Mikaëlle Gauthier a délaissé le nid familial en Outaouais afin de poursuivre son développement au sein du club Dollard Synchro.

Synchro Canada pige à Gatineau

L’été de ses 15 ans va s’avérer mémorable. Mikaëlle Gauthier nagera en Hongrie en juillet.

Plus précisément elle participera aux championnats du monde juniors de nage synchronisée à Budapest.

Synchro Canada l’a choisie jeudi en compagnie de 11 autres athlètes pour cette aventure européenne.

L’adolescente gatinoise ne sera pas seulement l’unique Québécoise et la deuxième plus jeune membre de l’équipe nationale. On l’a désignée pour présenter la routine libre au solo.

Tous les yeux seront alors rivés sur Gauthier, seule dans l’eau.

«Je suis vraiment heureuse de participer aux championnats du monde. Tous mes efforts ont porté fruit.»

Non seulement ses efforts, mais ses sacrifices.

Gauthier a délaissé le nid familial en Outaouais afin de poursuivre son développement au sein du club Dollard Synchro. Elle complète en ce moment sa deuxième saison là-bas après avoir fait ses classes à Gatineau Synchro.

«Gatineau n’offrait pas de programme afin de nager au niveau national. Il fallait que j’aille à Montréal pour me faire remarquer.»

Une décision importante, surtout à un si jeune âge.

«C’est sûr qu’au début, c’était stressant. Je trouvais ça dur. Je devais m’habituer à un nouvel environnement. C’était aussi difficile à l’école. Mais là, ça va vraiment bien.»

Gauthier était à Calgary il y a une dizaine de jours où se déroulaient les qualifications nationales de nage synchronisée. Elle a remporté quatre médailles dont deux fois l’argent au solo.

Tout ça à sa première année dans les rangs juniors.

«Je ne m’attendais pas à ça. Je n’avais aucune attente. J’ai nagé sans stress. Cela a aidé.»

Puis l’espoir y va d’une confidence.

«Ce qui s’est amélioré le plus chez moi depuis que je suis ici? C’est ma gestion du stress. Avant, j’avais de la misère avec ça. Mais mon coach m’a aidé comment devenir un meilleur athlète.»

Gauthier a fait ses débuts en nage synchronisée en Outaouais après avoir vu sa soeur aînée Emanuelle dans l’eau.

«J’allais à ses compétitions. Je trouvais ça impressionnant», a-t-elle raconté.

Dans quelques mois, ce sera au tour de sa frangine de la regarder via le web aux championnats du monde juniors.

Mais avant de prendre la direction de Budapest, Mikaëlle Gauthier participera aux championnats canadiens du 23 au 29 avril à Windsor.

Puis il y aura ces deux camps d’entraînement de l’équipe nationale en mai à Québec et en juin à Toronto.

Ce sera sa deuxième compétition en carrière sur la scène internationale.

Synchro Canada l’avait envoyée au Portugal l’an dernier au sein de sa formation réunissant les plus beaux espoirs au pays chez les 13-15 ans.

Gauthier s’avère la plus récente nageuse synchronisée de Gatineau à faire le saut à Montréal pour ensuite nager accéder à la scène internationale. Karine Thomas et Stéphanie Leclair ont notamment participé aux Jeux olympiques.

«Je les ai regardé nager à la télé. Je trouvais ça cool. J’ai beaucoup d’admiration pour elles.»

Dans quelques années, une autre nageuse de l’Outaouais dira peut-être la même chose de Mikaëlle Gauthier.