Le quatuor du skip gatinois Jean-Sébastien Roy (à gauche sur la photo) a remporté le championnat québécois de curling mixte le week-end dernier en Abitibi.

Victoire spéciale pour « Monsieur le directeur »

À l’école primaire des Trois-Portages, c’est « Monsieur le directeur ». Au club de curling des Collines, Jean-Sébastien Roy portera dorénavant le titre de « champion ».

Le quatuor du skip de Gatineau a remporté le championnat québécois mixte, dimanche, à Val-d’Or. Tout ça en bout supplémentaire par le pointage de 5-4 contre l’équipe de Félix Asselin, qui tentait de défendre son titre.

Une conquête qui s’avère spéciale pour Roy, 41 ans, qui était encore très émotif, lundi matin, au lendemain de la finale. « C’est le retour au travail, mais on flotte encore un peu sur un nuage », a-t-il commencé par dire.

En gagnant, Roy et ses coéquipiers Amélie Blais, Dan deWaard et Brenda Nicholls obtiennent le privilège de représenter le Québec au championnat canadien qui aura lieu du 4 au 9 novembre à Saguenay. Plus précisément dans le secteur Arvida dont le principal intéressé est natif.

« Dans la ville et l’aréna dans laquelle j’ai joué mon hockey mineur dans les rangs atome et pee-wee... Ça va être écœurant ! »

Ce sera un retour au bercail pour lui qui habite en Outaouais depuis 18 ans. L’ancien enseignant d’éducation physique devenu directeur avait plié bagage et quitté son patelin afin de se dénicher un travail.

Roy a œuvré dans diverses écoles dans la région, dont Des Lacs à La Pêche et Du Village, à Aylmer. Il s’est aussi impliqué dans les derniers mois au sein du nouveau club de curling à Chelsea, s’occupant d’un groupe de joueurs juniors.

Il s’agissait de sa première participation en carrière au championnat provincial mixte, dont tous les quatuors sont composés de deux hommes et deux femmes.

Le principal intéressé avait tenté brièvement sa chance dans cette variante du curling, « il y a une quinzaine d’années ». On l’a surtout vu en action chez les hommes au fil des hivers.

Roy a participé au Brier à deux reprises, dont la dernière fois en 2012 au sein de l’équipe de son ami Robert Desjardins. Il a aussi pris part deux fois aux championnats canadiens juniors.

C’est toutefois son premier titre à titre de capitaine, lui qui avait touché aux rôles de troisième et deuxième auparavant.

Ce titre, il l’a obtenu sur la dernière pierre qu’il a lancée.

« Un sentiment écœurant. Le niveau de stress était assez haut. C’était un petit lancer délicat. Je voyais à peine la pierre. Ce n’était pas facile comme lancer. Puis la glace n’était pas facile non plus. Ça ne curlait pas trop. »

Roy avait une pensée pour son coéquipier deWaard, qui habite à Cantley.

« Je suis tellement content pour lui. Ça sera une première participation en carrière pour lui à un championnat canadien », a-t-il dit.

Dan deWaard n’avait pas seulement un large sourire au visage après la conquête des siens.

« Il avait une larme ou deux... Tu sais, il y a de grands sensibles au curling », a rappelé en riant Roy.

Leurs amies Blais et Nicholls, respectivement de Lévis et Québec, sont des habituées de la scène nationale. Un défi intéressant attend maintenant ces quatre joueurs l’automne prochain.

Compétition forte

Le peloton n’a jamais été aussi relevé en curling mixte. La création d’un championnat du monde dans les dernières années n’est sûrement pas étrangère à l’engouement dans le milieu.

On y retrouve plusieurs anciens participants et même gagnants du Brier et du tournoi des Cœurs.

« Colleen Jones vient de se qualifier en vue du championnat canadien pour la Nouvelle-Écosse. Jamie Koe et sa sœur (Kerry Galusha) se sont aussi qualifiées, a énuméré Jean-Sébastien Roy, qui termine sa 27e année de curling compétitif.