Les mécaniciens déplacent la voiture de Lance Stroll dans les puits du circuit de Shanghai, où aura bientôt lieu le Grand Prix de Chine.

Stroll s’attend à une autre course difficile en Chine

Après deux courses où l’écurie Williams a été la seule à ne récolter aucun point au classement des constructeurs, Lance Stroll se montre optimiste, mais également lucide face à l’état des bolides.

À trois jours de la présentation du Grand Prix de Formule 1 de Chine, le pilote montréalais a admis aux journalistes que la voiture, dans l’état actuel des choses, n’a pas les éléments qui peuvent lui permettre de se battre à forces égales avec les écuries avec lesquelles Williams doit batailler.

En gros, a précisé Stroll, il est difficile pour Williams de se tailler une place dans la troisième séance de qualifications du samedi et parmi les dix premières positions lors des courses, celles qui octroient des points au classement. «Nous avons de la difficulté dans les virages à cause de problèmes d’adhérence, et nous avons des difficultés dans les lignes droites si l’on compare à où nous étions l’année dernière. En termes clairs, nos chronos sont semblables à ceux que nous inscrivions l’an dernier», a déclaré le jeune pilote.

«Nous perdons du terrain dans certains aspects où nous étions forts l’an dernier et nous n’avons pas amélioré la situation autant que nous l’aurions souhaité dans les aspects où nous devons être meilleurs», a-t-il ajouté.

Problèmes identifiés
Malgré ce bilan peu positif, Stroll voit la lumière au bout du tunnel, car plusieurs des problèmes ont été identifiés, a-t-il affirmé.

«Nous savons que c’est une longue saison. Je crois qu’il reste 19 courses encore au calendrier, il y a encore beaucoup de points à aller chercher et nous voulons seulement améliorer la voiture d’une semaine à l’autre. Nous souhaitons, plus tôt que tard, pouvoir revenir au point que nous avons atteint à certains moments l’année dernière alors que nous nous sommes rendus jusqu’à la troisième séance de qualifications et que nous avons récolté des points», a rappelé Stroll.

«Nous savons que c’est possible, nous l’avons fait dans le passé. Il s’agit de comprendre la voiture que nous avons cette année. Nous avons apporté des changements au bolide pendant l’hiver, nous avons emprunté une toute nouvelle direction et adopté une nouvelle philosophie. Pour cette raison, il reste beaucoup d’éléments à apprendre et nous sommes loin de notre potentiel. Nous croyons tous à ça et ça nous permet de demeurer positifs en prévision du reste de la saison», a renchéri Stroll selon qui l’ambiance au sein de l’équipe est encore bonne, malgré une certaine frustration.