«J'aurais aimé gagner, mais je suis quand même satisfaite, surtout que le tableau était difficile, a soutenu Kristel Larouche. La championne d'Afrique était ici, les Françaises sont deuxième au monde et il y avait aussi des filles de l'Algérie et du Venezuela.»
«J'aurais aimé gagner, mais je suis quand même satisfaite, surtout que le tableau était difficile, a soutenu Kristel Larouche. La championne d'Afrique était ici, les Françaises sont deuxième au monde et il y avait aussi des filles de l'Algérie et du Venezuela.»

Une victoire émotive pour Larouche

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Kristel Larouche n'a pu s'empêcher de penser à son père malade en montant sur un podium de l'autre côté de l'océan Atlantique.