’entraîneur-chef Éric Landry a donc hâte de repartir avec une page blanche mercredi après-midi alors qu’il va accueillir 35 recrues qui participeront à un camp d’essai jusqu’à samedi. Les vétérans commenceront à se pointer au centre Robert-Guertin en fin de semaine, mais dimanche, lors du premier match hors-concours des Olympiques à Blainville-Boisbriand, Landry va récompenser ses 20 meilleures recrues en les envoyant dans la mêlée.