Le Gatinois Alexis Lepage a pris le 26e rang lors des championnats du monde chez les moins de 23 ans, au Mexique.

Triathlon: Lepage repart la machine

Sa dernière course remonte aux championnats du monde de triathlon en septembre dernier. Elle s'était terminée dans un hôpital au Mexique.
Six mois plus tard, Alexis Lepage remet le compteur à zéro. La nouvelle saison de l'espoir olympique de Gatineau se mettra en branle samedi en Floride.
Plus précisément à Sarasota, site d'une étape de la Coupe continentale. Ce sera la première d'une quinzaine de compétitions à son calendrier en 2017.
Une année qui marque le début d'un cycle de quatre étés devant le mener aux Jeux de 2020, à Tokyo.
« Ça fait du bien de recommencer, avoue l'athlète de 22 ans au bout du fil.
Ce dernier se trouve dans le Sud des États-Unis depuis une semaine. Il complète sa préparation en vue de ce premier test. «Je me sens en pleine forme. J'espère que ça va bien se passer.»
À sa dernière sortie aux Mondiaux, Lepage avait été victime de la chaleur accablante de Cozumel. Souffrant de déshydratation après avoir franchi le fil d'arrivée en 26e positon chez les moins de 23 ans, il avait dû recevoir des injections par intraveineuse à l'hôpital.
Les médecins avaient aussi noté des carences en sucre et en électrolytes.
Plus tôt durant la saison, Lepage avait aussi dû visiter l'infirmerie pour d'autres maux. Il y avait eu ces bursites, mais aussi une fracture au scaphoïde.
Tous ces épisodes déplaisants s'avèrent bien derrière lui. À ses yeux, sa machine s'avère bien huilée et prête à affronter les rigueurs des triathlons internationaux.
Lepage rêve de participer à nouveau aux Mondiaux, qui auront lieu cette année à Rotterdam. Les Jeux du Commonwealth s'avèrent aussi dans sa mire. La sélection canadienne en vue de cette rencontre multisport aura lieu lors des championnats nationaux présentés à la mi-juin à Ottawa.
Mais pour le reste, Alexis Lepage dit «ne pas avoir d'attentes». Il doit participer à des épreuves de la Coupe du monde à Madrid et Cagliari de même que des étapes des Séries mondiales à Hamburg, Edmonton et Montréal.
«Je ne veux pas avancer de chiffres, a-t-il soutenu. Je veux juste «performer» au meilleur de mes capacités.»
Lepage a répété avoir hâte à cette première course du week-end en Floride. Il dit avoir passé beaucoup de temps en gymnase ces derniers mois.
«À travailler ma puissance musculaire. Je sens une différence, tant à la natation, qu'en vélo et course à pied. Je suis plus solide. Ça semble avoir payé. Reste à le confirmer ce samedi», a-t-il laissé tomber.