Le joueur de centre du Canadien, Phillip Danault, s’est dit frustré de voir son équipe échapper une autre avance, cette fois-ci contre les Hurricanes samedi au Centre Bell.

Un léger baume sur la plaie du Canadien

Phillip Danault n’avait pas l’air de quelqu’un qui avait envie de célébrer après la victoire en prolongation du Canadien, samedi.

La formation montréalaise a vu l’adversaire remonter la pente après qu’elle eut inscrit au moins les deux premiers buts d’un match pour une sixième fois en 10 sorties. Samedi, face aux Hurricanes de la Caroline, le Tricolore a malgré tout récolté deux points grâce à un but de Jeff Petry en prolongation.

« Nous avons gagné, mais c’est tellement frustrant, a dit Danault après la rencontre. Je ne sais pas ce que nous faisons, ce qui se passe. Je suis content que nous ayons gagné, mais l’adversaire remonte la pente chaque fois. C’est frustrant. »

Contrairement à jeudi, quand le Canadien a finalement perdu 5-2 face aux Rangers de New York, l’entraîneur-chef Claude Julien n’a pas reproché à sa troupe d’avoir joué sur les talons en troisième période. C’est peut-être ce qui rendait la remontée de trois buts des Hurricanes encore plus frustrante, samedi.

« Nous devons avoir l’instinct du tueur en troisième période, a mentionné Petry. Je trouvais que nous avions connu une bonne troisième période. (Les Hurricanes) ont joué avec l’énergie du désespoir et ils ont réussi à lancer la rondelle au filet. »

Alors que le Canadien a passé la semaine à chercher des solutions pour corriger ses ennuis à défendre l’avance, l’attaquant Brendan Gallagher avait une piste à offrir.

« Je ne crois pas que ce soit par manque d’effort, mais peut-être plutôt par un désir de vouloir trop en faire, a-t-il dit. Il faut rester dans notre système, avoir la confiance qu’il va y avoir quelqu’un pour nous aider si nous faisons une erreur. Ça fait une différence quand vous réussissez à vous fier à la structure en place. »

Des éloges pour Lindgren

Si le gardien Charlie Lindgren n’a pas très bien paru sur les deux premiers buts des Hurricanes, étant incapable de suivre deux tirs de loin, il a néanmoins réussi plusieurs arrêts difficiles.

Le Canadien a frôlé la catastrophe quand Andrei Svechnikov s’est retrouvé seul devant Lindgren avec moins de cinq secondes à faire en troisième période. Lindgren a toutefois capté le tir du franc-tireur russe avec sa mitaine.

Lindgren en était seulement à sa cinquième sortie depuis que le Canadien l’a rappelé du Rocket de Laval le 14 décembre. Il a maintenant acquis deux des quatre victoires obtenues par les auxiliaires à Carey Price cette saison.

« Il est probablement le gars qui travaille le plus fort à l’entraînement, a dit Petry au sujet de Lindgren. Ce n’est pas facile quand vous jouez si peu, mais il a toujours une attitude positive. C’est bien de le voir être récompensé. »

De son côté, Danault a affirmé que Lindgren avait volé la victoire aux Hurricanes.

Pour sa part, Lindgren affichait un large sourire dans le vestiaire après la rencontre. Il a rappelé qu’il ne pouvait se permettre de perdre confiance après avoir accordé un but. Il n’a pas hésité non plus à vanter son éthique de travail.

« Je m’entraîne fort, a-t-il répondu quand il a été questionné sur le défi de jouer de manière si sporadique. Je vais sur la patinoire m’entraîner avec Stéphane Waite. J’ai aussi la chance de regarder le meilleur gardien au monde. Je me présente chaque jour à l’aréna en m’attendant à m’améliorer. Je suis aussi conscient que je ne peux rien tenir pour acquis. »

Julien a indiqué que Lindgren devrait revoir de l’action d’ici la fin de la campagne. Le Tricolore a encore 15 matchs à l’horaire, mais une seule situation de deux matchs en autant de soirs. Lindgren est sous contrat pour la saison prochaine. Il aimerait probablement avoir l’occasion de faire bonne impression et convaincre la direction de ne pas embaucher un vétéran pour épauler Price l’automne prochain.