Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Tadej Pogacar remporte le Tour de France pour la seconde fois, ainsi que le classement du meilleur grimpeur et du meilleur jeune.
Tadej Pogacar remporte le Tour de France pour la seconde fois, ainsi que le classement du meilleur grimpeur et du meilleur jeune.

Tadej Pogacar gagne le Tour de France pour une deuxième année de suite

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Tadej Pogacar a porté le maillot jaune jusqu’à Paris et il a signé un deuxième triomphe consécutif au Tour de France dimanche, après une éprouvante odyssée de trois semaines qu’il a parfois négociée comme s’il s’agissait d’une randonnée de plaisir.

Cette nouvelle réussite de Pogacar lors de l’épreuve la plus prestigieuse en cyclisme sur route est celle d’une suprématie totale, qui amène une question : à l’âge de 22 ans, combien d’autres fois le Slovène va-t-il gagner le Tour de France?

Pogacar a inscrit sa première victoire à la Grande Boucle en septembre dernier, devenant le plus jeune champion de l’épreuve en 116 ans. Il est maintenant le plus jeune double vainqueur de la course.

Dans un contraste frappant avec 2020 — alors que le cycliste recrue avait dû patienter jusqu’à l’avant-dernière étape pour se hisser au sommet du classement — Pogacar a été intouchable lors de cette course.

Son équipe était mieux outillée et mieux préparée, et Pogacar a assumé le rôle de favori avec l’aisance d’un vétéran aguerri. Sa suprématie a été telle qu’il a mérité, en plus de sa victoire au classement général, les maillots des Rois des Montagnes et de meilleur jeune cycliste.

Dimanche, le meneur de UAE Team Emirates a protégé son imposante avance de cinq minutes 20 secondes au classement général sur Jonas Vingegaard lors de l’étape finale, qui n’était rien d’autre qu’une formalité, vers les Champs-Élysées. Richard Carapaz s’est classé troisième, à sept minutes trois secondes du vainqueur.

Vingegaard et Carapaz sont les deux seuls cyclistes à avoir complété la compétition à moins de dix minutes de Pogacar.

«J’ai fait de mon mieux, le maximum, comme je le fais toujours, et c’a été suffisant», a résumé Pogacar.

Le Québécois Hugo Houle a été le meilleur Canadien avec une 66e place, à 2h44:39. Son compatriote Guillaume Boivin a terminé 105e, à 3h33:42.

L’Ottavien Michael Woods n’a pas complété l’épreuve après avoir rendu les armes avant la 19e étape, afin de se concentrer sur la course sur route des Jeux olympiques de Tokyo à laquelle il participera en compagnie de Houle et de Boivin.

Le Belge Wout van Aert a gagné la 21e et dernière étape longue de 108 km en 2h39:37, au terme d’une arrivée de groupe. Cela a empêché le Britannique Mark Cavendish d’effacer le record de 34 victoires d’étape au Tour de France, établi par le légendaire belge Eddy Merckx et que Cavendish a égalé pendant l’édition de 2021.

Wout Van Aert remporte l'étape des Champs Elysées.

Boivin est arrivé 29e, au sein du groupe principal, tandis que Houle a complété le parcours en 139e place, en 2h44:01.

Cavendish frustré

Cavendish, qui s’est consolé avec le maillot vert du meilleur sprinteur, a frappé son guidon en signe de frustration après que van Aert eut devancé son compatriote Jasper Philipsen à la ligne d’arrivée. Cavendish a pris le troisième échelon.

Van Aert, un cycliste de 26 ans polyvalent et qui possède des qualités exceptionnelles sur tous les types de parcours, est devenu le premier participant depuis 1979 à gagner un sprint, une étape en montagne et un contre-la-montre individuel lors de la même édition du Tour.

Quant à Pogacar, sa seule défaillance est survenue lors de l’étape au Mont Ventoux, lors de la deuxième semaine où il a été brièvement largué par Vingegaard lors de la seconde ascension de la légendaire montagne. Mais Pogacar a affiché calme et sang-froid ce jour-là pour rattraper son rival et maintenir sa position.

Le podium du 108e Tour de France, Jonas Vingegaard (2e), Tadej Pogacar (vainqueur) et Richard Carapaz (3e).

À l’exception de cette frayeur, la prestation de Pogacar a été sans reproche et sans pitié.

Après une étonnante performance lors du premier contre-la-montre individuel, il a été dans une classe à part dans les Alpes et a pris l’avance au classement général lors d’une longue attaque, menée sous une météo exécrable.

Même Merckx, quintuple vainqueur du Tour et considéré par plusieurs comme le plus grand champion, a été impressionné.

«Je vois en lui le nouveau ?Cannibale’», a déclaré Merckx, qui avait mérité ce surnom en raison de son impitoyable désir de vaincre.

«Il peut certainement remporter le Tour de France plus de cinq fois.»

Mark Cavendish remporte le classement du maillot vert.