Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Artem Zub réussit à faire sa place chez les Sénateurs d'Ottawa.
Artem Zub réussit à faire sa place chez les Sénateurs d'Ottawa.

Zub ne surprend pas Anisimov

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Artem Anisimov est sur la voie d’évitement chez les Sénateurs cette saison, ce qui fait que l’attaquant russe aimait beaucoup mieux parler de l’adaptation surprenante au hockey nord-américain de son compatriote Artem Zub que de ses propres performances lorsqu’il a participé à son premier Zoom de la campagne.

Le vétéran, en fait, n’est nullement surpris que Zub ait rapidement gagné une place sur les deux premières paires de la brigade défensive, après avoir été laissé de côté lors des huit premiers matches des siens.

«Il joue vraiment bien, c’est un défenseur qui a de l’expérience derrière la ceinture, il a joué dans la KHL, aux Jeux olympiques et aux Championnats mondiaux. Ça fait que la transition à la LNH se fait plus rapidement pour lui que pour la plupart des gars en raison de toute cette expérience», a souligné Anisimov.

Ce dernier n’a été un coéquipier de Zub aux Championnats mondiaux que lors du tournoi de 2019, où celui avec qui il partage un prénom (qui est parfois aussi écrit Artyom) n’avait disputé qu’un match. Zub était de la formation russe lors des Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, en Corée du Sud, auxquels les joueurs de la LNH n’ont pas participé.

Pour ce qui est de sa propre situation, le numéro 51 qui écoule la dernière année d’un contrat lui rapportant 4,55 M $ avoue que ce n’est pas évident à 32 ans de se retrouver plus souvent qu’autrement dans les gradins.

«C’est difficile, tout joueur veut être sur la glace pour aider son équipe à gagner. Mais c’est la réalité dans laquelle on vit, je me présente chaque jour à l’entraînement, je travaille fort et j’attends ma chance de jouer», a-t-il indiqué.

Celle-ci est venue de façon inattendue samedi alors qu’il a été appelé à remplacer Cédric Paquette à pied levé quand celui-ci a été échangé aux Hurricanes de la Caroline en même temps qu’Alex Galchenyuk. Anisimov a pu participer à un cinquième match cette saison, sur le quatrième trio aux côtés de Josh Norris et Austin Watson.

«Ce n’était pas difficile comme situation. Nous vivons dans ce monde où il faut être prêt en tout temps, chaque jour. J’étais content d’avoir la chance de jouer et nous avons obtenu une victoire, ce qui était bien», a ajouté le vétéran qui est demeuré dans l’alignement inchangé des siens lundi soir contre les Maple Leafs.

Daccord sur le banc

Le gardien numéro un Matt Murray a participé à l’entraînement matinal des Sénateurs lundi et il a fait des exercices supplémentaires alors qu’il se remet d’une blessure au haut du corps subie jeudi dernier à Winnipeg. Marcus Högberg a cependant affronté les Leafs lundi, un deuxième départ de suite pour lui, alors que c’est Joey Daccord, rappelé de Belleville dimanche et promu de l’escouade de réserve lundi, qui a été son adjoint. «Il (Daccord) est un gars qui est en très bonne condition et qui est confiant en ses moyens. Éventuellement, il va avoir sa chance, que ce soit maintenant ou dans l’avenir. On s’attend à ce qu’il soit le gardien du futur, mais si on a besoin de le lancer dans la mêlée maintenant, je n’aurais pas de problème avec ça», a commenté l’entraîneur-chef D.J. Smith.

C'est Marcus Högberg qui a affronté les Leafs, lundi.

Daccord, qui a obtenu son premier départ de la saison dans la Ligue américaine vendredi dans un revers de 5-1 contre Laval au Centre Bell, a un contrat à sens unique de la LNH à compter de la saison 2022-2023.

Entre les lignes

Le défenseur Erik Brännström a recommencé à patiner en fin de semaine et il pourrait être disponible pour affronter les Leafs mercredi et jeudi, a indiqué D.J. Smith. Il demeure cependant sur la liste des blessés jusqu’à nouvel ordre...

L’espoir des Sénateurs Maxence Guenette a été sélectionné comme défenseur sur l’équipe d’étoiles de la semaine dans la LHJMQ, alors qu’il a récolté deux passes et présenté un différentiel de plus-5 lors des deux parties disputées par ses Foreurs de Val-d’Or...

L’attaquant Connor Brown s’est présenté en visioconférence lundi avec un nouveau look, ayant fraîchement rasé sa barbe. Quand il s’est fait demander si c’était pour voir sa famille en passant dans son patelin, il a rappelé que les joueurs n’ont pas le droit d’avoir des contacts extérieurs pendant les voyages (ainsi qu’à la maison, en fait). «Nous sommes en confinement à l’hôtel. J’aimerais bien pouvoir voir ma famille pendant qu’on est ici. Mais non, (le rasage) était juste parce que j’étais plus que dû», a lancé Brown, notant que jouer devant des gradins vides «enlève une fraction d’intensité» au jeu.