Les Sénateurs de la Ligue centrale junior A feront face aux Lumber Kings de Pembroke, mercredi.

Prélude à la Coupe Fred-Page

Il y a longtemps que les Sénateurs d’Ottawa préparent les séries éliminatoires du printemps 2018 dans la Ligue centrale junior A.

La saison dernière, ils savaient déjà qu’ils allaient être les hôtes de la Coupe Fred-Page au début du mois de mai prochain.

Mais avant de penser au Championnat canadien de l’Est, ils devront se servir des séries éliminatoires pour améliorer leurs chances de connaître du succès dans le tournoi qui précède la coupe RBC (le championnat canadien).

Pour les Sénateurs, ça commence mercredi avec une série contre les Lumber Kings de Pembroke d’un certain Matthew Barnaby junior.

Oui, oui. C’est bien le fils de l’ancienne peste de la LNH. Troisième compteur de la ligue, il a été élu dans sa première équipe d’étoiles.

«Pembroke ont deux bons trios et ils sont menés par le jeune Barnaby. Son père a justement accepté de jouer dans le match des anciens à la Coupe Fred-Page. Notre équipe a probablement plus de profondeur en attaque et en défensive. Notre gardien, Connor Hicks, a joué trois ans dans la Ligue de l’Ontario. Je serais déçu si cette série se rendait à six ou sept matches», a raconté l’entraîneur-chef des «petits» Sénateurs, Martin Dagenais.

Son équipe a pris le deuxième rang du classement général de la ligue derrière Canadians de Carleton Place, quadruples champions en titre. Pembroke a pris le septième rang du classement général.

Il y a deux rondes à gagner avant d’arriver à un hypothétique rendez-vous avec les Canadians en finale pour la troisième année de suite.

«C’est sûr que nous voulons entrer à la Coupe Fred-Page par la porte d’en avant même si nous sommes assurés d’y être en tant que club hôtes. Je veux nous voir en finale. Carleton Place a gagné les deux dernières finales contre nous et ils forment encore l’équipe à battre cette année», ajoute Dagenais.

Ce dernier mise sur sept excellents joueurs de 20 ans. Le problème, c’est qu’il a le droit d’en aligner un maximum de six à la fois. Même Chiwetin Blacksmith, l’ancien des Olympiques de Gatineau, pourrait être rayé de l’alignement tellement Dagenais a des options chez ses joueurs de 20 ans. Blacksmith a été le meilleur compteur du club en saison régulière avec 67 points en 59 matches.

«À part notre gardien, nous n’avons pas de super vedette. En défensive, nous sommes très stables. Notre Franco-Ontarien Adrien Bisson est probablement notre meilleur. En attaque, Pierre-Luc Veillette, Owen Guy et Élie Boulerice sont parmi les plus importants», estime Dagenais.

Les Sénateurs lancent leurs séries mercredi au Complexe Jim-Durrell et vendredi à Pembroke. Leur troisième match aura aussi lieu à domicile dimanche, toujours à 19 h 30.

Un espoir des 67’s
Ailleurs, notons que Jack Quinn a reçu plusieurs honneurs au gala de fin de saison. L’espoir de 16 ans des 67’s d’Ottawa a été choisi la recrue de l’année avec 46 points en 49 matches avec les Lasers de Kanata. Il a été élu dans l’équipe d’étoiles des recrues en plus de recevoir le titre du meilleur espoir. Les Lasers joueront contre Brockville au premier tour des séries.