Hendrix Lapierre

Trois titres à défendre au Royal-Brassard

L’Outaouais n’a pas été tendre envers la visite au tournoi bantam Royal-Brassard depuis deux ans.

Les équipes de hockey de la région ont balayé les honneurs des catégories AAA, AAA relève et AA en 2016 et 2017. L’exploit sera à nouveau à leur portée pour la 22e édition du tournoi lancée jeudi au Complexe Branchaud-Brière et à l’aréna Baribeau, mais les cinq équipes de la région auront de la compétition.

L’Intrépide de l’Outaouais et les Loups des Collines porteront respectivement l’étiquette des équipes favorites dans les catégories AAA et AA, mais l’Intrépide AAA relève est la sixième tête de série selon le classement POC dans sa catégorie.

Trente-cinq équipes, dont 30 de l’extérieur de la région vont se battre pour les trois titres qui seront attribués dimanche après-midi. Les Ambassadeurs de Gatineau et les Mariniers d’Aylmer font aussi partie des équipes favorites parmi les 10 équipes AA. Le Noir et Or de Mortagne sera l’équipe à battre parmi les 12 équipes AAA relève, alors que la compétition de l’Intrépide AAA devrait venir du Typhon de Québec, des Seigneurs des Mille-Îles, du Noir et Or, des Dynamiques du Collège Charles-LeMoyne et des Citadelles de Rouyn-Noranda.

Le « Royal-Brassard », c’est l’occasion de voir les vedettes de demain. « Tous les gros noms se sont fait connaître ici. Jean-Gabriel Pageau, Derick Brassard jusqu’à notre capitaine midget AAA Mathieu Gagnon et Hendrix Lapierre qui pourrait être le premier choix de la LHJMQ », dit le président du tournoi Alain Brisson.

Les recruteurs les plus chevronnés de la LHJMQ se donnent toujours rendez-vous au tournoi Royal-Brassard afin d’évaluer les joueurs qu’ils pourront repêcher deux ans plus tard. « C’est le dernier tournoi de l’année avant les séries. Les équipes sont arrivées à maturité. C’est le dernier gros test avant les championnats de fin de saison », ajoute Brisson.

Joueurs à surveiller
Le Droit a sondé quelques recruteurs afin d’identifier des joueurs qui soulèveront les passions d’ici peu. Assurément le tournoi risque d’être riche en jeunes talents de 13 et 14 ans.

« Chez l’Intrépide de Gatineau, il y a Jonathan Delorme qui a compté 23 buts en 25 matches. C’est un leader. Un joueur taillé dans le moule de Jean-Gabriel Pageau », assure un recruteur.

Le Typhon de Québec mise sur le franc-tireur Jérémie Ste-Marie, auteur de 21 buts en 25 matches et le frère de Métis Roelens des Olympiques de Gatineau. « Milo Roelens est un très gros bonhomme. Il se déplace bien sur la glace. Il a plus de talent que Métis au même âge. Il a un meilleur coup de patin », lance un recruteur.

Les Seigneurs des Mille-Îles miseraient quant à eux sur le meilleur duo de gardien du réseau AAA avec Philippe Cloutier et Ventsislav Shingarov. Ils alignent aussi Charles Lavoie, qui domine la ligue avec 44 points en 24 matches. « Un patineur incroyable avec de bonnes mains », suggère un recruteur. Samuel Chabot, toujours des Seigneurs, serait aussi un marqueur naturel.

Pour revenir aux gardiens, il faudra surveiller Nathan Darveau de Rouyn-Noranda. « C’est le meilleur au Québec. Il n’est pas gros, mais athlétique et spectaculaire », avance un agent de joueur.


«  Tous les gros noms se sont fait connaître ici. Jean-Gabriel Pageau, Derick Brassard...  »
le président du tournoi Alain Brisson

Enfin, chez les Dynamiques du CCL, les défenseurs de 13 ans Noah Warren et Emanuelson Charbonneau-Joseph seraient des exceptionnels. « Warren fait déjà 6’3’’ et patine avec l’aisance d’un joueur de 5’10’’. C’est un gros espoir professionnel. Charbonneau-Joseph fait 6’1’’ et il a un excellent sens du jeu. Les Dynamiques ont aussi Charles-Antoine Pilote qui est un bon défenseur mobile », avance un autre recruteur.

L’entrée au tournoi est gratuite.