Le lanceur partant des Rays, Tyler Glasnow

Une stratégie peu orthodoxe pour les Rays

Les lanceurs partants des Indians de Cleveland sont ceux qui ont totalisé le plus de manches jusqu’ici cette saison. À l’opposé, ceux des Rays de Tampa Bay en ont lancé le moins.

Pourtant, les Indians et les Rays présentent des statistiques semblables. La moyenne de points mérités des Indians s’élève à 3,84. Celle des Rays à 3,82.

Les Rays ont adopté une approche peu orthodoxe, délaissant une rotation normale de partants en faveur d’un système où ils peuvent envoyer l’un de leurs releveurs au monticule au début d’un match. Actuellement, la liste du personnel des Rays sur MLB.com ne répertorie que trois lanceurs partants dans la rotation — pourtant, les Rays présentent une fiche de 60-58 et ont la possibilité de connaître leur première saison gagnante depuis 2013.

Les Rays ont essayé d’utiliser un spécialiste de la courte relève au début des matches. Ainsi, l’un des releveurs de l’équipe est appelé à commencer la rencontre et à lancer une manche ou deux. Puis un autre lanceur — qui aurait normalement dû être le partant — est envoyé dans la mêlée pour les manches suivantes.

Par exemple, s’il se présente à la troisième manche, l’avantage pourrait être qu’il n’ait pas à affronter les meilleurs frappeurs aussi souvent.

Le résultat, c’est que les statistiques des Rays sont faussées. Leurs partants n’ont lancé que 485 manches et un tiers en 118 rencontres.

Les Indians, avec leur excellent quatuor composé de Corey Kluber, Trevor Bauer, Carlos Carrasco et Mike Clevinger, ont obtenu 737 manches et un tiers de leurs partants. Ils occupent le sommet de la section Centrale de la Ligue américaine, mais les Rays affichent des statistiques comparables pour les points accordés.

Les lanceurs partants des Rockies du Colorado n’avaient lancé que 765 manches en 2012 et, selon le site Baseball-Reference.com, ce total est le plus faible depuis au moins 1908 pour toute saison n’ayant pas été écourtée par un arrêt de travail. Les Rays semblent se diriger vers un total bien en dessous des 700.

Pas de repos
Le releveur Edwin Diaz des Mariners de Seattle a préservé les quatre victoires de son équipe lors du balayage de la série contre les Astros de Houston. Sa dernière victoire a été acquise en 10 manches, dimanche.

Diaz totalise maintenant 46 victoires préservées et il pourrait menacer le record de 62 de Francisco Rodriguez, établi en 2008. Diaz a également présenté une moyenne de points mérités de 1,98. Le problème, c’est que son sommet personnel de manches lancées en carrière est de 66, établi la saison dernière. Il en a déjà 59 cette année. Diaz a également fait 59 présences au monticule. Seul José Alvarez des Angels (60) en a plus.

La performance de la semaine
Mookie Betts, des Red Sox de Boston, a poursuivi sur sa lancée vers le titre de joueur par excellence de la Ligue américaine, obtenant un carrousel lors de la victoire de 8-5 contre les Blue Jays de Toronto, jeudi soir. Il a complété son carrousel avec style, cognant un circuit à la neuvième manche.