Samuel Gaudet-Pellerin

Les meilleurs gymnastes font le saut à Gatineau

Samuel Gaudet-Pellerin par ici, Samuel Gaudet-Pellerin par là.
Son visage se retrouve sur toutes les publicités entourant la venue des meilleurs gymnastes du pays à Gatineau. Même chose pour sa jeune coéquipière Sophie Shaver.
On aperçoit les deux ados en pleine acrobatie sur les lettres d'Élite Canada, cette compétition majeure qui prend son envol aujourd'hui sur le coup de 11h30 à la palestre du centre sportif.
Ces deux ados sont les plus beaux espoirs locaux à participer au premier rendez-vous gymnique de 2014.
«C'est assez spécial d'avoir sa photo comme ça. Ça n'arrive pas souvent. Tout le monde m'en parle. Mes amis à l'école me disent qu'ils m'ont vu», relatait Gaudet-Pellerin, hier matin, après son dernier entraînement.
Le gymnaste, qui a fêté ses 16 ans l'automne dernier, a remporté une médaille de bronze à sa première participation à Élite Canada, l'an passé. Il avait pris le troisième rang au saut chez les juniors.
On le retrouvera dans la même catégorie lors des trois prochains jours.
Tous les yeux seront rivés sur lui. L'étudiant de l'école secondaire de l'Île en est conscient. Mais cette pression, ça ne semble pas l'écraser. Au contraire.
Gaudet-Pellerin ne cessait de sourire hier lors d'un point de presse de Gymnastique Canada moussant l'événement.
«Il y a un petit stress de plus, mais je te dirais que je suis excité. C'est le fun de voir les gens te reconnaître comme un athlète de haut niveau.»
L'Outaouais l'a vu grandir au fil des cinq dernières années.
Son nom a meublé l'actualité sportive depuis l'hiver 2009 lorsqu'il avait porté le drapeau de la région à la cérémonie d'ouverture des Jeux du Québec. L'an dernier, il était devenu l'athlète masculin gatinois le plus décoré dans les 44 ans d'histoire de cette compétition multisports, remportant une 12e médaille en carrière à Saguenay.
Ses succès n'ont jamais gonflé son ego.
«C'est un athlète qui garde toujours les deux pieds sur terre, soulignait l'ancien gymnaste international Casey Sandy, devenu un des entraîneurs de Gaudet-Pellerin chez Unigym de Gatineau.
Quant à Shaver, elle concourra chez les novices. Âgée de 11 ans, elle s'avère une des plus jeunes participantes en haute performance au Canada. Elle avait terminé quatrième au saut lors des championnats canadiens disputés en 2013 à Ottawa.
Plus de 250 athlètes participeront jusqu'à dimanche à Élite Canada, dont les finalistes des derniers championnats du monde en Belgique, Ellie Black, de Halifax, et Scott Morgan, de Vancouver. La compétition inclut aussi les vétérans olympiques Nathan Gafuik et Ken Ikeda.
Les résultats d'Élite Canada serviront dans le processus de sélection de l'équipe canadienne en vue des prochaines compétitions internationales d'ici l'automne, dont les Jeux du Commonwealth et les championnats panaméricains seniors.