L’athlétisme est un des rares sports à tenir des compétitions lors de la dernière matinée du premier bloc.

Une médaille d’argent inespérée

Un drôle de quatuor représentait l’Outaouais, mardi matin, en finale du relais 4X100 mètres masculin des Jeux du Québec.

Deux sprinteurs, Antoine Lebrun et Alexandre Courchesne, faisaient équipe avec deux athlètes qui étaient loin de leur zone de confort.

Robert Baziramwabo est un spécialiste du 400 mètres. Tristan Routhier se distingue habituellement lors des épreuves de sauts.

Ensemble, sur la piste d’athlétisme de Thetford Mines, ils ont réussi à donner à leur région une médaille d’argent inespérée.

Un peu plus et ils repartaient avec des médailles d’or !

« Nous avons bien commencé la course, mais au premier échange, le témoin n’a pas été très bien donné à Alex. Quand mon tour est venu de courir, j’ai réussi à rattaper deux ou trois personnes. Tristan a complété la course. Il a fait tout en son possible pour garder sa première place. Il a été ratrappé à la toute fin », raconte Lebrun.

Les quatre jeunes athlètes de la catégorie juvénile n’étaient pas trop déçus au moment de grimper sur la deuxième marche du podium. Réaliser un chrono de 44,65 secondes c’est loin d’être mauvais. Surtout pour un groupe qui n’avait pas vraiment eu la chance de s’entraîner, ensemble, avant d’arriver à Thetford.

À titre informatif, les coureurs de la Capitale-Nationale, qui les ont coiffés au fil d’arrivée, ont remporté l’épreuve en 44,52 secondes.

« Je dirais que nous avions une bonne équipe, mais aucun de nos coureurs n’avait réussi à remporter une médaille lors des sprints individuels », a expliqué l’entraîneur du groupe, Frédéric Demers-Forgues.

Il ne connaissait pas nécessairement très bien ses quatre coureurs en arrivant aux Jeux.

Il travaille, en temps normal, avec les athlètes du Club d’athlétisme de Gatineau.

« Au relais, le plus important n’est pas nécessairement la vitesse, mais la qualité des échanges. Les gars ont pris le temps de travailler là-dessus pour que ce soit à point. Durant les qualifications, il y avait des choses à travailler. Les gars étaient à l’écoute. Ils étaient réceptifs à ce qu’on leur disait », explique-t-il.

Routhier, Courchesne, Baziramwabo et Lebrun avaient quelques raisons supplémentaires de se dépasser.

Traditionnellement, l’athlétisme est un des rares sports à tenir des compétitions lors de la dernière matinée du premier bloc.

Souvent, les athlètes des autres sports se rendent à la piste pour encourager les membres de leur délégation.

« Nous avions essayé de convaincre le plus grand nombre possible d’athlètes de notre délégation de venir nous voir. Les athlètes d’au moins trois autres sports étaient là pour nous », explique Demers-Forgues.

« C’était une très bonne ambiance. Je n’avais jamais eu la chance de courir dans une ambiance comme celle-là », a précisé Lebrun, un jeune homme qui vient de compléter ses études secondaires au Centre académique de l’Outaouais.

Les représentants de l’ouest de la province ont finalement remporté quatre médailles en athlétisme, à Thetford. L’entraîneur Demers-Forgues s’est dit agréablement surpris par la médaille d’argent remportée par Isia Cadieux, au saut en hauteur, chez les filles.

DÉJÀ 12 MÉDAILLES POUR L'OUTAOUAIS

L’Outaouais a remporté 12 médailles - cinq d’or, cinq d’argent et deux de bronze - au premier bloc de compétition.

La région occupe, pour l’instant, le sixième rang au classement du drapeau des Jeux.

« C’est très positif », estime l’agente de communication de la délégation, Arielle Roy.

« Honnêtement, nous sommes vraiment satisfaits de ce qui s’est passé durant le bloc 1. Tous les athlètes qui visaient le podium ont pas mal réalisé la performance souhaitée », a-t-elle précisé.

Mardi, la région a remporté une autre médaille mémorable en triathlon.

L’équipe de relais mixte de l’Outaouais était composée de deux duos frère-sœur.

Mathis et Méanne Larochelle ont grimpé sur la deuxième marche du podium avec Samuel et Noémie Beaulieu.

« Ils ont gagné l’argent et ne s’attendaient vraiment pas à ça. À la fin, tout le monde était en pleurs. C’était un beau moment. C’est pour ça qu’on fait les Jeux », indique Mme Roy.

Un membre de l’équipe de baseball de l’Outaouais, Robin Villeneuve, a profité de son passage à Thetford Mines pour gagner sa place au sein de l’équipe québécoise qui participera aux prochains championnats canadiens bantam.

L’équipe de golf a quant à elle réussi à remporter une bannière d’esprit sportif. « Ça n’a pas été un tournoi facile pour ces athlètes. Il y a eu quelques blessures. Ils ont réussi à se distinguer au chapitre de l’esprit sportif. »