Sébastien Piché prendra le départ aux championnats par groupe d'âge ce week-end, à Rivière-du-Loup.

Rapide sur le bitume, plus vite encore sur la glace

Les pirouettes, ce n'était pas pour lui. Sébastien Piché préférait sprinter sur ses deux lames.
Ses premiers coups de patin, l'ado de Hull les a donnés, il y a huit ans, lors de leçons de patinage artistique. Une discipline qu'il n'a pas pratiquée longtemps.
«Il fallait faire des exercices entre les deux lignes. Moi, je ne voulais faire que des courses», a relaté Piché, hier soir, en riant.
Aujourd'hui, il s'avère un des plus beaux espoirs du patinage de vitesse sur courte piste de l'Outaouais. En fait, il vient d'inscrire son nom dans les annales de ce sport dans le coin, devenant seulement le troisième athlète dans les 12 ans d'histoire du club de patinage de vitesse de Gatineau - anciennement de Val-des-Monts - à se qualifier en vue des championnats canadiens.
Valérie Alby et Isaac Leblanc avaient participé à ce rendez-vous dans le passé chez les juniors.
Dans le cas de Piché, il prendra le départ aux championnats par groupe d'âge. Une compétition qui se déroulera ce week-end à Rivière-du-Loup.
L'athlète âgé de 13 ans sera en action lors des épreuves sur 400m et 1500m chez les juvéniles. Il devrait aussi goûter à la poursuite au sein de la puissante délégation du Québec qui comptera six patineurs.
Pour se tailler une place au sein de l'équipe, Piché ne l'a pas eu facile.
Lors des sélections, il a notamment chuté lors du 400m. Un accident qui l'a fait dégringoler au classement général. Il s'est toutefois ressaisi le lendemain au 1000m, terminant deuxième. En finale, il était confronté à cinq autres adversaires, tous de Sherbrooke.
«Je savais qu'ils travailleraient en équipe. Mais je savais aussi ce que je devais faire pour les dépasser si je me retrouvais derrière eux», a expliqué Piché, un étudiant de deuxième secondaire à l'école Nouvelles Frontières.
Sa performance lui a valu son billet en vue des championnats canadiens.
Ce n'est pas la première fois que son nom se retrouve dans les manchettes. L'an dernier, son frère Alexandre et lui avaient gagné trois médailles aux Jeux du Québec.
Benjamin d'une famille de quatre enfants, Sébastien Piché raffole de vitesse. Et pas seulement sur une surface glacée.
Le bitume s'avère aussi un terrain de jeu pour lui qui s'adonnait jusqu'à tout récemment au karting et au cyclisme.
Est-ce que ses parents hésiteront à lui remettre les clés de leur voiture quand il obtiendra son permis de conduire dans trois ou quatre ans? «Non je ne pense pas», a-t-il répondu au journaliste un brin taquin.