Hugo Di Feo

Tous les Canadiens sont éliminés

Les gros noms écartés d'entrée de jeu du tableau principal, les jeunes loups du tennis canadien se voyaient offrir une belle vitrine pour sortir un peu de l'ombre cette semaine au tournoi Futures de Gatineau.
Malheureusement pour eux, cette fenêtre s'est refermée rapidement hier alors que les deux derniers Québécois en lice, Hugo Di Feo et Isade Juneau, ont mordu la poussière, tout comme les trois autres Canadiens, Daniel Chu, Raheel Manji et Pavel Krainik.
Juneau, tombeur de Filip Peliwo la veille, s'est avoué vaincu 6-4 et 6-1 devant le Suisse Adrien Bossel lors du premier programme tenu en soirée. Quelques heures plus tôt, Di Feo avait subi le même sort devant l'Allemand Torsten Wietoska, en deux sets de 7-6 (7-5) et 6-1.
Au premier tour, ce Montréalais de 18 ans qui est classé 950e au monde avait pris la mesure d'un grand Britannique du nom de Daniel Manlow, 6-4 et 7-6, en jouant de façon solide.
«C'était plus difficile (hier), l'adversaire était différent. (Mercredi) j'avais joué un gros serveur, il n'y avait pas beaucoup d'échanges. On dirait que je n'ai pas assez frappé de balles et je n'avais pas le bon rythme (hier), il y avait beaucoup de longs échanges et j'avais de la misère à garder le rythme. Après le premier set, j'étais épuisé, ça a fait la différence au bout du compte», soulignait Di Feo après sa défaite.
Pas son choix
Ancien espoir du Centre national d'entraînement de Tennis Canada à Montréal, le jeune homme de descendance italienne ne fait plus partie de ce programme de développement - «pas mon choix», dit-il sans vouloir entrer dans les détails - et il apprend à se débrouiller seul, sans entraîneur, dans les dédales du tennis professionnel.
«C'est différent, avant j'avais de bons entraîneurs, d'autres joueurs avec qui je voyageais, la fédération qui payait pour moi. Là, cette semaine, je suis seul avec ma mère», racontait-il, content d'avoir au moins défendu le point de classement ATP qu'il avait remporté en gagnant son match de première ronde l'an dernier à Gatineau.
Pour ce qui est des autres Canadiens, Krainik s'est avoué vaincu contre le premier favori (après le forfait de Frank Dancevic), le Belge Germain Gigougnon, 6-3 et 6-4. Manji et Chu se sont respectivement inclinés devant les Britanniques Daniel Smethurst (6-4, 6-1) et Edward Corrie (6-4, 6-4).
Les quarts de finale du tournoi de simple auront lieu aujourd'hui.