La Danoise Caroline Wozniacki a remporté les six derniers jeux du troisième set pour éliminer la Croate Jana Fett, 103e joueuse mondiale, 3-6, 6-2, 7-5 en 2 h 31 minutes.

Wozniacki évite la catastrophe

MELBOURNE — Rafael Nadal a dû patienter que Caroline Wozniacki sauve deux balles de match et vienne de l’arrière pour l’emporter avant de pouvoir sauter sur le court du Rod Laver Arena aux Internationaux de tennis d’Australie, mercredi.

Nadal, finaliste du tournoi l’an dernier, n’a pas perdu de temps pour accéder au troisième tour. Il n’a concédé qu’un seul bris – alors qu’il servait pour le match – et n’a commis que 10 fautes directes dans une victoire de 6-3, 6-4, 7-6 (4) contre Leonardo Mayer.

« Après avoir été pendant si longtemps à l’écart... une deuxième victoire de suite, c’était très important», a dit Nadal, qui a gagné les Internationaux de France et ceux des États-Unis l’an dernier, mais qui a dû écourter sa préparation pour le tournoi de Melbourne en raison d’une blessure au genou droit.

Ce fut plus dramatique au Margaret Court Arena, où le tableau du simple féminin est venu bien près de perdre sa deuxième tête de série.

La Danoise Caroline Wozniacki a remporté les six derniers jeux du troisième set pour éliminer la Croate Jana Fett, 103e joueuse mondiale, 3-6, 6-2, 7-5 en 2 h 31 minutes.

Wozniacki a notamment sauvé deux balles de match lors de cette troisième manche, mettant la table pour un duel contre la 30e tête de série Kiki Bertens, qui a disposé de Nicole Gibbs 7-6 (3), 6-0.

«C’était complètement fou, s’est exclamée Wozniacki après avoir gagné. J’ignore comment je suis parvenue à revenir dans le match. Je me disais: ‘C’est ta dernière chance’.»

Par ailleurs, la journée de mercredi s’est fort bien amorcée pour les représentantes de l’Ukraine, qui ont gagné trois matches en autant de tentatives.

Elina Svitolina, 4e tête de série, a quand même dû venir de l’arrière pour éliminer la Tchèque Katerina Siniakova 4-6, 6-2, 6-1.

En troisième ronde, elle se mesurera à sa compatriote Marta Kostyuk. Âgée de seulement 15 ans et ayant dû passer par les qualifications, Kostyuk a défait l’Australienne Olivia Rogowska, 6-3, 7-5.

Dans l’un des premiers matches de la journée, l’Ukrainienne Kateryna Bondarenko, détentrice du 92e rang au monde, a causé une certaine surprise en éliminant la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (15e) 6-2, 6-3 en 1 h 14 minutes.

Défaite de Shapovalov

Au terme d’une guerre d’usure qui a duré 3 h 37 minutes, le Français Jo-Wilfried Tsonga a éliminé le Canadien Denis Shapovalov 3-6, 6-3, 1-6, 7-6 (4), 7-5 au deuxième tour des Internationaux de tennis d’Australie mercredi.

À eux seuls, les deux derniers sets ont duré 1 h 51 minutes.

Du coup, le Français de 32 ans a pris sa revanche face à Shapovalov, qui l’avait vaincu en trois manches de 6-4, 6-4, 7-6 (3) lors du deuxième tour des Internationaux des États-Unis l’été dernier. 

Tsonga a ainsi mis la table pour un duel qui risque de faire des flammèches au prochain tour, puisqu’il devra croiser le fer avec la 17e tête de série Nick Kyrgios.