Georges St-Pierre a battu l’Anglais Michael Bisping lors d’un combat de championnat pour les poids moyens le 5 novembre 2017. Il n’est pas remonté dans l’octogone depuis.

St-Pierre attend la bonne occasion avant son retour dans l'octogone

Les amateurs espérant voir Georges St-Pierre affronter Conor McGregor ou Khabib Nurmagomedov pourraient être déçus.

L’ancien champion des poids moyens et mi-moyens de l’UFC a minimisé les échos selon lesquels il voudrait se mesurer au gagnant de la confrontation McGregor-Nurmagomedov, un duel qui se tiendra le 6 octobre, à Las Vegas.

« Je n’ai pas dit ça, a déclaré St-Pierre jeudi. Les gens ont détourné mes intentions pour faire des manchettes accrocheuses. C’est le monde dans lequel on vit. »

St-Pierre, 37 ans, a fait des commentaires lors d’une activité de promotion pour son partenariat avec Hydrorevolution, une entreprise d’entraînement aquatique. Il a commencé à utiliser les produits de cette compagnie en 2011, en rééducation après une blessure au genou, à cette époque-là.

Le Québécois au dossier de 26-2-0 ne s’est pas battu depuis novembre 2017, mettant alors fin à une pause de quatre ans pour battre par soumission le détenteur du titre des poids moyens Michael Bisping, à l’UFC 217. Un mois plus tard, la star montréalaise a abandonné la ceinture à cause d’une colite ulcéreuse.

St-Pierre n’a plus vraiment de symptômes, mais il reste prudent quant à sa santé.

« Je ne veux pas signer un contrat pour un combat en ce moment, dit-il. Je ne veux pas m’engager dans quelque chose. Ce serait le signal du début d’une guerre psychologique. »

Mais St-Pierre n’a pas fermé la porte à un retour potentiel à l’Octogone.

« Je veux revenir pour un bon combat, a dit St-Pierre. Je veux revenir pour un combat que je peux gagner, qui va ajouter quelque chose de spécial à ce que je vais laisser derrière. J’ai beaucoup plus à perdre qu’à gagner. »

À propos de son allure amincie, St-Pierre dit que c’est dû au jeûne intermittent et à son régime alimentaire. Il dit qu’il aurait souhaité l’avoir fait avant le combat Bisping quand il est passé du poids mi-moyen (170 livres) au poids moyen (185).

« Pour mon combat avec Bisping, j’essayais de prendre du poids mais je ne l’ai pas fait correctement, a déclaré St-Pierre. J’ai mangé une quantité incroyable de nourriture. J’ai failli vomir des fois... avec le stress et tout le reste, ça nuisait à mon système digestif. »

Le président de l’UFC, Dana White, a déjà déclaré qu’un combat de St-Pierre contre le vainqueur de McGregor-Nurmagomedov était peu probable. En juin, White a aussi déclaré qu’il considérait St-Pierre comme étant à la retraite.

« Dana White a dit que j’étais fini avant mon dernier combat avec Bisping, a mentionné St-Pierre. Il veille à ses intérêts et moi je veille aux miens. »