Anthony Chirelli est entré en collision avec le gardien des Sénateurs Marcus Högberg en marquant le but de la victoire en prolongation.

Un bien triste sort pour Högberg et Chabot

Marcus Högberg méritait un meilleur sort.

Tout compte fait, Thomas Chabot méritait un meilleur sort, aussi.

Les Sénateurs d’Ottawa ont subi un deuxième revers en autant de soirs, mardi. Ils ont complété leur voyage éclair en Floride en s’inclinant 4-3, en prolongation, devant le Lightning de Tampa Bay.

Vraiment, c’est dommage pour Högberg.

Le gardien suédois de première année a livré une grande performance. Face à une des équipes les plus dangereuses de la Ligue nationale de hockey, il s’est bien défendu.

Il a donné le ton au match, dès le départ. Le Lightning a complètement dominé les 10 premières minutes de la partie. S’il n’avait pas été là, les Sénateurs auraient pu encaisser deux ou trois buts, très rapidement.

Sa tenue a permis aux Sénateurs de rester dans le coup, jusqu’à la fin.

Anthony Cirelli a été obligé de le bousculer, en prolongation, pour marquer le but de la victoire.

Il restait alors moins de 10 secondes à écouler avant la séance de tirs de barrage. Högberg était à la recherche de sa première victoire dans la LNH.

« J’étais si près... Nous nous sommes bien battus. N’importe quelle équipe aurait pu l’emporter, ce soir. C’est ça qui est ça », a déclaré le gardien, après la partie, sur les ondes de TSN 1200.
Nikita Kucherov, Cédric Paquette et Brayden Point ont été les autres marqueurs du Lightning.

Étrangement, l’entraîneur Jon Cooper a cloué Kucherov au banc en fin de partie. Le Russe n’a même pas touché à la patinoire, en prolongation.

Mark Borowiecki, Connor Brown et Anthony Duclair ont inscrit les buts d’Ottawa.

On vous disait que Thomas Chabot méritait aussi un meilleur sort. Le défenseur beauceron a travaillé – presque – aussi fort que son gardien, durant cette rencontre.

Thomas Chabot a joué près de 40 minutes face au Lightning.

L’entraîneur-chef D.J. Smith en a beaucoup demandé à son défenseur numéro un, lors de ce match disputé au Amalie Arena. Chabot a passé pas moins de 37 minutes et 56 secondes sur la patinoire.

Ce n’est pas un record de la LNH, mais ce n’est pas loin.

Ce n’est pas un record personnel pour Chabot, non plus. Il a déjà franchi le plateau des 40 minutes, en finale du Championnat mondial junior, il y a quelques années.

« Son temps d’utilisation était élevé, mais il a bien joué. J’ai vérifié au deuxième entracte. Il avait déjà passé le plateau des 22 minutes. Ce n’est pas idéal, quand on pense à son développement à long terme. Mais parfois, nous sommes compétitifs. C’était le dernier match d’un segment de notre calendrier et il nous fallait au moins un point. Nous l’avons obtenu », a résumé Smith à la radio.

Chabot n’a pas participé au pointage dans cette partie. Il a essayé de lancer huit rondelles vers le filet défendu par Andreï Vasilevskiy.

Il se retrouvait malheureusement sur la glace, en fin de soirée, lorsque Cirelli a inscrit le but décisif.

Chabot a joué beaucoup dans le contexte où les Sénateurs misent sur quelques défenseurs de leur club-école.

Andreas Englund a été utilisé comme un attaquant de quatrième trio. Il a passé sept minutes et 27 secondes, sur la glace.

Erik Brännström était aussi en uniforme et il a plutôt bien joué. Utilisé du côté droit, où il est plus à l’aise, il a passé 18 minutes sur la glace. Il a obtenu son deuxième point de la saison.

Les Sénateurs sont rentrés à la maison immédiatement après la partie. Ils retrouveront le Centre Canadian Tire, jeudi. Ils recevront alors la visite des Predators de Nashville.

À LIRE AUSSI : Le sommaire du match