Le Gatinois Pascal Villeneuve a subi une première défaite chez les pros vendredi contre François (Le Tank) Miville. Cet échec pourrait porter un dur coup à sa jeune carrière.

Villeneuve remontera dans le ring, mais quand?

Gatineau accueillera un autre gala de boxe professionnel d'ici la fin du mois de juin.
Le promoteur montréalais Camille Estephan l'a confirmé au Droit, vendredi soir après la première carte de la série Fight Club de 2014 au Hilton du Casino Lac Leamy. Une annonce officielle pourrait même avoir lieu cette semaine.
« Il se peut que nous ayons une belle surprise... Un très grand combat », a soutenu Estephan.
Ce qui est incertain ?
Que le favori local Pascal Villeneuve (3-1, 2 K.-O.) montera dans le ring lors de ce prochain gala. Pas que le boxeur âgé de 26 ans veut accrocher ses gants. Au contraire. Il veut continuer malgré sa première défaite en quatre sorties en carrière chez les pros, il y a trois jours.
Le mi-lourd de Gatineau a encaissé un solide crochet de gauche au menton de la part de François Miville, se retrouvant dans les câbles. L'arbitre a mis fin au combat avant la conclusion du premier round.
Ce dénouement inattendu n'a pas seulement surpris Villeneuve et ses partisans, mais aussi Estephan. « Je suis déçu que Pascal ait perdu son combat. Il est beaucoup meilleur techniquement que Miville, qui l'a eu avec un très bon coup. Ça arrive, c'est ça la boxe, a commencé par dire le promoteur et président du groupe Eye of The Tiger Management.
Relever les gants
« La défaite peut faire deux choses pour lui. Soit que Pascal va apprendre de ça et il va garder ses mains hautes parce qu'il a tendance à faire cette erreur souvent. Ou soit que ça sera la fin pour lui.
« Nous allons lui donner certainement une autre chance. Mais je ne veux plus voir ça des mains basses comme ça. Il est rendu à un point où il doit apprendre à mieux gérer son combat. Il n'y a pas seulement le talent qui compte. La discipline aussi. Mais s'il n'en a pas, il n'ira pas loin. »
C'est pourquoi Estephan hésite avant de confirmer que Villeneuve se trouvera sur sa prochaine carte en Outaouais.
« Nous allons parler avec lui et son entraîneur Éric Bélanger si nous lui donnons une chance bientôt ou si nous le faisons travailler dans le gym pendant un bon bout de temps avant la prochaine fois. On verra. »
Bélanger, lui, a déjà répété dans le dernier mois qu'il aimerait voir son protégé boxer loin de chez lui à son prochain combat. Jusqu'ici, Villeneuve a échangé des coups avec ses adversaires seulement devant les siens.