Daniel Renaud est encouragé par le rendement de son équipe dans les Maritimes.

Cataractes: la semaine la plus difficile de l’année!

SHAWINIGAN — Pour une équipe qui aspire encore à mériter l’avantage de la glace pour la première ronde des séries, la prochaine semaine s’annonce comme un défi titanesque. C’est même le segment le plus difficile de l’année, avec trois affrontements en quatre soirs face à des clubs qui sont top 4 dans la LHJMQ.

Renaud ne nie pas que ses hommes en auront plein les bras au cours des prochains jours. Ça ne l’empêche pas d’aborder la semaine avec optimisme, de retour d’un séjour dans les Maritimes qui lui a plus malgré la maigre récolte de deux points. «On a joué huit bonnes périodes sur neuf dans les Maritimes. Au-delà des résultats, on peut certainement bâtir sur ce qui s’est passé la semaine dernière», croit le pilote des Shawiniganais. «Nous allons croiser des équipes qui ont des aspirations légitimes d’aller jusqu’au bout. L’adversité sera au maximum, ça ne fait aucun doute. Mais si on joue comme on l’a fait dans les Maritimes, on ne sortira pas de cette semaine-là les mains vides.»

Ce sont les Saguenéens de Chicoutimi qui partent le bal de ces visites royales mercredi soir. Les Saguenéens sont une des bêtes noires de l’équipe depuis l’arrivée de Renaud. Ils trônent au sommet de l’association Est, et ils ont gagné sept de leurs 10 derniers matchs. L’Océanic et Monsieur Alexis Lafrenière les suivront vendredi soir, eux qui ont gagné leurs sept derniers duels. Attention, Lafrenière risque d’être affamé, puisqu’il en sera à une première sortie après avoir purgé une suspension de trois matchs. Même s’il n’a disputé que 39 matchs, Lafrenière, pressenti comme le futur premier choix de l’encan 2020 de la LNH, occupe le premier rang des marqueurs de la ligue avec 84 points, dont 24 buts. Finalement, les Wildcats de Moncton, qui pourchassent les Saguenéens au classement, s’arrêteront au Centre Gervais Auto samedi après-midi. Ces derniers sont invaincus en temps réglementaire à leurs huit dernières rencontres.

Sans Nizhnikov

Les Cataractes devront pour leur part se débrouiller sans Kirill Nizhnikov, qui a subi une commotion cérébrale il y a une dizaine de jours. Le Russe de 19 ans suit le protocole de retour et dans le meilleur des scénarios, il pourrait être disponible samedi. Autre tuile, Xavier Cormier ne sera pas en mesure de participer au match de mercredi, blessé au haut du corps samedi à Halifax. Renaud espère le revoir cette semaine, mais il n’y a aucune certitude dans le dossier médical du centre du troisième trio pour l’instant.

Au moins, Renaud peut s’encourager avec le fait que Maxim Trépanier a réussi son retour au jeu dans les Maritimes. Le vétéran de 20 ans a contribué activement à la récolte de 17 points du premier trio dans la victoire face aux Mooseheads samedi. «À son arrivée chez nous, on l’avait essayé avec Mavrik Bourque et Xavier Bourgault quelques matchs, avant d’essayer d’autres combinaisons. Même s’il a été blessé, Maxim a profité des dernières semaines pour se familiariser avec l’équipe. Il semble acclimaté maintenant, prêt à jouer un grand rôle pour nous. C’est parfait, on a besoin de sa contribution et de son expérience», conclut Renaud.