Karine Thomas (à gauche) accompagnée de sa partenaire en duo, la Montréalaise Jacqueline Simoneau.

Thomas retrouve la santé... et les médailles

Une nouvelle saison de nage synchronisée, une nouvelle posture et surtout une nouvelle partenaire.s
Et jusqu'ici, ça va drôlement bien pour la Hulloise Karine Thomas, qui a remporté deux médailles, hier, à l'Omnium d'Allemagne à Berlin. En plus de terminer deuxième à l'épreuve par équipe, elle a pris le troisième rang en duo avec Jacqueline Simoneau, de Montréal.
La saison dernière, Thomas avait fait équipe d'abord avec la Gatinoise Stéphanie Leclair avant que les entraîneurs les séparent, la jumelant avec Chloé Isaac, de Brossard. «Toute l'attention est sur nous cette année. Nous allons essayer d'avoir de bons résultats, surtout lors de la Coupe du monde (en octobre à Québec)», a souligné Thomas.
Simoneau et elle s'entraînent ensemble depuis janvier seulement. Ils ont notamment reçu la visite d'une instructrice russe qui a préparé leurs chorégraphies. «La même entraîneuse qui prépare les chorégraphies du duo russe qui gagne tout. Ce fut une belle expérience de travailler avec elle», a dit Karine Thomas.
Son début de saison a été retardé de trois mois. Les médecins lui ont conseillé un long repos afin de soigner plusieurs bobos et apporter plusieurs modifications à sa vie quotidienne.
Ses épaules la faisaient souffrir depuis un bout de temps, de même que ses hanches.
Réapprendre tout
Thomas tenait mordicus à éviter une chirurgie.
«Pendant trois mois, j'ai dû réapprendre tout... À respirer, à marcher, à comment nager. J'ai dû changer ma posture. Avant, mon corps devait compenser tout le temps pour mes épaules et mes hanches. Là, il fonctionne bien. Mais pour que ça continue, je dois continuer à faire des exercices, à faire mes devoirs.
«Après l'année olympique, nous n'avons pas pris le temps qu'il aurait fallu pour récupérer avant de retourner dans l'eau. Nous avons recommencé trop rapidement en raison des championnats du monde. Nos corps en ont souffert.»
Parlez-en à son amie Stéphanie Leclair.
Pendant que ses coéquipières de l'équipe nationale se trouvent en Europe, elle est restée au pays. Cette dernière se remet de ses bobos aussi, ayant dû subir des opérations à la hanche.
Son retour dans l'eau devrait avoir lieu d'ici l'été.
Mcomtois@ledroit.com