Une super saison qui se termine mal pour les Gee Gees

Certains ont versé des larmes. D'autres ont recouvert leur visage avec leur chandail de match.
Tout ça pendant que les Ravens célébraient une autre conquête.
Les Gee Gees croyaient être en mesure de gagner le «Final 8» pour la première fois de leur histoire. L'an dernier, ils avaient terminé troisièmes.
Cette fois-ci, ils se présentaient au tournoi en étant classés premiers favoris.
«Cette défaite fait mal», a avoué le centre Gabriel Gonthier-Dubue à sa sortie du vestiaire.
Les entraîneurs ont pris le temps de parler aux joueurs après le match. Leur message?
Qu'ils étaient fiers d'eux.
Oui, les Gee Gees ont perdu. Oui, l'or leur a filé entre les mains. Mais leur feuille de route de 36-3 en 2013-2014 était du jamais vu à l'Université d'Ottawa. «On doit garder en perspective que nous avons eu la meilleure saison du programme. Une super saison. Une seule équipe nous a battus et c'est eux autres», a soutenu Gonthier-Dubue en faisant référence aux Ravens.
Trois revers contre Carleton. Chaque fois, le scénario a été sensiblement le même.
Les Ravens ont pris leur envol au troisième quart. C'était encore le cas hier.
Les champions en titre ont été agressifs sur les rebonds autour du panier adverse. «Tu ne peux pas donner à une équipe comme celle-là autant de secondes chances», a rappelé l'entraîneur chef James Derouin.
La bonne nouvelle? L'alignement partant des Gee Gees pourrait rester intact ou presque en vue de la prochaine saison. Seul avenir de l'ailier Terry Thomas s'avère incertain.
La direction croit qu'il ne reviendra pas à l'automne. Le principal intéressé a laissé entendre qu'il envisage disputer une cinquième et dernière saison au lieu de passer directement chez les pros en Europe.
Mcomtois@ledroit.com