La formation du skip Jean-Michel Ménard a déjà remporté deux fois le Challenge de Gatineau, en 2009 et 2011.

Un oeil sur le Challenge, l’autre sur les Jeux

La motivation sera tout sauf un point d’interrogation chez Jean-Michel Ménard au Challenge de Gatineau, cette étape du World Curling Tour qui se déroulera lors des cinq prochains jours en Outaouais.

Le quatuor du skip d’Aylmer possède trois bonnes raisons de vouloir gagner la neuvième édition. Il a déjà remporté deux fois l’événement en 2009 et 2011. Puis un chèque de 11 000 $ sera remis à l’équipe championne à la conclusion de la finale, dimanche après-midi, au centre Robert-Rochon.

Mais surtout, il s’agira du dernier tournoi de Ménard et ses coéquipiers Martin Crêtes, Éric Sylvain et Philippe Ménard avant les pré-essais olympiques. Cette épreuve est prévue du 6 au 12 novembre à Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard.

« Le Challenger sera notre troisième tournoi cet automne. C’est celui qui possède une saveur internationale. Puis c’est le seul de nos trois tournois qui se déroulent dans un aréna. Ça va nous permettre de nous habituer aux conditions de glace qui nous attendront aux pré-essais », a expliqué Ménard.

Sa formation a atteint la finale de ses deux premiers tournois de la saison, gagnant à une reprise. Chaque fois, ça se passait sur les surfaces du club de curling de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

« Nous n’avons perdu qu’un match depuis le début de la saison. Nous jouons bien. Ça regarde bien en vue de cette semaine, a soutenu Ménard.

«Nous espérons d’obtenir un bon départ avant de partir vers Summerside.»

Reste à voir comment le corps de chaque membre des multiples champions québécois réagira au stress des nombreuses parties du Challenge.

Le deuxième Sylvain doit négocier avec des maux de dos depuis la saison dernière. Quant au skip Ménard, il a commencé à éprouver des problèmes à une hanche le printemps dernier au Brier.

«Elle a recommencé à me fatiguer un peu lors du dernier tournoi. L’avantage avec nous, c’est que nous ne jouons pas semaine après semaine. Donc j’ai eu un peu de temps pour guérir.»

Le premier match de Ménard et compagnie est prévu jeudi matin à 8 h 30. Ils affronteront une bande de jeunes joueurs universitaires des Ravens de Carleton menée par le capitaine Kevin Kee.

Plusieurs grosses pointures risquent toutefois de l’attendre en route vers la finale. Le champion en titre, John Epping, occupe le sixième rang au classement mondial. Il est déjà assuré de sa place aux essais olympiques, qui se dérouleront à Ottawa tôt en décembre.

D’autres noms à surveiller

Champion du monde junior en 2013, l’Écossais Kyle Smith représentera la Grande-Bretagne en février à PyeongChang. Peter De Cruz, qui a gagné le bronze aux Mondiaux le printemps dernier, défendra les couleurs de la Suisse.

Yusuke Morozumi, lui, a remporté la qualification olympique japonaise en vue des JO. Quatrième à Sotchi en 2014, le Chinois Rui Liu a aussi confirmé sa présence au Challenge. Il sera aussi en action jeudi matin, affrontant Brent MacDougall, de la Nouvelle-Écosse.

Vingt-huit quatuors prendront part au volet élite international. De plus, 32 autres équipes participeront dans la classe ouverte, dont les premières parties seront disputées mercredi soir au club de curling de Buckingham.