Un système de reconnaissance faciale sera utilisé pour la première fois aux Jeux olympiques, dans le cadre des Jeux de Tokyo en 2020.

Tokyo 2020 utilisera un système de reconnaissance faciale

TOKYO - Un système de reconnaissance faciale sera utilisé pour la première fois aux Jeux olympiques, alors que les organisateurs de Tokyo travaillent sur la façon d’assurer un système de sécurité efficace et rigoureux aux douzaines de sites pendant les Jeux de 2020.

La technologie NeoFace développée par NEC Corp. sera adaptée pour surveiller chaque personne accréditée - y compris les athlètes, les officiels, le personnel et représentants des médias - aux plus de 40 sites, villages des jeux et centres des médias.

Les organisateurs locaux ont révélé que Tokyo deviendrait la première ville hôte des jeux à offrir la technologie de la reconnaissance faciale sur tous les sites. On s’attend à ce que le système élimine efficacement l’entrée avec des identifications falsifiées, réduise la congestion aux files d’attente des sites sécurisés et diminue le stress des athlètes par temps chaud.

Tsuyoshi Iwashita, le directeur général de la sécurité de Tokyo 2020, a déclaré que les sites répartis dans la capitale et à l’extérieur constitueraient un défi de taille pour garantir un haut niveau de sécurité.

«En introduisant le système de reconnaissance faciale, nous espérons atteindre des niveaux élevés de sécurité et qu’il favorise la fluidité aux points de contrôle», a-t-il ajouté.

Iwashita a précisé qu’un test réalisé l’an dernier avait montré que les contrôles aux points d’accès utilisant la reconnaissance faciale étaient deux fois plus rapides qu’un système conventionnel utilisant les dispositifs à rayons X avec la reconnaissance visuelle par des agents de sécurité.

Les images faciales de chaque personne accréditée pour les Jeux olympiques et paralympiques seront collectées après le processus d’approbation et stockées dans une base de données pour vérifier l’identité aux points de contrôle d’accréditation.

NEC affirme que sa technologie d’identification biométrique est utilisée dans les aéroports et ailleurs dans 70 pays, dont le Japon.