Québec pourrait être une destination pour le gardien Mathieu Bellemare des Olympiques.

Un nouveau ménage à trois gardiens

Quelque chose se trame chez les Olympiques de Gatineau.

Même s’ils possèdent un des meilleurs duos de gardiens de but de la LHJMQ avec Tristan Bérubé et Mathieu Bellemare, un troisième homme masqué est débarqué à l’entraînement au centre Robert-Guertin mardi matin. Et il n’était pas là uniquement à l’essai. Creed Jones a été acquis des 67’s d’Ottawa et selon le directeur des opérations hockey Alain Sear, le gardien de 17 ans va rester à Gatineau jusqu’à la fin de la saison.

« Nous aurons un ménage à trois gardiens jusqu’à la fin de l’année s’il le faut. Nous avons négocié sa libération des 67’s avec leur directeur général James Boyd. Ils n’avaient pas de place chez eux, mais les 67’s tenaient à ce que Jones puisse jouer dans le junior majeur plus vite que tard. J’ai été le voir jouer à Wellington dans le junior A. J’ai trouvé qu’il avait un bon potentiel », a expliqué Alain Sear.

Natif de Peterborough, Jones (6’1’’, 165 livres) avait été réclamé en première ronde du repêchage supplémentaire de la Ligue de l’Ontario réservé aux joueurs de 17 ans cet été. Pour le moment, il n’est pas question qu’il joue. De toute façon, il n’aurait pas vu d’action depuis un mois selon Sear.

« Creed m’a été référé par un contact dans le nord de l’Ontario. Il allait obtenir une bourse d’études pour jouer dans la NCAA à Boston, mais il a été blessé à la tête la saison dernière. Il a eu le vertige pendant cinq ou six mois et a perdu sa bourse d’études. À Wellington, son équipe avait déjà deux bons vétérans gardiens. Ils visent le championnat. Nous avions peu de jeunes espoirs devant le filet. Nous avons maintenant Jones (17 ans) et Rémi Poirier (16 ans) qui va bien dans le midget AAA. Creed va rester ici et il va jouer uniquement quand il sera prêt. »
L’arrivée d’un troisième gardien donne du poids à la rumeur qui envoie le vétéran Mathieu Bellemare aux Remparts de Québec à l’ouverture de la période des transactions dans la LHJMQ à la mi-décembre. Ce dernier avait demandé une transaction en début de saison afin de se rapprocher de la maison et de son père qui soigne un cancer.

Même si sa saison se déroule bien, il n’a pas changé d’avis. « J’aimerais encore me rapprocher de la maison. Les chances de nous voir finir la saison à trois gardiens à Gatineau sont minces. Ça me surprendrait beaucoup. Ce n’est pas l’idéal. Nous l’avons vécu l’an dernier. Je ne nous vois pas repartir avec cette formule », a dit le gardien de 19 ans natif de Shawinigan après l’entraînement de mardi.

Quand on lui demande s’il a entendu parler du possible intérêt des Remparts à son égard, il répond par la négative.

« Pas de façon concrète. Tout ce que je sais, je l’ai lu sur les médias sociaux. Québec, c’est à une heure et quart de chez nous. Ça ferait mon affaire. En plus, ils ont une équipe compétitive avec beaucoup de potentiel contrairement aux Cataractes. Ça serait motivant d’aller à Québec. »

Nouvel équipement 

Chez les Olympiques, Alain Sear signale qu’il ne faut pas tirer des conclusions hâtives par rapport à l’arrivée d’un jeune gardien.

« Pour moi, la situation de Mathieu n’a pas changé par rapport à sa demande d’échange. Il conserve une attitude exemplaire chez nous. Je ne sens pas de pression pour l’échanger. Nous venons de lui acheter un équipement tout neuf la semaine passée. Mathieu est content des accommodements que nous avons faits pour qu’il soit près de son père à l’occasion. »

Recrue défensive par excellence dans la LHJMQ en 2015-16, Mathieu Bellemare a justement signé une victoire en prolongation contre les Remparts au centre Guertin dimanche. Tristan Bérubé, qui mène la ligue pour la moyenne de buts alloués cette saison, pourrait toutefois être devant la cage des Olympiques pour le match revanche à Québec mercredi soir.

KIELB AUSSI EFFICACE CONTRE LES REMPARTS QUE CONTRE LES OLYMPIQUES !

Obtenu dans une transaction avec les Remparts de Québec pendant le camp d’entraînement, Darien Kielb s’est montré particulièrement efficace contre les deux formations pour qui il a évolué dans la LHJMQ.

En carrière, le défenseur ontarien de 18 ans revendique cinq buts. Trois de ceux-ci ont été comptés contre les Olympiques ou les Remparts ! Dimanche, il a marqué contre les Diables rouges dans une victoire de 4-3 des Olympiques en prolongation au centre Robert-Guertin. Le 23 octobre 2016, toujours au « Vieux Bob », il avait marqué ses deux premiers buts en carrière dans le circuit Courteau dans un gain de 6-2 des Remparts. Il avait été choisi la première étoile du match.

Amusé par la situation, Kielb a souligné qu’il avait marqué tous ses buts à Guertin du même endroit en plus.

« Ça doit être mon côté de la glace ! J’étais excité de compter contre mon ancien club. J’ai reçu une superbe passe de Lander (Alexandre Landreville). C’est le fun de montrer à mes amis de Remparts que ça va bien pour moi, car au début, j’étais un peu choqué d’avoir été échangé. Il a fallu que je reparte à zéro et que je m’adapte à un nouvel environnement. C’est fait maintenant et j’aime beaucoup ça ici », a raconté le hockeyeur natif de Hamilton, qui n’a jamais été repêché dans la Ligue de l’Ontario.

Darien Kielb

Kielb se demande même si ses deux buts comptés à Gatineau l’an dernier ont pu mener à son acquisition. « En tout cas, ils m’ont dit qu’ils avaient vu des vidéos de moi avant d’aller me chercher (contre Marc-Olivier Alain) », a dit celui qui évoluait au niveau junior B à 16 ans lorsqu’il a été découvert par un dépisteur des Remparts.

« J’ai eu une invitation au camp, puis j’ai connu un excellent tournoi des recrues. Peu importe la ligue, c’était un rêve de jouer dans la Ligue canadienne », a dit celui qui a six points en 25 matches cette année.

Son entraîneur-chef, Éric Landry, n’a rien à dire contre son grand défenseur de 6’3’’. « Il fait partie de notre top-4. Sans être un défenseur physique, il est efficace à un contre un et il relance très bien le jeu. »

Kielb et les Olympiques ont à nouveau rendez-vous avec les Remparts à Québec mercredi soir.