Les Sea Dogs récoltent trois choix de première ronde pour la transaction qui envoie Joe Veleno à Drummondville, en plus de deux choix de deuxième tour. Tout ça pour un gars qui n’a marqué que six buts cette saison!

Une première vague... surprenante

Voilà, une première vague de transactions a été dévoilée lundi par la LHJMQ. Certains de ses trocs ont été bouclés depuis des semaines, d’autres ont été finalisés il y a quelques heures. Chose certaine, ces ententes ont un point commun: elles auront des répercussions sur le reste de la période des échanges, qui s’étirent jusqu’au début janvier. Coup d’œil sur les principaux mouvements de personnel annoncés lundi.

Ducharme se fait plaisir

Avec une banque de choix au repêchage qui débordait, Dominique Ducharme s’est fait plaisir en sortant à fort prix Joe Veleno de Saint-John. Éligible au prochain repêchage de la LNH, Veleno ne connaît pas une grande saison jusqu’à maintenant, mais sa réputation, sa vitesse et son mordant ont permis aux Sea Dogs de toucher le gros lot. Imaginez, les Sea Dogs récoltent trois choix de première ronde en 2018, 2019 et 2020 ainsi que deux choix de deuxième tour en 2018 et 2019 pour un gars qui n’a marqué que six buts cette saison!

Ducharme croit manifestement être en mesure de le relancer. Comme il croit que Veleno sera toujours dans la LHJMQ l’an prochain. À ce sujet, on raconte en coulisses que les Voltigeurs ont déjà transigé pour ramasser un autre canon au prochain repêchage en juin. Ducharme et les Voltigeurs tentent de se positionner pour être les principaux rivaux des Mooseheads d’Halifax en 2018-19

Le gros lot pour Sylvestre

Rarement un arrière à caractère offensif aura rapporté autant. Martin Mondou a peut-être sacrifié son capitaine, mais il s’est assuré de ne pas être perdant au change: des choix de premier et de deuxième tours, en plus d’un jeune joueur de 16 ans, Mathieu Boulianne.

Mathieu Boulianne a remporté le Challenge CCM dans l’uniforme des Élites de Jonquière au début du mois. Les droits de l’adolescent de 16 ans appartiennent désormais aux Cataractes.

Comment a-t-il pu obtenir autant pour Gabriel Sylvestre? Beaucoup d’acheteurs, peu de vendeurs. Et puis les qualités de Sylvestre sont reconnues: peut affronter les meilleurs éléments adverses, craint au bout du poing, machine à bloquer des lancers.

Et puis, il ajouté une petite touche offensive à sa palette à sa quatrième campagne dans le junior, ce qui fait que les Wildcats achètent un défenseur complet qui sera de retour à 20 ans en 2018-19, saison où l’équipe du directeur-gérant Roger Shannon espère accueillir le tournoi de la Coupe Memorial.

Pascal Laberge

Le pari Laberge

Les Tigres de Victoriaville ont surpris bien des gens en liquidant Pascal Laberge. Pourquoi Kevin Cloutier sort un attaquant doué de 19 ans alors que le plan de l’équipe est de parader avec la Coupe du Président dans les Bois-Francs en mai?

Vrai que Laberge connaît une saison sous les attentes, et sous son réel potentiel.  Philippe Boucher est rusé, ça lui a permis d’obtenir l’espoir des Flyers à un prix d’ami, des choix de deuxième et troisième rondes. Qui aurait dit que le deuxième choix au total de la LHJMQ en 2014 allait rapporter aussi peu à maturité?

Boucher prend le pari de relancer le jeune homme. S’il réussit, les Remparts vont automatiquement être beaucoup plus menaçants en attaque. Et ce sont les Tigres qui vont mal paraître dans ce dossier. Et si jamais Laberge ne se replace pas, il n’est pas exclu de le revoir l’an prochain, à 20 ans, dans le junior.

De l’expérience pour l’Océanic

Serge Beausoleil avait annoncé son intention d’offrir un peu de renfort à sa jeune troupe. Il est passé de la parole aux actes en transigeant avec les Foreurs pour les services de Mathieu Nadeau et Tyler Higgins. Nadeau est une excellente prise. Un joueur de talent qui se promène sans problème dans les zones où ça fait mal. Pas pour rien qu’il a connu d’excellentes séries l’an dernier.

Qui sait, ces ajouts pourraient permettre à l’Océanic de déjà mêler les cartes au printemps prochain. Contre toute attente, Alexis Lafrenière et ses coéquipiers se battent actuellement pour la tête du classement général. Le magasinage de Beausoleil n’est peut-être pas terminé…

Denisov à rabais

Joël Bouchard est reconnu pour être un sacré vendeur auprès de ses homologues, tout en arrivant à repérer les aubaines. Obtenir Mikhail Denisov contre deux choix au repêchage ne va que conforter cette réputation.

Denisov a été choisi sur la première équipe d’étoiles du circuit. Avec son gabarit, il sera vraisemblablement de retour l’an prochain à 20 ans. Voilà deux éléments incontestables qui en font une aubaine.

Il sera mieux protégé avec l’Armada, ne soyez pas surpris s’il retrouve ses repères de l’an dernier. Denisov venait d’ailleurs de livrer deux excellentes performances d’affilée quand Bouchard a signé son pacte avec Mondou. Bien joué, Joël!

Remarquez, Mondou a réussi un tour de force similaire en rapatriant Mathieu Bellemare. Ce dernier carbure au défi, ne l’excluez pas trop vite de l’équation pour un poste de 20 ans dans le vestiaire shawiniganais l’an prochain.

  • CHIFFRE DE LA SEMAINE

1

C’est le nombre de Québécois retenu au sein d’Équipe Canada junior. C’est Maxime Comtois qui sauve la face de notre province, évitant aussi une crise diplomatique puisque ce n’est jamais arrivé dans l’histoire que le Québec soit blanchi. En revanche, c’est la cinquième fois que le Québec n’est représenté que par un seul joueur, nous rappelait Stéphane Leroux de RDS cette semaine. Pierre Rioux (1982), Patrice Bergeon (2005), Jonathan Bernier (2008), Angelo Esposito (2009) ont vécu une expérience identique à celle qui attend Comtois au cours des deux prochaines semaines.