Julie Casselman occupera le rôle de coordonnatrice du soccer féminin pour Soccer Québec.

Une Hulloise à Soccer Québec

Une jeune femme de Hull a récemment hérité d’un mandat important auprès de la Fédération québécoise de soccer.

Julie Casselman, une des meilleures joueuses à sortir de l’Outaouais, vient d’accepter le poste de « coordonnatrice du soccer féminin » à l’échelle provinciale.

« C’est une belle étape de ma carrière. Surtout quand je pense à toutes les étapes que j’ai franchies sur mon parcours », dit-elle, en entrevue.

Mme Casselman s’est d’abord démarquée en tant que joueuse. Elle a fait partie du programme de l’équipe nationale canadienne pendant plusieurs années, à l’adolescence.

Sa carrière a pris fin de façon brutale, en 2011.

Elle a subi « une sixième commotion cérébrale en quatre ans » alors qu’elle portait les couleurs des Cardinals de l’Université de Louisville, dans la NCAA.

Les dirigeants de cet établissement lui ont quand même permis de profiter de sa bourse d’études jusqu’au moment où elle a décroché son baccalauréat. Elle a continué à graviter autour de son ancienne équipe. Elle a reçu la piqûre du coaching à ce moment-là.

Le coaching fera partie de son nouveau défi. Elle suivra de près les différentes équipes du Québec et les athlètes qui fréquentent le Centre national de haute performance.

Elle sera également responsable du développement du soccer féminin, sur quatre axes. Il sera question du développement de nouvelles entraîneuses. Ces entraîneuses devront former davantage de joueuses d’élite. Il faudra trouver de nouvelles façons de faire la promotion du soccer féminin. Il faudra, enfin, augmenter le nombre de participantes.

On comptait près de 120 000 joueuses, au Québec, en 2018.

De quoi tenir l’esprit occupé !

« Toutes ces questions occupent mon esprit bien avant de décrocher ce poste », jure Mme Casselman.

« Trouver des solutions pour améliorer les choses, c’est sur que c’est un gros rôle. Avec mon énergie et ma passion, ça pourrait être un très grand rôle. »

« Je me vois dans cette mission à long terme, précise-t-elle. Je me sens bien dans cet environnement-là. J’en fais partie depuis 2005.»  

«Ça fait 14 ans, quand on y pense, que je suis dans le système en tant que joueuse ou entraîneuse. Il y a d’autres opportunités, dans le monde, mais je me sens privilégiée d’obtenir une opportunité d’aider chez nous. »

Le soccer féminin se retrouvera sous les projecteurs, cet été. La Coupe du monde féminine sera disputée le mois prochain, en France.

+

LE FURY INVITE ENCORE L'IMPACT

Pour une deuxième année consécutive, l’Impact de Montréal visitera la Place TD. Le Fury d’Ottawa en a fait l’annonce, mercredi.

Le club québécois de la Major League Soccer (MLS) a une fois de plus été choisi pour disputer un match amical.

La Coupe CapCity, trophée créé l’an dernier, sera une fois de plus mis à l’enjeu.

L’affrontement Montréal-Ottawa sera présenté le mardi 18 juin. Ce match viendra clore le festival I Heart Soccer.

Pendant une dizaine de jours, le ballon rond sera roi au parc Lansdowne.