Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Un joueur du Rouge et Noir sous enquête

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Rouge et Noir suspend un de ses espoirs canadiens à la suite d’une possible attaque à caractère homophobe qui serait survenue le week-end dernier à Toronto.

«Hier soir, nous avons été mis au courant d’allégations sur les médias sociaux d’une agression par un groupe d’individus incluant Chris Larsen et nous avons immédiatement commencé une enquête et, en attendant les résultats de cette enquête, la décision a été prise de suspendre M. Larsen», a soutenu le président et chef de la direction d’Ottawa Sports and Entertainement Group (OSEG), Mark Goudie, dans une déclaration envoyée mercredi soir aux médias.

Un joueur de ligne défensive âgé de 25 ans, Larsen a été un choix de sixième ronde du Rouge et Noir en 2019. L’organisation a rappelé que le produit des Bisons de l’Université du Manitoba n’avait pas encore disputé un match jusqu’ici en carrière à Ottawa.

Plus tôt dans la journée, la police de Toronto avait confirmé avoir entamé une enquête sur l’attaque alléguée, rappelant «qu’aucun type de crime haineux ne sera toléré» dans la communauté. Elle a indiqué qu’un homme âgé de 24 ans et une femme de 27 femmes se promenaient le long d’un quai tard samedi soir quand ils sont devenus impliqués dans une mésentente avec un groupe d’individus.

Selon le corps policier, une personne aurait tenu un commentaire homophobe envers les victimes. Deux hommes du groupe auraient assailli de coups de poing et coups de pieds la victime âgée de 24 ans, «lui causant des blessures significatives».

La présumée victime dans cette affaire, David Gomez, a affirmé dans une publication sur le réseau social Instagram avoir «été laissé presque pour mort». Une campagne de sociofinancement a été lancée pour lui venir en aide.

L’organisatrice de cette campagne a écrit que son ami avait subi des fractures au visage, dont au nez et l’os orbital.

La Police de Toronto indique être à la recherche de témoins et possibles vidéos de l’incident qui survient en plein mois de la Fierté.

«Je ne prétends pas connaître tous les détails de cet incident, mais laissez-moi vous dire ceci: le Rouge et Noir et OSEG sont fiers du rôle que nous jouons dans notre communauté et nous nous engageons à continuer de construire une organisation, sur le terrain et en dehors, qui reflète les valeurs de notre communauté. La diversité et l’inclusion sont au cœur de nos valeurs organisationnelles et nous ferons de notre mieux pour utiliser notre plateforme afin de contribuer à faire cesser les actes de haine et de violence, y compris l’homophobie. Nous reconnaissons qu’il existe des problèmes systémiques plus larges qui touchent notre société, et en tant qu’organisation, nous savons que nous pouvons jouer un rôle pour faire de notre communauté un lieu plus tolérant, respectueux, éduqué et inclusif», a réagi Mark Goudie.

«Nous sommes particulièrement désolés pour le traumatisme causé à la communauté 2SLGBTQ+», a-t-il ajouté.

OSEG ne compte pas effectuer d’autres commentaires à ce sujet pendant le déroulement de l’enquête de la Police de Toronto.