Jean-Sébastien Roy s'entraîne tard et en solitaire depuis trois semaines. « C'est plate de s'entraîner si tard et seul, mais je n'ai pas le choix avec mon horaire de vie », avoue-t-il.
Jean-Sébastien Roy s'entraîne tard et en solitaire depuis trois semaines. « C'est plate de s'entraîner si tard et seul, mais je n'ai pas le choix avec mon horaire de vie », avoue-t-il.

Participer au Brier a un prix

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Il était presque 23 h et les cinq surfaces de jeu du club de curling d'Ottawa étaient désertes, ou presque lundi soir. Il n'y avait qu'un seul joueur qui lançait des pierres.