Contenu commandité
Tournoi de relance de la LNH: jour 1
Sports
Tournoi de relance de la LNH: jour 1
Résumé de tous les autres affrontements dans la Ligue nationale de hockey pour le premier jour du tournoi de relance. 
Partager
Les Blackhawks défont les Oilers 6-4

Hockey

Les Blackhawks défont les Oilers 6-4

EDMONTON — L’attaque des Oilers d’Edmonton a brillé pendant toute la saison, mais maintenant que les séries de qualification de la LNH sont commencées, samedi, c’est l’ailier recrue Dominik Kubalik qui a volé le spectacle.

Kubalik a marqué deux buts et il a ajouté trois aides, guidant les Blackhawks de Chicago vers un gain de 6-4 aux dépens des Oilers.

Le capitaine des Blackhawks, Jonathan Toews, a inscrit deux buts et une assistance. La troupe de Chicago a pris les devants 1-0 dans cette série trois de cinq.

«Nous avons alloué un but dans les premières minutes, mais nous nous sommes ressaisis rapidement, a déclaré Kubalik, en nomination pour le trophée Calder, remis à la recrue de l’année dans la LNH. Je me sentais bien, tout allait dans ma direction, mais ce n’est que la première partie. Nous devons continuer.»

Le capitaine Connor McDavid a amassé un but et trois mentions d’aide pour les Oilers. Il a indiqué que son équipe devra regarder la vidéo du match et partir de ça.

«Il y a beaucoup de choses qui doivent être accomplie, a dit McDavid. Ça n’a pas été bon dès le début. J’ai trouvé que nous avions fait un meilleur travail plus le match avançait pour garder les choses simples. C’est ce que notre équipe doit faire.»

McDavid s’est fait demander après la rencontre si les Oilers, qui ont terminé en cinquième position dans l’Association Ouest, avaient pris les Blackhawks à la légère.

«C’est une formation qui a eu beaucoup de succès par le passé. Ils ont été testés et ils sont sortis exactement de la façon dont nous nous attendions. Nous n’étions pas prêts», a-t-il affirmé.

Il s’agissait de la continuité de la belle séquence de Kubalik cette saison. Le Tchèque a récolté 30 buts et 16 assistances cette saison avant que la pandémie de COVID-19 suspende les activités de la ligue.

Lors d’un match préparatoire de mercredi, contre les Blues de St. Louis, Kubalik avait obtenu deux buts et une aide.

Les Blackhawks ont donné le ton à la rencontre grâce à quatre buts dans les 13 premières minutes de la période initiale, se donnant une avance de 4-1.

Kubalik, qui avait été complice de trois de ces quatre buts, a inscrit deux buts en deuxième période. Son premier filet a chassé le gardien partant des Oilers, Mike Smith, hors de la partie.

Trois buts des Oilers sont survenus en avantage numérique.

Les choses se sont bien amorcées pour les Oilers, qui détiennent le meilleur avantage numérique de la LNH. Une pénalité aux Blackhawks a permis à McDavid d’ouvrir le pointage, déjouant Corey Crawford dès la troisième minute de jeu.

Ç’a été plus difficile par la suite.

Dylan Strome et Brandon Saad ont aussi enfilé l’aiguille pour les Blackhawks. Crawford a repoussé 25 rondelles dans la victoire.

Leon Draisaitl, James Neal et Ryan Nugent-Hopkins ont aussi touché la cible pour la formation d’Edmonton, qui joue dans son amphithéâtre même si les partisans n’y sont pas.

Le deuxième affrontement de la série aura lieu lundi soir.

Aho procure une victoire de 3-2 aux Hurricanes

Hockey

Aho procure une victoire de 3-2 aux Hurricanes

TORONTO — Le hockey est de retour et l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour a été des plus impressionnés par la manière dont les joueurs des Hurricanes de la Caroline ont entamé ce retour après une attente de quatre mois et demi.

Dès la première minute, Brady Skjei a donné le ton avec une solide mise en échec sur Jesper Fast, des Rangers de New York. Jaccob Slavin a marqué sur le premier tir des Hurricanes.

Et on n’avait pas encore écoulé trois minutes que Justin Williams et Ryan Strome jetaient les gants, tout ça avant que les Hurricanes n’arrachent une victoire de 3-2 dans le premier match de leur série qualificative au meilleur de cinq matchs, samedi après-midi à Toronto.

«On en parlait depuis si longtemps, les gars étaient prêts à jouer pour un enjeu réel», a fait remarquer Brind’Amour.

«Ils n’avaient pas eu une telle opportunité depuis une longue, longue période de temps. Ils ont voulu en tirer avantage.»

Slavin, qui a trouvé le fond du filet après 61 secondes de jeu, et Sebastian Aho ont tous deux récolté un but et une aide.

Martin Necas a confirmé la victoire des Hurricanes à l’aide d’un tir sur réception qui a frappé le patin du défenseur des Rangers Marc Staal, avec 9 : 09 à jouer à la troisième période.

Les Hurricanes n’ont jamais tiré de l’arrière.

Le match, le premier de l’histoire de la LNH à être joué au mois d’août, a eu lieu en l’absence de spectateurs, alors que la ligue tente de compléter une saison chambardée par le coronavirus et de présenter la coupe Stanley vers la fin du mois de septembre ou au début d’octobre.

