Le Québécois Jaden Weekes a remporté le championnat canadien de tennis des moins de 16 ans qui se tenait à Gatineau ce week-end.

Une émule de Shapovalov l’emporte à Gatineau

Jaden Weekes acceptait le trophée en forme de feuille d’érable remis au vainqueur des championnats canadiens de tennis Rogers des moins de 16 ans à Gatineau. Non loin de lui se retrouvait une banderole qui flottait au vent sur laquelle on apercevait une photo de Denis Shapovalov.

Ce qui unit l’ado québécois de 14 ans et la 38e raquette mondiale chez les hommes ? Ils sont talentueux et surtout gauchers.

Weekes a confirmé son statut d’espoir de premier plan dans les derniers jours en remportant les grands honneurs en simple masculin en Outaouais. Le deuxième favori a défait samedi en finale la troisième tête de série des championnats, Christophe Clément, en deux manches de 6-2 et 6-4 au parc de l’Île.

« C’est excitant de gagner. Ce n’était pas facile, mais j’ai bien joué et aussi eu beaucoup de plaisir », a soutenu Weekes en souriant.

Ce genre de trophée, il est habitué à les recevoir. Il s’agit du cinquième titre national du natif de Montréal après avoir été couronné champion canadien chez les moins de 12 ans et les moins de 14 ans lors des étés précédents.

Ajoutez à cela qu’en janvier 2018, Weekes s’est illustré sur la scène internationale, atteignant la ronde quart de finale aux Petits As en France. Un tournoi déjà remporté par plusieurs grands noms durant leur enfance, dont Rafael Nadal et Richard Gasquet.

Weekes s’entraîne à plein temps depuis un an au centre national de Tennis Canada à Montréal. Il suit attentivement le parcours de deux autres joueurs qui ont dominé au pays avant lui chez les juniors en Shapovalov et Félix Auger-Aliassime.

« C’est sûr que je veux les copier », a-t-il dit.

Ce dernier, qui fêtera ses 15 ans dans les prochains jours, a frappé ses premières balles à l’âge de six ans. Il tenait alors sa raquette de la main... droite.

« C’est mon père qui m’a forcé de jouer de la gauche. Il me disait que ça me donnerait un avantage sur les autres. Mais moi, je ne voulais pas au début », s’est rappelé Jaden Weekes.

« Je suis content maintenant de jouer de la gauche », a-t-il ajouté, souriant à nouveau.

Le nouveau champion au jeu défensif impeccable ne chômera pas puisqu’il était déjà de retour en action le lendemain. Il a disputé dimanche son premier match du tableau principal des Internationaux juniors de Repentigny.

Puis une fois ce tournoi terminé, ce sera le retour en salle de classe.

Plus précisément en dixième année.

Chez les filles, Danielle Tuhten a surpris la deuxième tête de série Kayla Alexandra Cross en deux manches identiques de 6-3 pour remporter les championnats canadiens.

C’était la cinquième année que l’événement était présenté à Gatineau.