Louisbert Altidor

Un Altidor «affamé» remonte dans le ring

Huit mois plus tard, Louisbert Altidor conserve encore un goût amer de sa dernière défaite à Cornwall.

Le boxeur franco-ontarien originaire d’Ottawa avait perdu par décision partagée des juges contre Tim « The Irish » Cronin à l’issue d’un combat de huit rounds. « Un vol flagrant, s’est-il rappelé mardi.

«Même après le combat, la foule a hué pendant une dizaine de minutes», a relaté Altidor, surnommé «Tikouto».

Le super poids moyen a retenu une leçon de cette sortie de juin 2017 au Centre Civic de Cornwall. «De finir mes adversaires et ne plus jamais mettre mon sort entre les mains des juges», a-t-il précisé.

Ce que le pugiliste âgé de 31 ans a fait en décembre, gagnant par knock-out dès la première minute du deuxième round contre le Mexicain Victor Manuel Palacios. Un affrontement qui était présenté au Casino de Montréal.

Le même endroit où Altidor (6-2, 2 KO) livrera son premier combat de 2018, le 15 mars prochain, lors d’un gala organisé par le Groupe Yvon Michel (GYM).

Son adversaire sera le Mexicain Josue Aguilar (12-2-3, 7 KO), qui ne s’est pas battu depuis un an. Ce dernier avait été disqualifié au dixième round de son face-à-face avec Shakeel Phinn.

«Ça sera un beau défi. Il ne s’est jamais fait arrêter par un autre boxeur. J’aimerais bien être le premier, a lancé Louisbert Altidor.

«J’ai regardé son dernier combat contre Shakeel. C’est un gars tough. Mais je pense avoir le style pour lui faire mal.»

L’ancien joueur de football devenu boxeur espère obtenir cinq combats «au minimum» en 2018. «Je veux rester actif, a-t-il dit, lui qui s’entraîne à Montréal.

«J’ai faim. Je veux prouver que j’ai ma place. Je veux arrêter mes adversaires. Je ne veux plus que le résultat soit remis en question. Je veux des victoires évidentes.»

Peut-être qu’il aura aussi l’occasion de se battre à nouveau dans sa région natale.

GYM compte présenter au moins un gala cette année au Casino du Lac-Leamy.

Altidor a gagné ses deux seuls affrontements présentés à la maison de jeux de l’Outaouais en 2016, défaisant Roody Rene et Alvaro Enriquez.