«Oui, vous le remarquez quand vous êtes assis sur le banc, pas de foule, pas de bruit», a déclaré Aho.

«Mais de mon côté du moins, quand j’étais sur la glace, je n’y ai pas porté attention. […] Il y avait de l’intensité et ça ressemblait à un match éliminatoire.»

Petr Mrazek a bloqué 24 rondelles pour aider les Hurricanes à vaincre les Rangers pour seulement la septième fois en 38 duels, soit depuis la saison 2010-2011.

Les Hurricanes avaient aussi perdu leurs cinq dernières parties face aux Rangers, incluant les quatre présentés avant que la saison ne soit mise en mode pause, en mars.

Les Rangers ont souvent paru un pas derrière leurs rivaux dans un match où ils ont été limités à quatre tirs en première période, et 26 au total.

«Pendant les 30 premières minutes, nous étions lents», a corroboré l’entraîneur-chef des Rangers, David Quinn.

«Ils ont imposé le rythme et le temps, et j’ai trouvé qu’il nous a fallu du temps avant de répondre. J’ai trouvé qu’on s’était battu. Ça n’a tout simplement pas été suffisant.»

Les Hurricanes ont porté le score 2-0 grâce au but d’Aho, au deuxième vingt, avant que Mika Zibanejad n’inscrive le premier des Rangers en faisant dévier un tir de Ryan Lindgren lors d’un avantage numérique avec 5 : 34 à jouer à la période médiane.

Zibanejad a ajouté une aide sur le but de Staal, inscrit en désavantage numérique, avec 1 : 55 à écouler à la troisième période.

«Je dirais qu’ils nous ont dominés au niveau compétitif», a affirmé Zibanejad. «Notre synchronisme a fait défaut. Nous n’avons pas été sur la même longueur d’onde.»

Appelé à protéger les filets des Rangers à la place d’Igor Shesterkin, jugé inapte à prendre part au match, le vétéran Henrik Lundqvist a repoussé 34 tirs. Le gardien suédois effectuait seulement son sixième départ depuis le 2 janvier.

Quinn ne pouvait pas dire si Shesterkin sera prêt pour le deuxième match, qui aura lieu lundi midi.

Varlamov se dresse et les Islanders battent les Panthers 2-1

Hockey

Varlamov se dresse et les Islanders battent les Panthers 2-1

TORONTO — Semyon Varlamov a stoppé 27 lancers et les Islanders de New York ont amorcé leur série de qualification en battant les Panthers de la Floride 2-1, samedi.

Anthony Beauvillier a inscrit le but victorieux lors d’un avantage numérique, à 3:39 du deuxième engagement. Le but a été marqué un peu plus d’une minute après que le défenseur des Panthers Mike Matheson eut écopé une pénalité pour avoir plaqué à la tête le défenseur des Islanders Johnny Boychuk. Ce dernier n’est pas revenu dans le match.

L’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz, n’avait pas de mise à jour concernant Boychuk, mais il s’est dit heureux que ses joueurs soient restés disciplinés immédiatement après la mise en échec.

«La meilleure façon de répondre après une mise en échec est de marquer en avantage numérique», a dit Trotz.

L’acquisition des Islanders à la date limite des échanges, Jean-Gabriel Pageau, a ouvert le pointage en redirigeant une passe de Derick Brassard.

Jonathan Huberdeau a marqué à la 23e seconde de la troisième période pour les Panthers.

Les Islanders ont commencé les séries au septième échelon de l’Association Est. Les Panthers ont terminé au 10e rang.

Le gardien des Panthers Sergei Bobrovsky a bloqué 26 rondelles à son premier départ depuis le 29 février. Bobrovsky a raté les quatre dernières parties de son équipe en raison d’une blessure.

Les Islanders ont battu les Panthers pour une cinquième fois consécutive, si on remonte à la saison 2018-19. Ils ont continué à tenir en échec la troupe floridienne.

«Nous avons joué de la bonne façon, a dit Beauvillier. Nous avions un très bon rythme. C’était un match difficile. Toute l’équipe était prête.»

Les Panthers ont terminé la campagne avec la quatrième meilleure attaque de la LNH, avec 3,3 buts par match, mais ils n’ont inscrit que cinq buts en quatre duels contre les Islanders.

Aleksander Barkov, qui a amassé une aide sur le but de Huberdeau, a déclaré que les Panthers ont raté les deuxièmes occasions de marquer.

«Nous n’avions qu’une seule occasion et après, le jeu s’arrêtait, a indiqué Barkov. C’est comme ça que les Islanders vont jouer et nous devons simplement trouver une façon de créer plus d’occasions.»

Varlamov a surmonté une petite disette après avoir montré un dossier 0-2-2 et alloué 18 buts à ses cinq dernières parties. Il a enregistré une 14e victoire en séries en carrière et une première depuis 2014, avec l’Avalanche.

Boychuk a poussé la rondelle dans le territoire des Panthers et il a traversé la ligne bleue, mais Matheson a baissé l’épaule et l’a atteint directement à la tête.

Boychuk est resté étendu sur la glace avant de se relever tranquillement. Il s’est ensuite dirigé vers le vestiaire.

Le deuxième duel de la série aura lieu mardi à midi.