Les joueurs des Tiger-Cats arrosent leur entraîneur-chef Orlondo Steinauer, pour célébrer la victoire.

Tiger-Cats et Blue Bombers à la Coupe Grey

HAMILTON — Dane Evans a amassé 386 verges par la voie des airs à son premier départ en séries dans la LCF, guidant les Tiger-Cats de Hamilton vers une victoire facile de 36-16 contre les Eskimos d’Edmonton, dimanche, lors de la finale de la section Est.

Les Tiger-Cats ont conclu la saison avec un dossier de 15-3, le meilleur de la LCF, et ils ont accédé à leur première finale de la Coupe Grey depuis 2014. Ils n’ont pas soulevé le précieux trophée depuis 1999, ce qui constitue la deuxième plus longue disette du circuit canadien.

La formation de Hamilton croisera maintenant le fer avec les Blue Bombers de Winnipeg. Le duel ultime pour l’obtention de la coupe Grey aura lieu dimanche prochain, à Calgary.

Evans a complété 21 de ses 36 passes, dont une pour un touché. Il a également été victime d’une interception. Evans a porté à 10-2 sa fiche en tant que partant des Tiger-Cats.

Occasion ratée

Les Eskimos ont eu une belle occasion de rendre les choses intéressantes quand Godfrey Onyeka a récupéré un échappé de Luke Tasker avec 2:30 à écouler au quatrième quart, mais les visiteurs ont dû se contenter d’un placement de 30 verges de Sean Whyte qui a réduit l’écart à 28-13.

David Watford a scellé l’issue de la rencontre pour les Tiger-Cats lorsqu’il a réussi une course de deux verges pour un touché, son deuxième du match.

Branlon Addison a capté sept ballons pour des gains de 130 verges alors que Brandon Banks a réussi quatre attrapés pour des gains de 100 verges et un touché. Banks n’avait pas joué pour les Tiger-Cats lors de la finale de l’Est contre le Rouge et Noir d’Ottawa, l’an dernier.

Le partant des Eskimos, Trevor Harris, affrontait les Tiger-Cats pour une première fois cette saison. Il a vu 29 de ses 41 passes être saisies pour des gains de 319 verges. Il a lancé une passe de touché et deux interceptions en plus d’avoir été victime de trois sacs.

Fort match de Harris

Harris avait connu un fort match la semaine dernière, lors d’un gain de 37-29 des Eskimos contre les Alouettes de Montréal en demi-finale de l’Est. Il avait complété 36 de ses 39 passes, dont 22 de suite pour établir un record de la LCF.

Harris avait établi un record de la LCF avec six passes de touché pour le Rouge et Noir lors de la finale de l’Est, en 2018.

Les Eskimos tentaient de devenir la première équipe à profiter du croisement pour atteindre la finale de la Coupe Grey depuis que ce concept a été adopté, en 1996. Les équipes de la section Ouest montrent une fiche de 0-5 lors de la finale de l’Est.

Dans la finale de la section Ouest, les Blue Bombers ont vaincu les Roughriders 20-13 et accèdent à la Coupe Grey.

Dans la finale de la section Ouest, les Blue Bombers de Winnipeg ont battu les Roughriders de la Saskatchewan 20-13, dimanche, lors de la finale de la section Ouest, et se sont qualifiés pour la finale de la Coupe Grey.

Les Bombers se mesureront aux Tiger-Cats de Hamilton, dimanche prochain à Calgary. Les Ticats ont écrasé les Eskimos d’Edmonton 36-16 plus tôt dimanche, lors de la finale de la section Est.

Kenny Lawler a attrapé une passe de touché et Justin Medlock a réussi quatre bottés de placement pour aider les Blue Bombers à l’emporter.

Le botteur des Roughriders, Brett Lauther, a également réussi quatre placements dans la défaite.

La formation de la Saskatchewan a dominé la section Ouest durant la saison régulière avec un dossier de 13-5, devant les Stampeders de Calgary (12-6) et les Bombers (11-7).

Les Blue Bombers participeront à la finale de la Coupe Grey pour la première fois depuis 2011, lorsqu’ils s’étaient inclinés 34-23 face aux Lions de la Colombie-Britannique. La formation de Winnipeg n’a pas soulevé le précieux trophée de la Ligue canadienne de football depuis 1990.

Le quart-arrière des Blue Bombers, Zach Collaros, a complété 17 de ses 25 passes pour des gains de 267 verges par la voie des airs et a également lancé une passe de touché. Il s’agissait de son troisième départ dans l’uniforme des Bombers après avoir été acquis des Argonauts de Toronto le 9 octobre.

Le partant des Roughriders, Cody Fajardo, a disputé la rencontre de dimanche alors qu’il était blessé à un muscle oblique. Ce qui explique qu’il n’est pas pu bouger le ballon aussi agressivement que s’il avait été en pleine forme. Il a toutefois réussi 27 de ses 41 passes pour des gains aériens de 366 verges.

Complicité

La complicité entre Collaros et le quart spécialiste de l’attaque au sol Chris Streveler, qui avait aidé les Bombers à l’emporter contre les Stampeders de Calgary, n’a pas été autant exploitée dimanche en raison de la blessure au pied de Streveler.

Streveler, qui avait récolté 82 verges au sol et avait marqué un touché face aux Stampeders la semaine dernière, a lancé une passe incomplète à sa seule apparition de la rencontre en première demie.

La défensive des Roughriders était prête à voir Streveler courir en deuxième demie et l’a limité à des gains de 10 verges en quatre portées.

Alors qu’ils tiraient de l’arrière 20-13 avec trois minutes à écouler, les Roughriders ont raté deux occasions en or qui auraient pu leur donner la victoire.

Avec son équipe à la ligne de huit verges avec quatre secondes à faire, Fajardo a tenté de rejoindre l’un de ses joueurs dans la zone payante. Le ballon a toutefois percuté la barre horizontale du poteau dans la zone des buts.

Troisième quart-arrière

Un peu plus tôt, alors qu’il restait 2:37 à écouler, la défensive de Winnipeg a repoussé Fajardo, alors qu’il tentait une faufilade du quart à la ligne d’une verge.

Tirant de l’arrière 17-7 au début du quatrième quart, les Roughriders ont placé le troisième quart-arrière de l’équipe, Bryan Bennett, au centre pour tenter un touché. Un manque de communication entre les joueurs a toutefois privé les locaux d’un majeur et ils ont dû se contenter d’un placement de 12 verges.

Fajardo a trouvé son rythme tard au quatrième quart et il a mené une séquence à l’attaque de 94 verges, qui a toutefois été stoppée proche de la zone payante.

Collaros a mené les Bombers à leur touché sur une séquence à l’attaque de 107 verges. Il s’agissait de la plus longue séquence de la LCF en éliminatoires depuis la finale de l’Ouest en 2011, alors que les Eskimos ont réussi une séquence de 108 verges face aux Lions.