Le secondeur gatinois Kyle Rodger mène la défensive des Gee Gees d’Ottawa avec 16 plaqués en trois parties cette saison.

Un secondeur gatinois fait sa place chez les Gee Gees

Le retour au bercail de Kyle Rodger se passe bien.

Le secondeur gatinois mène la défensive des Gee Gees d’Ottawa avec 16 plaqués en trois parties cette saison. Après avoir été surtout utilisé au sein des unités spéciales lors du premier match contre Laurier, il a été muté dans l’alignement partant défensif en vue des deux parties suivantes contre McMaster et Guelph.

Un de ses coéquipiers au sein de la tertiaire ? Un de ses amis d’enfance Thomas Cartier.

« Nous avons joué chez les Vikings de Gatineau », a souligné Rodger, dont le père Barry a été un des fondateurs de ce programme de football mineur en 2006.

Fiston a joué trois saisons chez les Griffons du Cégep de l’Outaouais, étant ensuite recruté par les Carabins de l’Université de Montréal. Des blessures l’ont limité à un seul match lors de son année recrue en 2016.

Une commotion cérébrale subie lors d’un camp d’été l’a forcé à tirer un trait sur la saison dernière.

« J’ai manqué de l’école, a raconté le jeune homme âgé de 23 ans. J’avais des étourdissements et des pertes de mémoire. Ça m’arrivait de mettre mes choses dans ma cuisine et quelques minutes plus tard, je ne me s’en souvenait plus. Ça m’a pris un mois et demi pour m’en remettre. »

Résultat, Rodger a décidé de rentrer à la maison.

Ça lui permettait aussi de se rapprocher de sa famille.

La santé est revenue, son goût pour jouer au football, le sport qu’il pratiquait depuis l’âge de six ans, aussi.

« Je voyais mes amis jouer. En attendant, je coachais un peu ici et là. »

L’athlète de 5’11’’ et 200 livres a communiqué avec l’entraîneur-chef des Gee Gees, Jamie Barresi. Ce dernier avait tenté à l’époque des Griffons de l’attirer à l’Université d’Ottawa.

« Le coach se souvenait de moi », a précisé Kyle Rodger.

Ce dernier se préparait vendredi en vue de la prochaine partie des siens. Les Gee Gees (2-1) recevront la visite des Lions de l’université York (1-3). La semaine suivante, ce sera place à la 50e édition du match Panda contre Carleton à la Place TD.

« Personne ne pense à ce match-là. Nous avons juste en tête notre prochaine partie ce samedi. Tu ne peux prendre aucune équipe à la légère. N’importe qui peut battre n’importe qui. Regarde la semaine dernière. Waterloo a battu Laurier », a fait valoir Rodger.

Les Gee Gees devront se débrouiller toutefois sans Carrier. Le capitaine de la défensive a été suspendu pour une partie par les dirigeants de la conférence ontarienne pour un geste posé lors de la victoire des siens contre Guelph.