Les Flames de Jean-François Lavergne disputeront un premier match hors-concours à Saint-Jérôme vendredi.
Les Flames de Jean-François Lavergne disputeront un premier match hors-concours à Saint-Jérôme vendredi.

Un départ au ralenti pour les nouveaux Flames

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Ils ont de nouveaux propriétaires de souche franco-ontarienne, un revenant derrière le banc et des objectifs ambitieux.

Directeur des opérations hockey et copropriétaire des Flames de Gatineau dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec, Jean-Marc Leblanc avait placé la barre haute à son arrivée à la fin du mois d’avril. Il aspire à un championnat d’ici trois ans.

À son deuxième passage à la barre du club, Jean-François Lavergne a amorcé la première étape vers cet objectif en recevant une quarantaine de joueurs à l’ouverture du camp d’entraînement le week-end dernier dans le secteur Buckingham.

En ces temps anormaux, l’ouverture du camp des Flames s’est aussi déroulée dans des circonstances différentes.

«Nous avons commencé tranquillement ce week-end sans pouvoir compter sur tous nos joueurs. Nous allons effectuer nos premières coupes mercredi quand la majorité des joueurs que nous avons recrutés vont se rapporter à notre réel début de camp», a expliqué Lavergne.

Comme l’Intrépide de Gatineau dans la Ligue midget AAA du Québec, les Flames ont disputé des mini-matches intraéquipe sans contact avec le maximum permis de 11 joueurs par équipe en fin de semaine dernière.

«La Ville de Gatineau nous permet d’avoir 50 personnes dans le centre sportif à tout moment. Ça inclut les joueurs et les membres du personnel. Nous avons donc établi une rotation dans l’aréna afin de respecter les bulles de notre équipe. C’est le plus gros défi pendant la phase 5 de retour au jeu au Québec», a ajouté Lavergne.

Les Flames ont un premier match hors-concours à disputer à Saint-Jérôme vendredi, là où la municipalité permet la présence de 250 personnes (incluant joueurs et les entraîneurs), mais leur match préparatoire à Buckingham dimanche a été annulé parce qu’il aurait fallu deux autobus aux Panthères pour s’amener à Gatineau.

«De notre côté, nos joueurs vont se déplacer à Saint-Jérôme par leurs propres moyens vendredi. Nous jouerons deux mini-matches avec 9 joueurs dans nos alignements (4 contre 4). Il n’y aura toujours pas de contact. En théorie, nous allons voyager avec deux autobus quand il y aura d’autres matches à l’étranger, car il y aura une limite de 22 personnes par autobus. Nous essayons de faire venir une autre équipe pour notre match de dimanche. La glace est encore disponible.»

Le premier week-end du camp des Flames s’est donc déroulé avec une formation incomplète, mais Jean-François Lavergne va accueillir le noyau de son club à compter de mercredi.

«Nos joueurs qui étaient admissibles à un retour seront avec nous. Certains partiront pour participer à des camps de la LHJMQ bientôt. Les joueurs de 16 ans que nous avons repêchés ont quant à eux choisi de se joindre à des équipes de la Ligue midget AAA, mais les joueurs de 17, 18 et 19 ans que nous avons réclamés et qui étaient à notre précamp en juillet seront pratiquement tous là. La COVID-19 n’a pas encore vraiment occasionné de refus à nos invitations.»

Pas d’Américains

La pandémie a cependant refroidi les ardeurs des deux Américains repêchés par l’équipe. «Ils avaient confirmé leur intérêt pour notre équipe, mais avec la COVID, ils ont changé leur fusil d’épaule et ils vont jouer dans la North American Hockey League aux États-Unis à la place cette année», a dit Lavergne.

L’arrivée de deux nouvelles équipes de hockey collégiales en Outaouais a aussi eu une incidence sur les Flames alors que certains joueurs ont préféré cette option, principalement celle des Griffons du Cégep de l’Outaouais.

Enfin, avec la limite permise de 50 personnes au Centre sportif de Buckingham, les Flames anticipent des matches à huis clos pour l’instant.

«La ligue suit les règles de la Santé publique, mais chaque municipalité a le droit d’imposer sa propre limite. À Gatineau, pour le centre sportif, c’est malheureusement juste 50.»

Le début de saison est prévu pour le 12 septembre dans la LHJAAAQ, mais si Hockey Québec est toujours en phase 5 de son retour au jeu, le lancement de la saison pourrait être retardé.