C’est ici, dans la région, que l’Américaine Rosie Frankowski a appris qu’elle participera aux Jeux olympiques.

Un arrêt à Cantley avant les JO

Rosie Frankowski n’oubliera pas son récent séjour en Outaouais.

La skieuse de fond originaire du Minnesota a pu célébrer avant même de participer à une première course aux Championnats canadiens de l’Est.

L’athlète âgée de 26 ans a appris à son arrivée à Cantley qu’elle allait participer aux Jeux olympiques. Les dirigeants de la fédération américaine de ski de fond l’ont sélectionnée en compagnie de 10 autres femmes.

La nouvelle lui a été communiquée via... courriel.

« Je ne me suis jamais entraînée dans le but de participer aux Jeux. Je me suis toujours entraînée afin de skier encore plus vite », a-t-elle dit au site web Southwest Journal, un média de son patelin.

Frankowski, qui aime jouer le ukulele et cueillir des champignons durant ses temps libres, a dominé les Championnats canadiens de l’Est présentés au centre Nakkertok. Elle a gagné l’or lors des deux dernières journées, terminant notamment première dimanche à la poursuite féminine de 10 km.

Olivia Bouffard-Nesbitt

Sa coéquipière à l’université Alaska Pacific, Becca Rorabaugh, a pris le second rang, suivi d’une autre membre de l’équipe olympique américaine, Kaitlynn Miller. Membre de l’équipe nationale du Canada, Olivia Bouffard-Nesbitt s’est retrouvée au pied du podium, franchissant le fil d’arrivée en quatrième position. Zoë Williams a obtenu le meilleur résultat local en finissant 11e. Elle est un produit du club hôte Nakkertok, de Cantley.

Chez les hommes, la course a été marquée par une domination américaine. David Norris, de l’Alaska, a skié vers l’or. Il a doublé Ben Lustgarden, du Vermont, et Brian Gregg, du Minnesota. Fraîchement de retour de courses en Coupe du monde, Dominique Moncion-Groulx, d’Aylmer, a terminé 18e.