Scott Sabourin a créé un belle surprise au camp d'entraînement des Sénateurs d'Ottawa.

Un contrat à deux volets pour Scott Sabourin

Auston Matthews pourrait bien avoir une autre chance d’apprendre le nom de Scott Sabourin.

Le centre des Maple Leafs de Toronto avait attiré l’attention des réseaux sociaux sur l’attaquant d’Orléans. Un vidéo le montrant tentant de voir le nom dans le dos de ce nouvel adversaire a fait surface lors d’un match de la semaine dernière.

Le simple joueur invité au camp sur un essai professionnel a fait son travail ce soir-là et par la suite, au point où les Sénateurs lui ont consenti un contrat d’un an vendredi, pacte à deux volets qui lui rapportera 700 000 $ s’il joue dans la LNH ou 100 000 $ s’il se retrouve dans la Ligue américaine, à Belleville.

« Scott a été une belle surprise à notre camp d’entraînement. Il est arrivé et il a joué avec ardeur, il a été un bon compétiteur, ce qui lui a mérité ce contrat. Sa présence physique est une belle addition à notre profondeur », a commenté le DG Pierre Dorion après avoir annoncé l’embauche de Sabourin, un vétéran de sept ans dans les mineures qui a joué son hockey junior à Oshawa, incluant une saison sous les ordres du nouvel entraîneur D.J. Smith.

« Dans ma situation, tu viens au camp et tu te présentes chaque jour pour offrir le meilleur de toi-même et on verra comment ça va se terminer, a dit le principal intéressé en matinée, avant d’apposer sa griffe au contrat. Ça aide que D.J. (Smith) me connaisse, il sait ce que je peux faire... Les Sens sont en reconstruction et ils ont beaucoup de jeunes joueurs, je pense qu’il est important de protéger leur investissement, et c’est pourquoi je pourrais être utile. »

Sabourin, qui avait eu le meilleur sur Ben Harpur dans un combat lors du match contre les Maple Leafs il y a 10 jours, apporte un élément de robustesse que Smith aime. « Je trouve qu’il a été très bon. Il fait du bon échec-avant, c’est difficile de jouer contre lui. Il est meilleur que je le pensais le long de la bande dans notre zone, et il est là pour protéger nos jeunes. On en a plusieurs, et il a fait du bon travail à ce niveau. Il s’améliore lors des entraînements, s’adaptant au rythme de la LNH », a noté Smith, qui entendait l’utiliser à nouveau samedi à Montréal.