Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Gatinois Ibrahima Doumbouya (21)
Le Gatinois Ibrahima Doumbouya (21)

Un Gatinois au championnat de basket d’Afrique

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Une décennie après avoir fait ses débuts sur un terrain de basket à Hull, Ibrahima Doumbouya se prépare à disputer un premier tournoi international majeur.

L’ailier de six pieds six pouces enfilera cet été les couleurs du pays natal de ses parents au championnat d’Afrique, mieux connu sous le nom d’AfroBasket 2021. La Guinée l’a ajouté à son équipe nationale après avoir reçu un courriel et une vidéo de sa part en janvier.

«Je possédais déjà mon passeport guinéen. Je suivais les activités de l’équipe sur une page Facebook depuis un certain temps. Je me disais que j’avais le talent. Et je savais que ce n’était pas toujours facile pour l’équipe de recruter des joueurs de la Guinée qui se trouvent ailleurs.»

Sa plus grande crainte? Ne pas recevoir un accusé de réception à sa candidature non sollicitée.

«Je me demandais si mon courriel se rendrait à la bonne personne. Deux ou trois jours après l’avoir envoyé, le gérant de l’équipe m’appelait!»

Les dirigeants guinéens avaient eu le temps de faire leurs devoirs. Ils ont vite remarqué que Doumbouya, un ancien des Dragons de Gatineau et des Vikings de l’école secondaire de l’Île, était un joueur d’impact dans les rangs universitaires canadiens, à Fredericton.

Il a passé les quatre dernières années chez les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) où il est devenu un partant dès ses débuts. Une moyenne de 9,7 points par match lui a valu le titre de recrue de l’année dans la conférence atlantique en 2017-2018.

Puis en 2019-2020, il a été nommé au sein de la deuxième équipe d’étoiles au pays.

Il prendra part à un camp d’entraînement et à une série de matches préparatoires, à la mi-juillet, en Guinée.


« J’ai hâte. Ça va me permettre de voir quelques membres de ma famille qui habitent encore là-bas, dont des cousins »
Ibrahima Doumbouya

Ses nouveaux coéquipiers et lui disputeront aussi des joutes en Côte d’Ivoire où il est né avant d’immigrer au Canada.

«Je suis arrivé au pays à l’âge de huit ans. Nous avons vécu quelques années à Montréal avant de déménager à Gatineau.»

L’étudiant-athlète a complété son cinquième secondaire à Calgary, en Alberta, où vivait un de ses frères plus âgés. Il a fait le saut dans les Maritimes par la suite.

L’AfroBasket 2021 se déroulera du 24 août au 5 septembre à Kigali, au Rwanda. Ce sont 16 nations qui se disputeront le gros trophée.

Doumbouya a passé les quatre dernières années chez les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Il s’agira seulement de la sixième participation de la Guinée, qui avait notamment été absente du rendez-vous pendant 32 ans. 

«Ce sera une belle expérience de jouer avec et contre des gars qui évoluent chez les professionnels en Europe ou ailleurs dans le monde. Ça va me permettre aussi de me faire voir par des recruteurs de diverses équipes. Ça pourrait m’ouvrir des portes.»

Il lui reste une année à disputer dans les rangs universitaires avant de passer chez les pros.

«Nous avons gagné le championnat de l’Atlantique à ma première saison. Nous avons toujours terminé parmi les premières équipes au classement», note Ibrahima Doumbouya, emballé à l’idée d’effectuer un dernier tour de piste chez les Reds, l’autome prochain.