Kyle Lowry (7) a amassé 31 points et effectué une passe transversale parfaite à Anunoby avec 0,5 secondes au cadran pour mener les Raptors vers une spectaculaire victoire de 104-103 contre les Celtics de Boston jeudi soir.
Kyle Lowry (7) a amassé 31 points et effectué une passe transversale parfaite à Anunoby avec 0,5 secondes au cadran pour mener les Raptors vers une spectaculaire victoire de 104-103 contre les Celtics de Boston jeudi soir.

Un panier de dernière seconde procure aux Raptors un gain de 104-103 [VIDÉO]

La Presse Canadienne
LAKE BUENA VISTA, Fla. — OG Anunoby a réussi un panier de trois points au moment où le timbre sonore annonçant la fin du quatrième quart se faisait entendre, et soudainement, les Raptors de Toronto ont repris vie.

Kyle Lowry a amassé 31 points et effectué une passe transversale parfaite à Anunoby avec 0,5 seconde au cadran pour mener les Raptors vers une spectaculaire victoire de 104-103 contre les Celtics de Boston jeudi soir.

Les Celtics mènent toujours la série demi-finale de l’Association Est, au meilleur de sept matchs, deux victoires à une. Mais ce n’est pas 3-0, et ça signifie que les Raptors peuvent garder espoir.

Après le tir ultime, les joueurs des Raptors se sont précépités vers le héros de la soirée, qui savourait le moment.

«Quelqu’un m’a frappé sur le nez», a raconté Anunoby. «C’est cool.»

La quatrième rencontre aura lieu samedi.

«Ça fait mal et ça pince de perdre», a admis l’entraîneur-chef des Celtics, Brad Stevens. «Mais nous allons nous remettre au boulot et nous préparer pour samedi.»

Fred VanVleet a récolté 25 points, Pascal Siakam, qui a connu des ennuis depuis le début de la relance de la NBA, a inscrit 11 de ses 16 points au troisième quart, et Anunoby, qui n’avait pas pu participer à l’aventure historique des Raptors en séries éliminatoires en 2019 à cause d’une appendicectomie, a terminé le match avec 12 points.

Kemba Walker a mené l’attaque des Celtics avec 29 points. Jaylen Brown et Jayson Tatum en ont obtenu 19 et 15, respectivement.

Les Raptors ont évité une situation potentiellement impossible à surmonter, compte tenu du fait qu’aucune équipe dans la NBA n’a réussi à gagner une série après avoir perdu les trois premiers matchs.

Lowry a joué comme s’il n’avait nullement l’intention de quitter la bulle de Walt Disney World, transportant sa troupe sans trop de soutien pendant une première demie qui a vu une avance de sept points des Raptors fondre comme neige au soleil et se transformer en déficit de dix points à la mi-temps.

Toutefois, les Raptors ont resserré leur défensive au retour de la pause, et six séries consécutives sans donner de points aux Celtics ont été au coeur d’une séquence de 21-9.

Siakam a couronné le tout avec un panier de trois points qui a finalement permis aux Raptors de reprendre l’avance dans le match avec 3:40 à jouer au troisième quart.

Le quart a pris fin sur un jeu controversé quand Brad Wanamaker a frappé Lowry à l’aine avec son genou en fonçant vers le panier, laissant Lowry recroquevillé et en douleur sur le plancher, au moment où le ballon tombait dans le panier.

Lowry et l’entraîneur-chef Nick Nurse étaient furieux, mais après que les officiels eurent révisé le jeu, Lowry s’est vu infliger une faute personnelle. Wanamaker a réussi le lancer franc subséquent et les Celtics menaient 80-76 avec un quart à compléter.

Les Raptors ont réussi à bien faire circuler le ballon lors de la dernière période de jeu, et lorsque Norman Powell a réussi un panier de trois points avec 6:29 à jouer, la formation torontoise a pris une avance de deux points.

Les Celtics ont renversé la tendance avec une séquence de 8-0 pour se donner une priorité de quatre points, avec 3:02 à jouer, mais les Raptors ont éventuellement ramené le score à égalité jusqu’à ce que Walker serve une passe précise à Daniel Theis, laissé sans surveillance sous le panier, donnant aux Celtics une avance de deux points avec 0,5 seconde au cadran.

Tout laissait croire que le match allait se terminer ainsi jusqu’à ce que Anunoby accepte la passe de Lowry pour marquer le panier final.

«La passe n’était rien», a déclaré Lowry. «OG a effectué le lancer. Tout le crédit va au lancer. C’est un tir difficile. Donnez le crédit à OG. La passe ne servait qu’à envoyer le ballon à un gars comme OG. C’est le moment d’OG. C’est un grand moment pour ce jeune.»

«Tout le crédit revient à ces gars», a mentionné Walker. «C’était tout un tir.»

Les Raptors ont passé la majeure partie de la soirée à essayer d’effacer un déficit. Ils ont été dominés 19-10 pour terminer la première demie. Walker a récolté 17 points au premier quart, couronnant cette période avec un panier de trois points. Il a refait le coup pour mettre fin la deuxième période pour donner aux Celtics leur plus importante avance du match 57-47.

«Nous savions qu’ils n’abandonneraient pas», a ajouté Walker.

Seulement six pour cent des équipes accusant un recul de 0-2 ont réussi à gagner une ronde éliminatoire, incluant les Raptors la saison dernière, contre les Bucks de Milwaukee.