Thomas Carrier (#33) disputera son dernier match de football universitaire en carrière,samedi, contre les Mustangs de l’Université Western.

Les Gee Gees veulent l’élan victorieux avant les séries

L’équipe de football des Gee Gees a livré une performance convaincante le week-end pour l’emporter 54-26 contre les Lancers de l’Université Windsor. Le Gris et Grenat veut maintenant garder cet élan samedi contre les Mustangs de l’Université Western, la dernière partie avant le début des séries éliminatoires.

La partie contre Windsor aurait facilement pu être échappée, rappelle le secondeur de cinquième année Thomas Carrier. C’est que le week-end précédent, les Gee Gees jouaient l’émotif match Panda devant une immense foule à la Place TD.

« On dit tout le temps que le match après le match Panda est un piège, indique le vétéran. On joue devant une grande foule et ça nous donne de l’énergie. On arrive la semaine suivante en s’attendant un peu à la même chose. »

L’ancien des Griffons du Cégep de l’Outaouais en est à sa dernière saison au football universitaire. Il admet penser que la fin approche avant chaque rencontre depuis le début de la saison, mais samedi, ce sera officiellement la dernière partie régulière.

« C’est un gros match qui va avoir un impact sur le classement. En ce moment, je suis juste content d’être avec mes coéquipiers », lance le secondeur.

Une victoire contre les Mustangs de Western assure l’avantage du terrain aux Gee Gees pour leur première rencontre des séries. Ils pourraient même passer directement en deuxième ronde s’ils l’emportent samedi.

La tâche ne sera pas mince puisque les Mustangs, doubles champions en titre du football universitaire ontarien, n’ont pas encore perdu en 2019. Les vétérans comme Thomas Carrier avertissent les recrues depuis quelques jours qu’ils doivent s’attendre à ressortir du terrain avec quelques bleus.

« On sait qu’ils jouent physiques, on l’a dit aux joueurs de première année. Chaque année, c’est la même chose avec eux. Ils courent beaucoup avec le ballon, ils veulent provoquer des contacts pour épuiser l’autre équipe », affirme Carrier.

Les Ravens de Carleton ont remporté leur dernière rencontre de la saison par la marque de 22-10 contre les Golden Hawks de l’Université Laurier vendredi. Trop peu trop tard toutefois, leur fiche de 4-4 ne leur permet pas d’obtenir une des six places en séries éliminatoires.