Joseph Phan

Phan se relève et triomphe

Sa prestation n'a pas été sans bavure, mais le jeune Joseph Phan est quand même ressorti du Centre Canadian Tire avec le titre de champion canadien novice de patinage artistique, mardi matin.
Le produit du Club Asticou de Gatineau était passablement nerveux de se produire dans un grand amphithéâtre, même si les spectateurs n'y étaient pas très nombreux. Cela a paru alors qu'il a fait deux chutes, dont une première alors qu'il faisait tout simplement des croisements après avoir réussi un saut.
«Je pense que j'aurais pu faire mieux, mais je suis quand même content de ma performance. J'étais vraiment nerveux de patiner ici, mais maintenant, je sais de quoi ça a de l'air. Je vais m'habituer», confiait le patineur âgé de 12 ans, qui a fait la barbe à certains patineurs qui en avaient 17.
Phan a obtenu 77,44 points pour son programme long, exécuté sur de la musique de films de Disney, ce qui lui a donné un cumulatif de 119,84. Il a terminé avec une avance d'un peu plus de quatre points sur son plus proche poursuivant, le Québécois Edrian Paul Celestino, qui occupait le septième rang après le programme court de lundi (115,60), alors que le bronze est allé à Josh Allen d'Ottawa (107,60 points).
Violaine Émard, une de ses entraîneurs, était contente de voir que son protégé a été en mesure de se relever après ses deux chutes pour finir son programme en force.
«Il a fait des erreurs de nervosité, d'avoir la pression de patiner en dernier. C'était la première fois qu'il vivait ça. Il était bien préparé cependant et il a fait confiance à son entraînement. Sa première chute alors qu'il faisait des croisés l'a ébranlé un peu, mais ça l'a réveillé. Il a réalisé qu'il fallait qu'il fasse la job», a-t-elle souligné.
Avec son impressionnante victoire, Joseph Phan fera le saut au niveau junior dès l'an prochain. Il se frottera alors à des patineurs plus aguerris dont l'âge peut aller jusqu'à 19 ans.
«Je sais que ça va être plus difficile, mais je vais travailler fort pour continuer à m'améliorer», a dit le jeune adolescent bien humblement.
Chez les juniors, il devra ajouter trois nouveaux triples sauts à son répertoire qui en comportait déjà deux (triple salchow et triple boucle piquée). «On a beaucoup de travail devant nous. Il réussit de temps en temps le triple boucle, mais rien de stable encore. Il faudra aussi maîtriser le triple flip et le triple lutz. Et faire des combinaisons triple-triple», ajoutait Émard, soulignant que le saut le plus difficile, le triple axel, ne viendra que plus tard, lorsqu'il aura terminé sa croissance et gagné de la force musculaire.
Joseph Phan sera un nom à retenir, à son avis, pas seulement parce que son nom ressemble à celui de Patrick Chan, le septuple champion canadien sénior, mais bien «parce qu'en plus d'avoir du talent, d'être flexible et d'avoir à peu près toutes les qualités recherchées chez un patineur, c'est un petit garçon qui est travaillant».
Les autres champions chez les novices ont été couronnés hier au Centre Canadian Tire, alors que ceux chez les juniors le seront aujourd'hui en tombée de rideau de ces 100e Championnats canadiens de patinage artistique.