Emile Dessureault et Jacob Lacroix

Un test important attend deux cyclistes gatinois

Deux cyclistes de Gatineau. Deux courses sanctionnées par l’UCI. Dix étapes disputées en l’espace de 11 jours.

Jacob Lacroix et Émile Farrell-Dessureault participeront dès jeudi au Grand Prix du Saguenay puis le Tour de Beauce, la semaine prochaine. La paire prend la route mercredi matin vers Kénogami

« On part super tôt. Dès 6 h. On aura le temps de se délier les jambes en arrivant et de dormir, a souligné Lacroix. Ce seront deux belles expériences », a ajouté le jeune homme âgé de 18 ans. Farrell-Dessureault et lui défendront les couleurs de l’équipe Ride With Rendall basée à Chelsea. Ils possèdent chacun un parcours intéressant.

Lacroix a été quart-arrière au football au collège St-Alexandre en plus d’être skieur alpin. Le cyclisme compétitif, il l’a découvert l’an dernier après avoir été recruté par l’équipe junior du Ottawa Bicycle Club.

Ce fut un été magique qui l’a mené au Tour de l’Abitibi.

« Je n’avais pas pu le compléter en raison d’un empêchement familial. J’avais planifié d’assister à un mariage avant de savoir que j’allais faire cette course. J’ai manqué les deux dernières étapes », a-t-il relaté.

La bonne nouvelle ? Aucun de ses proches ne va se marier durant le Tour de Beauce, un rendez-vous international plus relevé.

« C’est beaucoup plus sérieux. Les professionnels sont là. Les gars ont plus d’expérience. Il faut être prêt pour garder sa place dans le peloton. »

Lacroix souhaite rallier le fil d’arrivée du Tour de Beauce. Il a hâte de se taper l’étape reine du mont Mégantic qui se termine avec « une ascension extrêmement abrupte ».

Le genre de tracé qu’il affectionne. « Je suis à mon meilleur là-dessus », a dit le grimpeur qui a grandi non loin de la polyvalente de L’Érablière.

Quant à Farrell-Dessureault, il s’amène au Tour de Beauce surtout avec un bagage en vélo de montagne. Il a participé à deux épreuves de la Coupe du monde chez les moins de 23 ans ces deux dernières années.

Sa seule course par étape en carrière en cyclisme sur route est survenue en 2018 à la Green Mountain Stage Race au Vermont.

L’équipe Ride With Rendall l’a recruté pour meubler son volet en vélo de montagne tout en lui disant qu’il pourrait obtenir des départs sur route. « Mais je n’étais pas certain de faire de grosses courses, a raconté Émile Farrell-Dessureault.

«Mais un des gars de vélo sur route qui devait participer au Tour de Beauce s’est cassé la clavicule», a-t-il ajouté.

Championnats du monde

Farrell-Dessureault a hâte de voir comment il va se mesurer au reste du peloton. «Ce n’est pas un environnement que je connais. Je m’en vais découvrir», a lancé l’athlète âgé de 21 ans.

Ce dernier a quand même pris le départ de courses sur route provinciales tôt au printemps. Mais ces trois dernières fins de semaine, il a participé à des étapes de la Coupe Canada de vélo de montagne avec le but avoué de se qualifier en vue des championnats du monde qui auront lieu à la fin de l’été à Mont Sainte-Anne.